02/11/2015

St LOUIS DECROCHE UNE GROSSE USINE

la première usine de céramique d'Afrique sera implantée à Saint-Louis.
Mboup-Dr-Jyotsna-1.jpg
Le voyage du président de l’Union Nationale des Chambres de Commerce du Sénégal (UNCCIAS) en Inde a été fructueux. Serigne Mboup vient, en effet, de signer avec son homologue indien, le Dr Jyotsna Suri, présidente de la Fédération Indienne des Chambres de Commerce et l’Industrie (FICCI)des protocoles d’accord qui vont favoriser ”le développement et l’intensification des relations économiques et de proposer aux gouvernements respectifs les mesures et mécanismes de promotion des échanges commerciaux”
Des protocoles d’accord ont été signés ce week-end à New Dehli, en marge du 3e Sommet Inde-Afrique, entre l’Union Nationale des Chambres de Commerce du Sénégal (UNCCIAS), représenté par son Président, Serigne Mboup et  Dr Jyotsna Suri, présidente de la Fédération Indienne des Chambres de Commerce et l’Industrie (FICCI). Ces accords ont pour ambition de favoriser la réussite du Plan Sénégal Emergent (PSE).
Dans le cadre des protocoles d’accord, la grande Société Indienne Paradise Pottery Works, spécialisée dans le secteur de la fabrication de Céramique, a conclu avec la chambre de commerce de Saint Louis, une implantation d’une usine céramique, qui sera une première en Afrique.
NDARINFO

Commentaires

espérons qu'ils vont fabriquer de jolies choses et de la balle vaisselle made in senegal....ça nous changera de toute la vaisselle depareillée arrivant par conteneurs d'Europe.....prendre ex sur Espagne et Portugal qui font de tres belles choses...

Écrit par : flopaty | 02/11/2015

Répondre à ce commentaire

Mondialisation.
D'anciens pays émergents (l'Inde, la Chine) se tournent vers les pays à bas coûts salariaux (aussi Vietnam, Laos, Ethiopie et d'autres).
Les salariés Indiens et Chinois deviennent trop chers...
Et ensuite, comme on va produire "bas de gamme" pour clientèle africaine fauchée (en grande partie), on va aussi économiser sur le fret pour rester compétitif sur les prix.
Au Sénégal, peu de transport, pas de droit de douane...
Attention, ce ne sont pas des critiques, ce sont des observations d'économiste.

Écrit par : rico | 02/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.