10/10/2015

DEUX POLYTECHNICIENS POUR LE SENEGAL DE DEMAIN

Deux étudiants sénégalais admis à l’Ecole polytechnique de France
f077283e87b44cc4171f5bb6c073b0fa6ac84a90.jpg
Deux étudiants sénégalais ont été reçus cette année au concours d’entrée de la prestigieuse Ecole polytechnique de France, a indiqué vendredi à Ziguinchor (sud) le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane.
"L’Ecole polytechnique de Paris est l’école la plus prestigieuse en la France. Elle a organisé un concours d’entrée pour un nombre de place limité à 12. Et le Sénégal a gagné deux places", a dit M. Niane lors de la deuxième étape de la tournée de six jours qu’il a entamée jeudi par Dakar.
Les deux étudiants sénégalais admis à l’X – le surnom de l’Ecole polytechnique – sont des pensionnaires de l’Université Cheikh-Anta-Diop (UCAD) de Dakar et de l’Université Assane-Seck de Ziguinchor, selon lui.
Celui de l’UCAD, un étudiant en mathématiques, a pris la neuvième place, son camarade de promotion venu de l’Université Assane-Seck, également inscrit dans la même filière, s’est classé cinquième au concours d’entrée à l’Ecole polytechnique, auquel ont participé des étudiants du Brésil, de la Chine et de la Russie, a précisé Mary Teuw Niane.
"Instabilité"
"Il est extrêmement difficile d’être reçu dans cette école. C’est un concours international organisé pour permettre aux étudiants venus de différents pays et n’ayant pas fait des classes préparatoires d’y accéder", a-t-il expliqué.
Les résultats du concours d’entrée à l’X mettent en exergue "la qualité des professeurs qui enseignent dans cette université de niveau mondial", celle de Ziguinchor, qui "n’a rien à envier aux universités de Saint-Louis et de Dakar", souligne le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
"Vous avez une vie scientifique internationale avérée, de l’ouverture de cette université à maintenant. Et tout cela devrait vous emmener à faire preuve de beaucoup de retenue lorsqu’il s’agit d’aller en grève", a-t-il poursuivi.
M. Niane a fustigé l’"instabilité" née des récurrentes grèves à l’Université Assane-Seck. Selon lui, les grèves sont "parfois" menées dans cet établissement académique sans motif valable.
"C’est vous qui allez chercher du travail. Si vous mettez dans la tête des chefs d’entreprise l’idée que cette université est instable, vous réduirez vos chances d’insertion, alors que la qualité est là", a-t-il dit aux étudiants présents lors de sa visite à Ziguinchor.
La tournée qu’effectue Mary Teuw Niane consiste à visiter des chantiers de son département. Elle entre dans le cadre "des grandes réformes" de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
Après Dakar et Ziguinchor, il se rendra à Kolda, Diourbel, Bambey, Thiès et Saint-Louis.
Seynabou Kâ/Seneweb

Commentaires

Félicitations et bravo à eux deux.bonne continuation.

Écrit par : Josettediaw | 10/10/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.