08/09/2011

Sea, sex and sun au Sénégal

Saly, Saint- louis, Cap- Skiring : Le business du sexe se développe
sexy-b2.jpg 
Au Sénégal, le tourisme sexuel est devenu une source essentielle d'argent. Dans une station balnéaire telle que Saly, au nord et dans le sud du pays, il est très visible. Présente elle aussi, la pédophilie se pratique beaucoup plus discrètement. La justice sénégalaise a arrêté plusieurs pédophiles occidentaux.
Dans les hôtels et surtout l'après -midi, on comprend mieux ce qu'ils attendent en retrouvant les mêmes messieurs autour de la piscine, faisant appliquer de la crème solaire sur leur dos cramoisi par des adolescentes habillées en danseuses, l'air tout droit sorties d'un clip de la chanteuse Beyoncé. Quant aux Européennes – que l'on appelle ici des « Marie -Claire » elles sont entourées de trois ou quatre jeunes hommes souvent à dread-locks.
La violence symbolique du tourisme sexuel
Plus que l'âge des « proies », ce qui choque le plus les populations locales c'est la violence symbolique de cette transaction. « Cela montre que l'argent permet de tout acheter dans l'impunité la plus totale » s'emporte Abdou, un habitant de Saly.
Certains gigolos ont fait fortunes considérables grâces aux Européennes. Ils exhibent fièrement les signes extérieurs de leur richesse. « J'ai trois maisons. La première, c'est une Allemande qui me l'a offerte. La seconde, c'est une Britannique. La troisième, c'est une Suissesse ». Guère difficiles à rencontrer, ils déambulent sur plages en short et torse nu. Quand ils ne font pas des pompes, ils passent de la pommade – de la crème solaire – sur le dos des Européennes. Leur succès économique fait grincer bien des dents. Depuis que le business du sexe a pris son essor à Saly, le prix de l'immobilier s'est envolé. Du coup, les autres habitants de la région ont de plus en plus de mal à se loger, notamment les pêcheurs.
Dans les boîtes de nuit, les chasseurs de se croient tout permis. Même si une fille est déjà accompagnée, ils lui font des propositions. Si son entourage se révolte, ils deviennent agressifs, sûrs de leur bon droit. Allant jusqu'à dire qu'ils peuvent tout se permettre parce qu'ils travaillent pour des ambassades occidentales. Même si c'est le plus souvent totalement faux. Un argument révélateur d'un état d'esprit et d'un sentiment de toute puissance.
« À cause du tourisme sexuel, la haine des Occidentaux gagne du terrain. Des campagnes de le plus en plus violentes se développent » souligne Aicha, une habitante de Saly. En terre musulmane, l'étalage de sexe tarifé choque les populations et fait le jeu des islamistes les plus radicaux. Cette arrogance est d'autant plus dangereuse que le nombre d'Occidentaux ont décidé de vivre une grande partie de l'année dans ces « paradis ensoleillés »
123dakar.com

Commentaires

Encore un article sur le même sujet. Un vrai marronnier pour les journalistes en panne d'idée. Le comble, c'est que cet article est déjà paru ailleurs il y a déjà un certain temps. Quel bonheur le copié-collé...

PS: Merci Yves pour la jolie illustration. lol

Écrit par : Ajax | 08/09/2011

Répondre à ce commentaire

;-)

Écrit par : Yves | 08/09/2011

Répondre à ce commentaire

Yves si tu as d'autres photos comme celle là : fais en profiter les copains !!!
Quand au sujet (bateau pas excellence) comme dit Ajax ça fait bosser les pigistes....
Et pour revenir sur le dossier il faut bien considérer que chaque petite pute fait vivre au moins 30 personnes !!!
faut donc relativiser le fléau !!!

Écrit par : Eric | 09/09/2011

Répondre à ce commentaire

Finalement, on vit tous du c... Tout tourne autour et le monde tourne aussi ainsi depuis la nuit des temps...
Pour, (tout) contre, avec, sans (sens), mateurs, médias, clients, filles, familles, ...
Désolé, je ne photographie que le typique Sénégalais...;-)

Écrit par : Yves | 09/09/2011

Répondre à ce commentaire

une autre belle spécialiste de l'arnaque sur :
http://binetteblog.blogspot.fr/

Écrit par : dr livingstone | 25/03/2012

Répondre à ce commentaire

j'aime trop lés sexy comme toiiiiiii I like you I miss you I love you bibahhhhhh

Écrit par : redoune | 20/04/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire