13/07/2008

Touba, ville sainte et chère...

le Khalife général de Touba satisfait de l'exécution du programme de modernisation de sa ville

senegal_mosquee_touba_1

Le khalife général des mourides  El Hadji Mouhamadou Lamine Bara Mbacké a qualifié, samedi, de " satisfaisantes" les conditions d'exécution technique et financière du programme prioritaire de modernisation de la ville de Touba.

     Au terme de la tournée de deux jours effectuée par les  représentants de la mission de contrôle CIMA, de l'entreprise  titulaire: HENAN CHINE /SVTP-GC et les journalistes dans les  différents chantiers et réalisations, Serigne Bara Mbacké qui  s'est entretenu avec la presse a dit que le programme se déroule  de manière satisfaisante et qu'un travail important a été fait.

     Il s'est également réjoui de l'engagement du président  sénégalais Abdoulaye Wade qui, selon lui, est "déterminé à faire  de Touba une ville du futur".

     "L'estime que le président de la République porte pour Touba  n'est plus à démontrer. Il a l'ambition de réaliser des  infrastructures dignes de la capitale du mouridisme", a dit le  guide la communauté mouride.

     "Les abattoirs de la ville sainte témoigne encore, s'il en  était besoin, de l'importance particulière qu'il accorde à la  ville", a estimé le khalife.

     Ces chantiers de la vile de Touba ont été initiés par le défunt khalife Serigne Saliou Mbacké et financés à hauteur de 100  milliards de francs CFA (environ 200 millions de dollars). Ce  financement s'inscrit dans le cadre d'un programme prioritaire  étalé sur cinq ans.

     Il prend en charge des travaux de réhabilitation,  d'élargissement et de construction de routes, d'aménagements  paysagers et de trottoirs. A ce niveau, il est prévu la  réalisation de 115 km de routes dans la ville. Certaines routes  existantes seront réhabilitées et élargies en 2 fois 2 voies avec  la réalisation de trottoirs.

     Ainsi, l'autoroute Mbacké-Touba sera élargie et prolongée  jusqu'à la grande mosquée, avec la mise en place de trottoirs, de  contre-allées, de terre plein central. La rocade actuelle sera  élargie en 2 fois 2 voies ainsi que la corniche qui sera liée à  l'autoroute Mbacké-Touba.

     La construction de la route Ngabou-Touba en 2 fois 2 voies, en  cours de finition, sera reliée à la route de Dianatou Mahwa. Les  routes allant de la grande mosquée vers Darou Mousty, celles  allant vers Touba Belel et la R 163, longue de 4 km, devront  constituer l'ossature principale pour la mise en place d'un réseau routier structurant pour la vile sainte".

     Le volet assainissement des eaux pluviales sera réalisé avec la construction de 43.500 ml de canaux et de dalots avec des  ouvertures. L'assainissement des eaux pluviales est connecté à  celui des eaux de ruissellement du programme routier avec la  réalisation d'environ 5.500 ml de dalots et conduite PVC, et 343. 000 ml de caniveau de bordure.

     Pour le draînage et l'évacuation des eaux usées, il sera  construit un système de canalisation à écoulement gravitaire et un système à écoulement sous pression.

     Concernant l'approvisionnement en eau potable de la ville  deTouba, il sera réalisé deux réservoirs au sol en béton armé de 6. 000 m3, deux chateaux d'eau de 1.000 m3, un château d'eau de 500  m3, 6 forages de production à gros débit, 12 cabines de pompage  avec logement, 10 électropompes, 5 groupes électrogènes, 250 Km de conduite de différents diamètres variant de 63 à 600 mm.

     Les travaux d'électrification de la vile sainte sont  essentiellement relatifs à la dépose de réseau existant, le  passage en souterrain de réseau en moyenne et basse tension dans  le centre ville dans un rayon de 1 km et dans la limite de la  première rocade du centre ville.

     Il sera mis en passage souterrain, 75 km de cables nécessitant  l'ouverture de 65 km de tranchées, la mise en place de 27 km de  buse, la réalisation de postes préfabriqués de 30 KV, des  déplacements de compteurs.

     Touba va également être dotée d'un éclairage public moderne  notamment au niveau de la voirie du centre-ville sur la route qui  sera élargie entre la fin de l'autoroute Mbacké-Touba et la grande mosquée. Il sera mis des candélabres avec des luminaires équipés  de lampe de 400 watts.

     "Ce que nous avons constaté sur le terrain nous conforte dans  notre élan. Il y a énormément de choses qui ont été faites en très peu de temps et la déclaration du khalife est très encourageante", a dit le directeur général de l'Agence autonome des travaux  routiers, Ibrahima Ndiaye, qui a dirigé la visite des chantiers de Touba.

     Dans son entretien avec la presse, M. Ndiaye a mis l'accent sur la disponibilité en eau potable de la ville indiquant que " l'alimentation en eau de Touba depuis le lac de Guiers est un  projet dont le président de la République a lui-même pris le  dossier pour chercher le financement".

     "Ce projet va permettre non seulement de donner de l'eau de  très bonne qualité mais aussi créer des emplois par l'implantation d'usines de production de béton armé", a expliqué le directeur  général de l'AATR.

     Ibrahima Ndiaye a relevé que "Touba est l'une des rares villes  au monde à bénéficier aujourd'hui d'un Plan de Déplacement Urbain  (PDU)", ajoutant que ce projet permettra de penser le  développement de la ville.

     "Ce que nous voulons dans ce projet, a-t-il souligné, c'est  qu'autour de la mosquée il y ait un espace apaisé. Peut-être va-t- on interdire la circulation, avec la bénédiction du Khalife, pour  avoir un espace destiné au culte."

Les commentaires sont fermés.