24/10/2015

NOUVELLE PROMESSE DE PONT A ROSSO...

Le Sénégal et la Mauritanie bientôt reliés par un pont à Rosso
1.1225164000.1_ferry-mauritanie-senegal.jpg
Le Sénégal et la Mauritanie se sont engagés à construire un pont à Rosso, à la frontière entre les deux pays. Cet édifice permettra aussi de faciliter le passage des pèlerins souhaitant se rendre à Nimjatt, lors de l’Aïd el-Fitr.
Le Président sénégalais, Macky Sall, et son homologue mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, partagent l’idée de faire construire un pont à Rosso, à la frontière entre les deux pays, afin de faciliter le transit entre ces deux pays. Et tout particulièrement le transport des disciples khadres souhaitant se rendre au pélerinage annuel de Nimjatt, en Mauritanie, selon le porte-parole du Khalife générale des khadres, Sidil Kheir, rapporte l’agence officielle APS.
« Je remercie Macky Sall pour les efforts fournis pour ce pèlerinage et pour avoir pris langue avec le Président mauritanien et discuté de la question de la traversée du bac. Il nous a assuré qu’un pont sera construit, car le financement en est quasiment acquis », a déclaré Sidil Kheir.
Le pèlerinage à Nimjatt est un évènement religieux annuel qui coïncide avec l’Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du Ramadan. Le porte-parole du Khalife générale des khadres a souligné l’existence de « nombreuses difficultés » rencontrées par les fidèles pour rejoindre Nimjatt. D’après lui, le dirigeant mauritanien s’est engagé à bitumer la route Tiguent-Nimjatt, précisant que « la ziarra annuelle du pèlerinage de Nimjatt est également un prétexte pour raffermir les relations bilatérales entre les deux pays » que sont le Sénégal et la Mauritanie.
Une file d’attente interminable.
Ces décisions ont été prises à la suite de nombreuses plaintes de pèlerin qui, lors de cette 65e édition à Nimjatt, ont relevé d’importantes difficultés pour la traversée du bac à Rosso. Des queues de plusieurs kilomètres s’étaient formées à la frontière, en raison de nombreuses pauses dans les rotations dudit bac. Une surprise pour les pèlerins qui s’attendaient à des rotations du bac 24 heures sur 24, comme l’avait assuré précédemment le premier secrétaire de l’ambassade de la Mauritanie au Sénégal, Massar Abdoulaye Cissoko.
afrik.com
ndlr: Deux arlésiennes en tête de pont... Celui sur le fleuve Sénégal, l'autre sur le fleuve Gambie. On n'arrête pas depuis des années de jeter des promesses. A quand jeter les jetées?

Commentaires

ce ne sont que des promesses en l'air comme le pont entre la gambie et la Casamance......on se demande si on les verra un jour !!!!

Écrit par : flopaty | 25/10/2015

Répondre à ce commentaire

Evidemment qu'il y a la queue a Rosso, vu le temps que les douaniers passent a racketter les voyageurs !!!!!!!!c'est une HONTE honte au Senégal et a son gouvernement.......

Écrit par : eddy | 25/10/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.