09/10/2015

PLUS DE MIGRATIONS DEPUIS LE SENEGAL

Aucune embarcation de fortune n’est partie du Sénégal depuis 2009
pirogue big.jpg
Aucune embarcation de fortune n’est partie des côtes sénégalaises pour l’Espagne depuis 2009, a soutenu mercredi le commissaire Abdoul Wahab Sall, directeur de la Police de l’air et des frontières du Sénégal.
"Depuis 2009, nous n’avons enregistré aucun départ d’embarcation de fortune des côtes sénégalaises vers l’Espagne", a-t-il déclaré lors de la cinquième conférence des "Mercredis de la Police sénégalaise", sur le contrôle des frontières.
Au milieu de la décennie 2000-2010, les côtes du Sénégal faisaient partie des principaux points de départ de migrants africains en route vers l’Europe.
Les gouvernements espagnol et sénégalais avaient alors signé un accord de coopération dédié au contrôle des frontières maritimes du Sénégal, pour empêcher les départs de migrants vers l’Espagne, a rappelé Abdoul Wahab Sall.
Les autorités espagnoles avaient alors mis un hélicoptère à la disposition de la Police de l’air sénégalaise, pour l’aider à contrôler les frontières et empêcher les migrants de partir du Sénégal, à bord d’embarcations de fortune, pour atteindre l’Europe.
L’accord de coopération avait été signé en septembre 2006, à la suite de départs massifs de migrants clandestins ouest-africains vers les îles Canaries, l’une des principales portes d’entrée de l’Europe. Il avait été renouvelé.
Un dispositif dédié à la lutte contre l’émigration clandestine, baptisé Frontex, mobilisait la Gendarmerie, la Police, l’Armée de l’air et la Marine du Sénégal. Il était soutenu par l’Espagne et d’autres pays européens.
FK/BHC/ESF/APS

Les commentaires sont fermés.