01/07/2007

Chute de Dindefelo

 

 

Dindéfélo est un site naturel sacré, un pôle de développement essentiel de la ville de Kédougou. Le village est situé à 35 kilomètres de Kédougou et à 6 kilomètres de la Guinée Conakry. Sa population est constituée de Peuls qui vivent d'agriculture et d'élevage.

 

Photo 122

Dindéfélo signifie 'au bas de la montagne' en Peul. Cette contrée doit sa célébrité à ses chutes d'eaux, appelées la cascade. Unique au Sénégal, Dindéfélo, est une cascade majestueuse. Avec un paysage verdoyant et une diversité biographique saisissante. Une vue panoramique permet d'en mesurer toute sa beauté. Telles des briques superposées, la stratification de la roche est fabuleuse. Un kaléidoscope de couleurs se retrouve dans cet agencement naturel. Et le reflet sur l'eau trace les contours d'un arc-en-ciel.

 

 

Du sommet de la montagne, l'eau s'écrase sur les différents paliers jusqu'à atterrir sur une sorte d'esplanade qui donne sur le bassin tapissé de blocs de pierres, détachées des parois de la montagne. De part et d'autre, les parois, ciselées des flancs de la montagne, ressemblent aux balcons d'immeubles de plusieurs étages voire de gratte-ciel qui donnent sur le jet d'eau.

 

Le débit de l'eau varie, selon les saisons, notamment de juillet à août. Il devient plus important du fait des eaux pluviales venant de la Guinée Conakry, pays frontalier. Cependant, ces habitants qualifient ce lieu d'endroit hanté. Selon un des villageois 'il y a de cela des décennies qu'une mallette remplie de d'or a été déposée à quelques mètres des chutes d'eau, mais toute personne qui s'aventure à prendre ce trésor disparaît à jamais'. Néanmoins, les villageois ont fait de cet endroit propice un site touristique qui accueille beaucoup d'étrangers particulièrement des Européens. Ces hôtes sont logés dans les campements, créés par les villageois pour améliorer leurs sources de revenus.

 

Avec l'érection de Dindéfélo en communauté rurale, les populations suggèrent le désenclavement de cette zone en améliorant les routes qui mènent vers cette localité, car le visiteur qui perd plus de trois heures d'horloge entre Kédougou et Dindéfélo, avec une piste quasi impraticable surtout en cette période d'hivernage, n'est pas tenté de revenir.

 

Wal Fadjri/Paule Kadja TRAORE

 

Commentaires

J'aime participer au développement de ma region

Écrit par : Racine Cissé | 25/02/2008

Répondre à ce commentaire

salutation contact moi je suis à tambacounda bien de vous lire avec joie de vous ecrire parceque l"explication ma rendu une tres grande joie de vous lire moi je suis de dindifelo bien d"origine mais bassé dans la region de tambacouda apres la reponse nous parviendrons de plus pres je connais tout le monde tout le monde me connais avec le seul nom qui à dindifelo je m"appelle touba dioum chauffeur à la garroutier de tambacounda no tel phone 765369915 mercie demende tout diundifelo qui est touba je suis parmie les enfant des guide de dindifelo no seulment apres mon retoure à tamba je suis toujour ici à la recherche des partenaire avec qui je pourer travaille apres la reponse je parviendrais de vous parler de plus de moi je veus avec qui pour pouvoir ouvrire une euberge dans la region pour mieu seservire moctar chez mon oncle

Écrit par : touba dioum | 09/01/2009

Répondre à ce commentaire

connaissance je suis en cote divoire mais guinneen

Écrit par : diallo | 30/01/2009

Répondre à ce commentaire

bonjour je suis étudian en tourisme et langues apré mes études japorterai ma pierre a lédifice pour le dévéloppementtd u tourisme dans cette zone afin kel soit la première destination

Écrit par : Hamady BA | 03/04/2011

Répondre à ce commentaire

j sw a dkr mé ressortissent de pelel a 04km a louest de dindefelo mé j'aprécis vots comantaires et j swet mw aussi.....

Écrit par : souare | 19/03/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire