29/10/2006

Cinéma Le Paris

Photo du Cinéma Le Paris cher à Amadou et Marian
cinema

 

C’est au Mahattan fast-food Dakar Sénégal cinéma le Paris,
Demain je serais parti,
La gare Dakar, Bamako Mopti
Y’a pas de problèmes? Tout va bien
Aujourd’hui je me marie, j’ai confiance
Amoul solo, Gao, l’Algérie, Tunisie, Italie.
Il n’y a pas de problèmes, j’aime !
J’ai au Manhattan fast-food Dakar Sénégal cinéma le Paris
Ascenseur pour le ghetto

Il est minuit à Tokyo
Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?
Il est minuit à Tokyo
Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?


Nous qui quittons nos pays
Il ne faut pas que les enfants du pays nous oublient
Nous qui sommes dans cette chose
Chose là aucun de nous ne saurait la nommer
Nous qui sommes dans des pays lointains
Il ne faut pas que les enfants du pays nous oublient

C’est au Manhattan fast-food Dakar Sénégal, la grand-mère à l’hôpital
Dantec tout va bien, moi ici, toi là-bas, le visa au consulat
Numéro 39, j’attends
A l’état civil déjà l’an 2000, déjà 2000 ans au Manhattan fast-food Dakar Sénégal cinéma le Paris,

Il est minuit à Tokyo
Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?
Il est minuit à Tokyo
Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?

Dakar, Bamako, Rio de Janeiro
Où est le problème ? Où est la frontière ? Entre les murs se faufiler dans ascenseur pour le ghetto
Au Manhattan fast-food Dakar Sénégal cinéma le Paris,
Nous qui quittons nos pays
Il ne faut pas que les enfants du pays nous oublient
Nous qui sommes dans cette chose
Chose là aucun de nous ne saurait la nommer
Nous qui sommes dans des pays lointains
Il ne faut pas que les enfants du pays nous oublient

Il est minuit à Tokyo, Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?
Il est minuit à Tokyo, Il est cinq heures au Mali
Quelle heure est-il au Paradis ?

coup de pub

wade

Chroniques Sénégalaises

Un peu de pub pour ce nouveau blog. Des histoires « inventées », des petits moments de Sénégal. Des récits drôles, instructifs parfois. Suivez l’arrivée des touristes en terre Africaine, pas à pas…

http://senegal-chroniques.skynetblogs.be/#3826116

 

24/10/2006

Ousmane Sow

batteur-de-tambour-ousmane-sow

Juste un petit mot posté ce soir. Juste pour vous titiller à découvrir, si vous ne le connaissez pas encore, Ousmane Sow.

Vous avez Google? Foncez!

22/10/2006

Aminata est triste

aaaaaaaaaaaaa

Demain, lundi, c’est la fin du Ramadan. La fête de la Korité.

C’est l’une des plus grande fête au Sénégal, avec la Tabaski.

Demain, Aminata aurait du porter une jolie robe. Faire la fête avec toute sa famille, les voisins, les amis. Elle aurait du participer aux chants, aux repas, aux prières, aux danses.

Mais, Aminata ne veut pas aller à la fête ! Aminata est triste, très triste.

Les chagrins des petites filles, au Sénégal comme partout ailleurs sur la terre, sont parfois secrets. Mais, quand un enfant pleure. On s’arrête. On veut consoler, même maladroitement.

Sèche tes joues Aminata, demain est un autre jour.

21/10/2006

ceci n'est pas de la prostitution!

Bonjour !

Ça va ?

Mon nom, c’est Abi. Mais on m’appelle Pénélope, comme Pénélope Cruise.

Je suis née dans un petit village de brousse, dans le Fouta. Je suis Toucouleur.

A 19 ans, je suis partie de la concession familiale. Je suis descendue à Dakar, puis à Mbour. A Mbour, une cousine m’a trouvé du travail. J’étais fatou dans un petit hôtel, à Warang. Je travaillais dur ! Vaisselle, lessives, repassage, ménage ; et le soir, je dansais pour les touristes.

