16/11/2015

LA PNEUMONIE TUE 3000 ENFANTS PAR AN

Trois mille enfants meurent chaque année de pneumonie au Sénégal

10-11-pvc-brazzaville.jpg

Quelque 3000 enfants meurent chaque année de pneumonie au Sénégal, soit 12 % des décès d’enfants de moins de cinq ans, a soutenu, lundi à Dakar, le docteur Aida Gadiaga.
Le point focal Survie de l’enfant à la direction de la santé de la reproduction et de la survie de l’enfant (DSRSE) du ministère de la Santé et de l’Action sociale s’exprimait lors d’un point de presse.
La rencontre avec les journalistes est organisée pour marquer la journée mondiale de la pneumonie célébrée le 12 novembre dernier sur le thème : "accélérer le rythme : on combat la pneumonie pour sauver l’enfant".
C’est un crime de laisser les enfants mourir de pneumonie alors que c’est une maladie évitable. Au Sénégal, le nombre de décès annuels d’enfants du à cette affection est 3000", a souligné Dr. Aida Gadiaga.
Dr. Gadiaga a expliqué "que la pneumonie se transmet par voie aérienne et se manifeste avec une toux, une fièvre, une douleur thoracique entre autres".
Prenant part à cette rencontre, le professeur pédiatre Galaye Sall a déclaré qu’"il y a des avancées fortes en matière de lutte contre la mortalité infantile mais c’est inadmissible qu’il ait en 2014, 27.000 décès d’enfants au total au Sénégal dont 3000 à 3500 du fait de pneumonie".
Tous les jours, au Sénégal, a précisé le Pr. Sall, "10 enfants meurent de pneumonie. Nous le vivions au quotidien. Le drame n’est pas ceux qui arrivent à l’hôpital mais ceux qui décédent encore à domicile".
Une des solutions, a-t-il préconisé, "c’est le niveau communautaire. Des actions simples comme le lavage des mains, la promotion de la vaccination et une bonne alimentation de l’enfant peuvent empêcher la mort due à la pneumonie".
Pour le directeur de la prévention, Dr.Elhadji Mamadou Lamine Ndiaye, "la pneumonie est une maladie infectieuse, très grave qui est une des causes majeures de décès d’enfants de moins de cinq ans au Sénégal".
Pour protéger les enfants de moins de cinq ans qui souffrent le plus de cette maladie, le point focal survie de l’enfant a invité à "un allaitement maternel exclusif, une nutrition adéquate et veiller à la réduction de la pollution de l’air car l’allergie augmente la pneumonie".
D’autres stratégies pour lutter contre la pneumonie ont été également relevées par les spécialistes en santé.
Il s’agit, entre autres, de la vaccination retenue dans le Programme Elargi de Vaccination (PEV) depuis 2013, la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME), l’approche communautaire avec l’utilisation des dispensateurs de soins à domicile.
Il est également préconisé la promotion et la sécurisation des produits d’importance vitale, mère-enfant pour combattre la pneumonie chez l’enfant de moins de 5 ans au Sénégal.
SKS/PON/APS

Les commentaires sont fermés.