18/11/2015

MÊME PAS PEUR!

Jean-Félix Paganon: « Aucune menace spécifique ne pèse sur le Sénégal »

012a45f2eb1214d6867b5c8fea80480fd4f92f53.jpg

L’ambassadeur de la France au Sénégal, Jean-Félix Paganon soutient que le Sénégal n’est nullement menacé par des actes terroristes même s’il n’exclut pas le risque. Selon le quotidien Le Témoin, le diplomate a envoyé hier, mardi 17 novembre 2015, un message aux français résidant au Sénégal pour les rassurer et leur dire la disponibilité de ses services.
« Aucune menace spécifique ne pèse sur le Sénégal. Sans pour autant évacuer le risque, la lucidité et le sang-froid doivent rester de mise. Nous ne céderons pas à la terreur. La France a été touchée en son cœur. Mes pensées, comme les vôtres, vont aux familles des victimes et à ceux de nos compatriotes qui luttent encore pour leur vie », a indiqué le diplomate.
« Comme l’ont rappelé le Président de la République et le Premier ministre, la France reste particulièrement visée par les terroristes, sur le territoire national et à travers le monde. Je comprends vos légitimes inquiétudes. Mon devoir est d’assurer au Sénégal la sécurité des biens et des personnes. Mes collaborateurs restent à votre disposition pour répondre à d’éventuelles questions. Plus que jamais, l’unité et la solidarité de la communauté nationale sont fondamentales. Je sais d’expérience que je peux compter sur vous », a-t-il adressé aux Français du Sénégal.
Seneweb

Commentaires

A la réflexion , cela part d'un bon sentiment mais ne lève pas le doute !....
Il y a un élément modérateur qui contrôle la menace du terrorisme pour le moment ,et souhaitons ne rien changer....

Écrit par : oyster | 18/11/2015

Répondre à ce commentaire

il est un peu trop sur de lui.....menace d'infiltration de terroristes au senagal : tres réelle...... mais depuis plusieurs années déjà !!!!

Écrit par : flopaty | 19/11/2015

Répondre à ce commentaire

L’Afrique n’est pas sur la voie de l’émergence...

Une forte croissance démographique, le désespoir des jeunes sans emploi, la diffusion de l’islam radical, l’agriculture en ruine, ont annulé l’effet des centaines de milliards de dollars déversés sur le continent. Forte croissance démographique, problème d'éducation scolaire, surpopulation, agriculture vivrière abandonnée, pas d’emplois formels à espérer : le désespoir qui en résulte fait le lit des intégrismes religieux qui ont beau jeu d’en attribuer la faute à l’Occident. Plutôt que de mourir de faim ou d’émigrer, ils proposent aux jeunes une kalachnikov et le titre d’émir à 25 ans. Et ça marche !

Propositions : reconstruire les institutions régaliennes (l’armée, la gendarmerie, la justice, l’administration territoriale). Expliquer qu’il est temps de mettre en place un planning familial pour éviter une catastrophe, même si c’est politiquement difficile. Il faut aussi mettre l’accent sur le développement rural, qui va de la création de pistes à la petite irrigation et la restauration des sols (ce qui crée beaucoup d’emplois) en passant par l’électrification des zones rurales grâce au photovoltaïque qui devient abordable pour le moindre village.

Serge Michailof : ''L’Afrique n’est pas sur la voie de l’émergence'', publié le 20/11/2015 par Alain Faujas
Article complet sur http://www.jeuneafrique.com/mag/275841/economie/serge-michailof-lafrique-nest-pas-sur-la-voie-de-lemergence/

Écrit par : Candide | 22/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.