Je dormais avec les autres employées dans une petite case qu’on nous louait 200.000 cfa par mois. Ce que je préférais, c’était le soir, après avoir dansé la danse du ventilateur pour les toubabs, je pouvais rester et m’asseoir aux tables pour parler et rire avec les touristes. On m’offrait un verre de bissap ou un Coca. Tous les blancs étaient gentils avec moi ! On rigolait bien, surtout avec les hommes. Un soir, André, un Français de Bretagne, m’a caressé la joue. Il me draguait sévère ! Mais il était si gentil, si rigolo que je suis restée très tard à me promener le long de l’eau avec lui. Il m’a prit la main. J’étais bien. Il était un peu vieux mais, au village, parfois, les jeunes filles doivent épouser des hommes âgés aussi ! Alors, je me suis dit qu’André, je pourrais l’épouser s’il me le demandait. Je pourrais peut-être aller en France ! Avoir de l’argent, de jolies robes de Paris, des bijoux, une fatou…

J’ai fait l’amour avec André, dans son bungalow. Il a été très doux, très gentil. Il m’a donné 20.000 cfa. Le lendemain, André m’a présenté Luc, son copain pêcheur. Luc était très gentil, très rigolo aussi. Il était plus jeune qu’André ; il avait plus de cheveux aussi. Le soir, après mon service, j’ai accepté de boire un Fanta avec Luc. André était parti à Saint Louis. Luc m’a présenté un de ses amis Sénégalais, Amadou. Un Woloff d’Mbour. On a beaucoup parlé et puis ils m’ont fait goûter du champagne. J’en rêvais depuis que j’étais toute petite ! J’avais envie mais je n’osais pas. Je suis Musulmane.

Après deux coupes de champagne, je ne sais plus très bien ce qui s’est passé. Je me suis retrouvée dans la voiture d’Amadou. A l’arrière. Il m’avait relevé mon boubou, pénétrée avec son sexe. Je pleurais beaucoup mais je n’arrivais pas à crier, à bouger, à m’enfuir. Le champagne, c’est très méchant !

Amadou est allé voir le patron de l’hôtel le matin. Ils ont discuté. J’ai vu qu’Amadou donnait des billets de cfa. Vers 10 heures, Amadou m’a dit qu’il avait arrangé une combine qui me ferait gagner beaucoup d’argent. Que je ne travaillerais plus comme fatou. Qu’il allait faire mon bonheur.

Luc est arrivé avec son gros 4X4 et on a pris la route de Saly. Ils m’ont invité à l’Espadon. Avant ça, j’ai pu aller dans les boutiques pour m’habiller. C’est Amadou qui a tout payé. J’ai eu des bijoux, des parfums. Que c’est beau l’Espadon ! J’ai mangé de la langouste avec des couverts et même des pinces. J’ai eu difficile mais on a bien rigolé. J’ai encore pu boire du champagne. Une coupe parce que j’avais peur…

Après le repas, on est allé boire un verre au New Roll’s. Il y avait un orchestre qui jouait dans le jardin. Quelques gazelles au bar et beaucoup d’hommes blancs. Seuls. J’ai bu un Martini blanc.

Après ça, Luc est parti avec une Sérène qui s’appelait Ana. Je ne l’ai plus jamais revu. André non plus d’ailleurs. Amadou a rigolé au bar avec trois toubabs. Il m’a présenté comme sa petite nièce. Les toubabs m’ont offert à boire. Les autres filles au bar me faisaient la gueule.

On a bien rigolé et je me suis dit que je pouvais être gentille avec eux et peut-être qu’ils me donneraient 20.000 cfa.

Je suis repartie dans la nuit avec Cyril. Les deux autres toubabs ont dragué d’autres filles au bar et sont allé dans une résidence à Ngaparou. Avec Cyril, on n’a pas fait l’amour. Je l’ai caressé ; je l’ai fait jouir et puis il s’est endormi. Au matin, il m’a donné 50.000 cfa et m’a payé un taxi pour que je rentre chez moi. Je suis allé dans un télécentre. J’ai téléphoné à Amadou parce que je ne savais pas où aller. Il est arrivé avec une Peugeot et m’a conduit dans une maison où il y avait 6 chambres, toutes louées pour des filles. Il m’a pris mes cfa en me disant que c’était pour payer le loyer. Que si j’allais encore ce soir au New Rolls, j’aurais de l’argent rien que pour moi…

Et voilà comment tout a commencé.

Aujourd’hui, j’ai envoyé deux millions à mes parents dans le Fouta. Je suis à Mbour. J’attends un mari pour ce soir, pour demain. Un jour peut-être, j’aurai un vrai mari toubab qui m’emmènera en France.

oa2beq

jour après jour

nb

Au bord du fleuve, Aminata me regarde.

Maman fait la vaisselle.

Ce soir, on mangera le Teboudienne.

Ce soir aussi, Abdou jouera de la cora après le repas.

