23/10/2015

ENFIN L'EDUCATION A LA TELEVISION!

Télé-école la première chaine télé gratuite pour l’éducation et l’enseignement
2210-33307-senegal-tele-ecole-se-veut-la-premiere-television-gratuite-pour-l-education-et-l-enseignement_L.jpg
Une chaîne de télévision faite par les élèves et les étudiants. Voilà l’idée derrière le projet Télé-école, porté au Sénégal par l’écrivain Assane Mboup, par ailleurs directeur général de l’agence de communication et de management Show Me, informe Agence Ecofin.
La chaîne propose de l’enseignement gratuit, en diffusant des cours vidéo de tous les niveaux scolaires et universitaires ou encore professionnels, dans divers domaines d’étude, enregistrés par des experts et des enseignants à travers le monde.
La chaîne même si elle est thématique n’est pas selon à vocation éducative. La chaîne fait aussi de l’information, avec notamment un « grand journal », et diffuse des émissions sur l’environnement, la santé, l’entreprise, la découverte des talents et des parcours professionnels, la vie des établissements de formation, le civisme et la citoyenneté.
Télé-école se veut la première télévision éducative et scolaire de l’Afrique de l’Ouest. Pour le moment, c’est encore une IPTV, c’est-à-dire qu’elle émet sur Internet. Elle est disponible sur Google TV, Apple TV, Playstore (mobile et tablette), Apple store (mobile et tablette) et Roku. Surtout, Télé-école est synchronisée sur www.tele-ecole.tv. Cette adresse conduit à la plateforme de la télé qu’on peut suivre en direct ou bien accéder à des programmes et des vidéos stockés.
L’objectif aujourd’hui est de proposer un contenu intéressant pour les élèves, les étudiants et les acteurs de l’entreprise de par le monde ; qu’ils puissent étudier et réviser sans payer.
Pour étoffer l’offre de contenus, un appel à constitution a été lancé à l’international. Le promoteur Assane Mboup par ailleurs président de l’Union des télévisions éducatives francophones (Utef) affirme avoir déjà reçu en don 10 000 vidéos professionnelles de cours homologués par des experts du monde et par les grandes écoles et universités. Il prévoit aussi de lancer la campagne « Télé-école mobile » qui consistera à faire le tour des écoles et universités du Sénégal, pour enregistrer et animer des émissions éducatives avec les élèves et étudiants.
Le projet Télé-école vise des partenariats avec les ministères en charge de l’éducation, la jeunesse et la formation professionnelle, mais également les organismes internationaux travaillant dans ces domaines.
A l’ère de la Télévision numérique terrestre, Télé-école est annoncé dans les foyers.
Siré Diagne/Senenews

Commentaires

Tout projet pour l'éducation et l'enseignement des jeunes et des moins jeunes est le bien venu. Nous sommes tellement en retard par rapport aux autres pays africains et les grèves à répétition dans l'éducation nationale. Une politique minimaliste de l'instruction, 61 % d'enfants non-scolarisés et un islamiste rampant à soumettre et à laisser dans l'ignorance est la situation actuelle à changer. Bien sur, que la lecture est primordiale, les enfants sénégalais ne lisent vraiment pas assez. L'école publique doit accélérer l'apprentissage de la lecture. Mais, les enfants sénégalais ont un pouvoir surprenant de mémorisation et des programmes de Télé-école peuvent être un plus pour développer les connaissances. Nous sortir des omniprésences du foot, de la lutte et de la musique. Je pense en premier lieu, à l'instruction civique, les cours de civisme, de propreté...suivi de jeux de réflexion, de calcul....l'apprentissage des langues.... des documentaires historiques et géographiques.....en fait, tout y est possible....un tout petit peu de religion, la découverte des religions et des philosophies, mais en restant bien laïques. D'ici là que les religieux viennent encore s'occuper de ce qui ne les regarde pas et interdisent l'enseignement en français pour essayer de garder leur toute puissance vénale et malsaine et nous laisser dans l'obscurantisme d'une religion égarée de l'humilité, du partage et du savoir pour tous. En avant pour la Télé-école ou Ecole à la maison pour marcher vers un avenir meilleur.

Écrit par : issa gibb | 24/10/2015

Répondre à ce commentaire

nous partageons completement votre analyse et nous sommes en tant que résidents etrangers depuis 5 ans tres inquiets pour le senegal....nous constatons dans notre petit village rural du fin fond du senegal que le chef du village....n'est plus ecouté et ne veut plus l'etre , mais que l'imam , arrivée on ne sait d'où, a tous pouvoir et a modifié la mentalité des hommes entre 20 et 45 ans d'un manière tres significative.....de plus en plus de voiles , sur des fillettes tres petites....jamis je ne m'y serai installée si j'avais vu cela en arrivant.....

Écrit par : flopaty | 27/10/2015

C'est inquiétant cette radicalisation. "L'ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence... Voilà l'équation", Averroès (1126-1198).

Écrit par : Candide | 27/10/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.