02/11/2015

ACCROCHAGE EN CASAMANCE

Un accrochage entre l'Armée et les rebelles casamançais du Mfdc fait 4 blessés
pix_1446363636e074036_1.jpg
Le sud du Sénégal continu de créer des soucis aux autorités sénégalaises. Avec la rébellion du Mouvement des Forces Démocratique de la Casamance Rechercher Casamance , les populations du sud du pays vivent dans la peur. L’armée ne parvient toujours pas à sécuriser cette partie du pays.
Un nouvel accrochage entre l’Armée sénégalaise et les rebelles Rechercher rebelles du Mfdc Rechercher Mfdc a été signalé vendredi. L'accrochage, deuxième du genre en moins d’une semaine, a fait quatre blessés dans les rangs de l’Armée et de nombreuses pertes du côté des rebelles. Cette embuscade, mentionne Sud Fm, est survenu, entre les villages de Badiana et Djignaky, dans la Zone des Palmiers.
A l’origine dece face-à-face violent, un véhicule de l’Armée sénégalaise qui a été la cible des rebelles Rechercher rebelles . Des tirs nourris sur le camion ont occasionné un échange de feu durant deux tours d’horloge. Les militaires blessés ont été acheminés à Ziguinchor.
Les rebelles Rechercher rebelles du Mfdc Rechercher Mfdc , dit-on, n’airaient pas vu d’un bon œil la dernière opération de sécurisation menée par l’Armée qui avait démantelé le trafic de bois dans la zone.
Pour rappel le conflit entre l’armée sénégalaise et la rébellion du Mouvement des Forces Démocratique de la Casamance Rechercher Casamance , Mfdc Rechercher Mfdc qui a éclaté en 1981est le plus vieux conflit en Afrique. Avec ses 34 ans, ce conflit a vu les trois dernières Président Sénégalais à savoir Abdou Diouf, Abdoulaye Wade et Macky Sall mais pour le moment, même si les démarches pour aller vers la paix ne manquent pas, la paix n’est pas encore à l’ordre du jour.
Sidy Djimby Ndao/KOACI.COM

Commentaires

Le mot rebelle me parait bien aimable pour en fait une poignée de bandits ayant une unique occupation illégale la revente de substances illicites pour de l'argent ;
Ce qui explique que depuis trente ans il n'y a pas de dialogue constructif en vue d'une paix des "braves" qui ne pourrait que contrarier ce juteux trafic ....
Le plus triste est que la population de Casamance est en fait en otage de ce groupuscule qui dispose de fonds pour acheter armes ,mines et le silence des agneaux....
Maintenant il est possible que cela soit plus complexe ,mais le gachis est immense pour ce fleuron du SENEGAL....

Écrit par : oyster | 02/11/2015

Répondre à ce commentaire

En fait, les journalistes parlent de rebelles du MFDC alors qu'il s'agirait, comme le disent, d'ailleurs, les locaux, de bandits. Bandits trafiquants de bois en l'occurrence.
Mais alors, de la part des journalistes, est-ce de l' ignorance crasse ou/et un manque de professionnalisme consternant, ou un discours "téléguidé" par certains ???

Écrit par : rico | 02/11/2015

Le journaliste fait un papier avec un titre accrocheur....
En fait dans les subtances illicites vous avez aussi autre chose que le bois ,et cela rapporte beaucoup !

Écrit par : oyster | 03/11/2015

Répondre à ce commentaire

Resident a kafountine

Écrit par : Philippe Schweizer | 16/04/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.