Demain matin, maman viendra nous laver au bord du fleuve.

Puis, on fera la vaisselle.

On balayera la case, on pilera le mil, puis: lessive!

Maman tressera les cheveux d'Aminata.

On ira chercher du bois pour le repas.

Ce soir, ce sera Teboudienne.

Et Abdou jouera de la cora.

20/10/2006

L'Afrique

map_hand

 

L’Afrique !

Ma main à couper que c’est le plus beau des continents !

Ca, c’est toi qui le dit Badou ! Moi, je crois que c’est la France, le plus beau des continents !

Hé ! Mais, la France, c’est pas un continent ! C’est la France, c’est un pays !

Oui, peut-être, je sais pas ! Mais ce que je sais c’est que les gens de France, ils sont riches ; ils sont heureux, ils ont un pays où il y a tout ! Les magasins avec des escaliers qui montent et descendent tout seul, de la neige sur les montagnes, du soleil sur la mer, la tour Eiffel toute illuminée, Chirac, les Bleus avec Zidane !

Hé, et nous alors !?! T’as vu le Sénégal !?! Il a battu la France ! Djouf, Camara ! Maître Wade, les beaux hôtels de Saly, les riches à Point E, Senghor, Bombardier !

Wouais… d’accord mais la France c’est mieux non !?! D’ailleurs, pourquoi les pirogues emmènent tant d’immigrés à Ténériffe ? Pour rejoindre la France !

Oui mais, Jité, il y en a beaucoup qui meurent noyés ! Et puis, les autres, ils sont renvoyés à Dakar !

Ben, justement ! Parce que la France elle veut pas de nous ! Pour rester belle, riche et tout ça !

Et l’Amérique !?! Paraît qu’à New York y a plein de Sénégalais !

Whouais mais ils sont pas à Broadway, ni même à Manhattan ! Ils sont dans Harlem, à Brooklyn ; pas  sur la 5ème avenue hein !?! Ou alors, c’est pour vendre leurs montres en toc !

Bon, allez…viens, on va jouer. J’ai trouvé un nouveau pneu ; Tu pourras le faire rouler, moi, je m’amuserai avec le fil de fer que Bouba m’a prêté…

19/10/2006

Bébé incognito

enceinte
Awa attend un bébé! Personne ne doit le savoir! Personne ne doit en parler! Ca porte pas bonheur! Avec son grand boubou, Awa passe incognito. Pas vu, pas su!
Autre continent, autres moeurs. Au Sénégal, on fait la fête quand bébé est là; plus encore quand c'est le baptême. Tout le monde est invité! Famille, voisins, village, passant...
Mais avant...chuuuut!

 

18/10/2006

Moi Mamadou

africa6

 

Bonjour! Ca va?

Moi, c'est Mamadou. Mon frère, c'est Hibou. On habite avec notre famille dans un petit village, à côté d'un bolong. Dans le Saloum, sur la route de Fatick. Je ne vous dirai pas le nom de mon village, parce qu'il est sale. Tellement sale que les gros 4X4 et les bus remplis de touristes ne s'arrêtent presque jamais! Il y a des sacs en plastique partout! Comme des guirlandes de Noël, ça décore nos arbres et nos arbustes. Mais c'est pas aussi joli que sur les photos des magasines de France. Faut dire que nous, on n'a pas de sapin! Juste des acacias, de l'herbe à chameaux et des plantes que je ne connais pas encore mais que le Marabout du village cueille pour faire des médicaments. Quand on est malade. On joue avec les vieux seaux en plastique, on donne à manger aux chèvres les cartons et les sacs de ciments vides. Parfois ma grand mère brûle des déchets mais il en pousse plus qu'il n'en disparaît en fumée... Un jour à Mbour, j'ai vu un camion poubelle qui avalait toutes les saletés. Les ouvriers jetaient tout ce qui traînait avec des pelles parce que la benne mécanique ne fonctionnait plus! Au village, on n'a pas de camion qui avale les saletés! ETpuis, tout le monde s'en fiche! On a toujours vécu avec la crasse, on ne la voit pas. Pourtant, il y en a de plus en plus! Le chef du village il dit que tant que l'administration ne l'aidera pas, il fera rien! Et puis, le plastique, c'est le progrès! Avant, les femmes faisaient tout avec des calebasses, des instruments en bois. Maintenant tout est en plastique. C'est plus cher mais c'est moins lourd. Et puis, c'est moderne!

Un jour, des toubabs ont quand même arrêté leur voiture et les dames ont dit qu'on était pauvres et malheureux; que c'était bien triste de voir ça! Et dans quoi ils vivent qu'elles disaient! Ben, moi, j'aime bien mon village et je suis heureux dans la concession de ma famille! Une madame avec des grosses lunettes de soleil m'a donné un bonbon. Je l'ai mangé et j'ai jeté le papier par terre. Elle m'a fait toute une leçon sur la propreté, l'écologie. On a bien rigolé avec mes frères!

Voyage au Sénégal

airsenegal

Quelques infos pratiques glanées chez Air Sénégal:

A cinq heures de vol de l'Europe, la destination SENEGAL, à la fois lointaine et proche, vous offre :

 

700 km de côtes dont 450 de plages de sable blanc

12 mois de soleil dont 8 mois de printemps !

L'une des plus belles stations balnéaires : Saly qui est aussi l'une des plus grandes d'Afrique.

 

Le Sénégal, c'est :

- La pêche sportive et les activités nautiques  

C'est aussi :

- Le tourisme de congrès et d'affaires

C'est encore :

- Les Parcs nationaux et les réserves naturelles

C'est surtout :

- Le golf, la découverte, la chasse, la culture et la gastronomie.

C'est toujours :

- La légendaire Téranga sénégalaise empreinte de chaleur purement africaine, de gentillesse et de multiples attentions, inspirées des coutumes et traditions, que les Sénégalais partagent volontiers avec leurs visiteurs.

 

La Pêche Sportive

La forte concentration de poissons à rostre dans les eaux sénégalaises et particulièrement les espadons voiliers et marlins bleus font de notre pays un haut lieu de la pêche sportive où plusieurs records mondiaux IGFA ont été établis. La Pêche Sportive, organisée à partir de certains Hôtels, Clubs et Centre de pêche, est pratiquée toute l'année. La haute saison va de Mai à Novembre, période où le ciel est en permanence dégagé, la visibilité excellente et l'ensoleillement maximal. Au Sénégal, on peut aussi s'adonner à d'autres types de pêche sportive : le Surf-Casting ou Pêche au Lancer, de Saint-Louis, la Palangrotte (Pêche de Fond ou Pêche à la Traîne au Rappala).

La pêche sous-marine ou pêche subaquatique : les zones rocheuses, les sites sous-marins et les récifs de la Presqu'île du Cap-Vert font que la Pêche sous-marine ou Pêche à plongée est pratiquée avec succès tout au long de l'année, et vous permet d'apprécier la richesse des fonds.

La pêche sous-marine, autorisée en apnée, nécessite une assurance.

Espèces : raies, requins, barracudas, wahoos, bars, carangues, tassergals, thonines, marlins bleus, coryphènes, yellow, tails, mérous, tarpons, vives, vieilles, soles, dorades, sérioles, liches, badéches, capitaines, carpes rouges.

  

La Plongée Sous-Marine

La plongée sous-marine est pratiquée toute l'année au Sénégal et particulièrement dans la Presqu'île de Dakar.

En effet, les fonds rocheux, tapissés de gorgones, ces merveilleuses plantes aquatiques et d'épaves de bateaux (Dakar est reconnue comme l'un des plus grands cimetières de bateaux du monde) constituent l'un des attraits de la plongée et font courir tous les passionnés, ces initiés à qui la mer ne cesse de réserver d'agréables surprises et de fortes émotions dès les premiers coups de palme.

Dakar offre à tous ceux qui le désirent la possibilité de vivre une véritable aventure sub-aquatique.

Espèces : requins dormeurs, requins nourrices, murènes, ablates, baleines, diodons, labres, dorades grises, sars, carpes rouges, mérous, carangues babèches… 

 

Informations Utiles     

  Pays  Sénégal 

  Superficie   196 192 km² 

  Population  10 000 000 Hbts 

  Capitale  Dakar 

  Langue Officielle  Le Français 

  Langues Nationales  Diola, Pulaar, Séerer, Soninké,

 Wolof 

  Heure  Temps Universel (T.U) Ex GMT 

  Monnaie  F CFA 

  Indication

 Téléphonique  221   

  Indication Télefax  0906 

  Eau  Potable ; strictement contrôlée  

  Electricité  Voltage 220 volts 

 

Le Sénégal :

Carrefour aérien et maritime international, le Sénégal est situé sur la partie la plus occidentale du continent africain au Sud du Sahara, entre 12°30 et 16°30 de latitude Nord, 11°30 et 17°30 de longitude Ouest. Il est limité au Nord par la Mauritanie, au Sud par la Guinée Bissau et la Guinée Conakry, à l'Ouest par l'Océan Atlantique et à l'Est par le Mali.

Une petite enclave, la Gambie, pays anglophone coupe le territoire dans sa moitié Sud.

 

Santé

Traitement anti-paludéen recommandé. La vaccination contre la fièvre jaune est fortement conseillée, et est même exigée aux voyageurs qui ont résidé ou séjourné en zone d'endémie amarile.

Les ressortissants des Etats Membres de la CEDEAO, et les touristes originaires de l'Union Européenne sont dispensés du Visa d'entrée au Sénégal. Seule la Carte Nationale d'Identité est exigée pour ceux qui participent à des voyages organisés par les professionnels du secteur.

Le Sénégal a adhéré à la convention de New York relative aux facilités douanières en faveur du tourisme pour la franchise de certains articles.

 

Awa et le panier

dans le panier

 

Awa n'est plus là! Awa a disparu! Les parents sont aux abois! Dans tout Tamba on cherche Awa. Si tu vois Awa, ramène la moi, dit le papa. Elle va avoir froid dit Mama. Va voir dans le bois dit Moussa. Aminata fait les cent pas, Madame Bâ crie à tout va. Ha, Awa est coquine...elle s'est cachée dans le panier!

16/10/2006

Vulcanisation

La vulcanisation...c'est l'art de réparer un pneu, de le rénover, le réchaper.

Au Sénégal, le pneu est cher et il sera utilisé jusqu'à la corde... D'ou la vulcanisation système D. Les Sénégalais sont les champions du monde du système D.  Il faut aller à "Chemin de fer" dans la banlieue de Dakar pour voir...ce qu'aucun mécanicien, aucun carrossier au monde de pourra jamais voir et faire!

vulcanisation2

 

15/10/2006

Sous l'arbre à palabres avec petit Hibou

 

jolidessin

Sous le grand baobab sacré de mon village, il y avait mon père. Et puis mon oncle, et son frère. Le père de mon frère et son frère. Mon grand père et son frère. Et, tous des gens de ma famille. Moi, j'étais assis avec mes frères, mes copains de classe, mon instituteur. Le chef de village a dit à son frère qu'il était temps que l'on parle du problème. Tous les vieux ont fait oui de la tête. Sauf Elage, le menuisier du village. Je sais bien pourquoi Elage ne souhaite pas parler du problème! Il fait des masques, et puis des jembé. Des sculptures, des masques. C'est l'antiquaire du village comme disent les toubabs qui passent avec le gros bus bleu. Moi aussi j'aime bien les toubabs qui passent tous les jours avec le gros bus bleu! Je cours avec mes copains, mes frères. On dit cadeau toubab et les madames donnent des bonbons. Parfois un cadeau. Un bic, un crayon. Un jour, ma mère a même eu des savons et des bougies! Et puis, des chaussures qui brillaient comme de l'or!

Mais, c'est ça le problème! Le problème que les hommes du village discutent aujourd'hui. Le chef du village ne veut plus que le gros bus s'arrête au village. L'hôtel de la côte envoie en brousse les toubabs en vacances. Il a un contrat qu'il dit Mamadou le chauffeur. Et puis, qu'on devrait être content parce que les toubabs apportent des cadeaux. Parfois, ils donnent de l'argent. Mais le chef et les vieux du village, ils disent qu'on va perdre notre envie de travailler. Qu'on va devenir des mendiants. Qu'on...dé nature...oui, ç'est ça qu'il a dit; qu'on dénature l'âme du village. je crois que j'ai compris que si on ne travaille plus dans les champs, qu'on ne va plus au bois chercher les branches et les racines, qu'on sort de l'école pour courir vers le gros bus, que les femmes restent là à attendre les toubabs pour leur vendre des bananes et des mangues, on va plus vivre la vie des anciens. On va être...dépendants des touristes et du grand hôtel. C'est un problème. Les femmes aussi sont du même avis qu'Elage le sculpteur. Elles aiment bien rire et danser avec les toubabs. Nous aussi! Mais les vieux du village, ils ne voient pas ça d'un bon oeil. Et puis, il dit aussi le chef du village que si on pense que c'est gagner de l'argent facilement, on ira aussi sur la côte. Là où il y a les grands hôtels et les toubabs. Qu'on va se perdre. Mais là, j'ai pas bien compris. Ma soeur, elle travaille comme fatou chez de toubabs. Fatou, ça veut dire femme de ménage pour les toubabs. Elle gagne beaucoup d'argent, elle va dans les restaurants avec ses patrons, elle va même en voiture faire des excursions! Quand elle revient au village, elle est toujours très belle! Avec de belles robes, des bijoux! Elle fume des cigarettes aussi. Mon autre soeur, Aminata, elle a aussi travaillé dans un hôtel. Elle servait à manger aux toubabs. Un jour, elle n'est plus revenue. Elle habite une grande maison avec un vieux toubab tout dégarni de la tête. C'est mon grand frère Cheikh qui me l'a dit. Cheikh, il a essayé de la ramener au village mais elle n'a pas voulu ma soeur. Il paraît qu'elle va épouser son Jean Claude. Et puis, qu'elle ira vivre en France et qu'elle n'aura plus jamais besoin de travailler. Le chef du village, il réfléchit beaucoup à tout ça avec les anciens. Il dit que tout ça ce n'est pas bon.

Demain, à l'école, monsieur l'instituteur va nous parler. Des dangers des toubabs, du tourisme, de la ...pédophilie et de la ...prostitution. Je sais pas ce que c'est mais j'aime bien apprendre à l'école!

Et puis, demain soir, on retournera sous l'arbre sacré avec le chef de village, mon père, son frère, mon oncle, mes frères, mon instituteur,...

photo

dyn003_original_377_520_jpeg_236_a10be3d87ea495bc12d6336d1d0340c2

 

Coup de coeur pour cette photo. Pardon mais je ne sais d'où elle vient!

Un peu comme pour le Sénégal! Je ne sais pas pourquoi j'aime ce pays, ces gens... Je ne me pose pas la question et les paradoxes ont cessé de m'importuner...

le père noël est noir

On sait désormais qu'il y a neufs chances sur 10 pour que Dieu soit noir.

Mais...le père noël!?!

Il est black!

Et de surcroit...Sénégalais!!!

noel

 

Folon au Sénégal

Continuons dans l'insolite...

Près de chez moi, à Ngaparou, un forgeron!

Un peu artiste, un peu marlou...

Voici une de ses oeuvres monumentales: un cheval à tête d'homme à chapeau.

Les petits personnages de Folon ne sont pas loin!

Faut dire que "l'allée des Belges" ne l'est pas non plus. C'est une petite piste qui suit la mer entre Saly et Ngaparou et qui déssert les cabanons et villas de bord de plage.

folondengaparou

 

John & Yoko à Kaolak

Sur la route de Kaolak, une bâche...

Retournez la photo et vous découvrirez que la bâche est en fait une affiche plastifiée, rare, de la campagne de publicité offerte dans les années 70 par John Lennon et Yoko Ono dans le cadre de "War is over...if you want"

Insolite non!?!

quelque part sur la route de KAOLAK

 

seins nus et girafe

Le Sénégal pour le tourisme balnéaire, c'est d'abord et avant tout Saly!

Dans ce pays Musulman à 93%, la tolérance est de mise quant aux seins nus sur les plages. Mais, les jolies toubabs, très prisées par les indigènes, risquent de se faire draguer...même par les girafes! ...qui ne restent ni de marbre ni de fer! :-)))

girafesdefer

 

14/10/2006

Hibou

hibouetmoi
Pas l'habitude de me montrer...
Mais, là, avec mon pote Hibou, j'avais envie! Hibou est pecheur à Mbour/Ngaparou. C'est mon partenaire quand je m'aventure à jouer aux boules au Treizeguy.
Quand je suis obligé de payer l'apéro parce que la doublette Belgo-Sénégalaise se fait battre par Guy et sa bande de boulistes...:-)))
Mais quel bonheur, quel plaisir de me retrouver avec mes potes...là bas!
 

12/10/2006

Hommage à la femme noire

marieetlaura

Nouvelle page: http://www.salysenegal.net/femme%20noire/hommage%20a%20la...

07/10/2006

photo

Jean-François Bauret

Jean François Bauret, photographe, expose à Paris fin octobre.

http://jfbauret.free.fr/jf.html

pub!

webmaster

Contre vents et marées!

un peu d'humour...

voleur

Il ne fait pas bon être immigré Sénégalais à Paris...

05/10/2006

superbe blog

Allez voir ce blog, il est superbe de vérité, d'amour sur la Casamance, sur l'art, sur la vie

http://casamance.skynetblogs.be/

casa4