20/11/2015

DISPARITION DES SACS PLASTIQUE?

Plus de sachets plastiques à partir de janvier 2016 au Sénégal: la loi sera t-elle respectée

sachets_plastiques.jpg

A l’instar du Togo qui avait mis en vigueur il y’a de cela trois ans la loi portant sur l’interdiction de l’utilisation des sachets en plastique, le Sénégal mettra la sienne en vigueur à partir du mois de janvier 2016.
C’est du moins ce qu’a annoncé mardi à Dakar, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdoulaye Baldé. Plus de sachets plastiques donc à partir de janvier 2016 sur toute l’étendue du territoire sénégalais.
Cependant, cette loi sera t-elle effectivement appliquée et applicable? Applicable dans la mesure où les industriels n’ont pas encore proposé des solutions alternatives pour la fabrication d’autres sachets utilisables comme l’aurait suggéré le ministre.
Son application formelle suscite ainsi une incertitude et des doutes. En tout cas même le Togo qui avait voté cette loi depuis fort belle lurette peine à faire respecter son application effective. Mais force est de souligner qu’il y’a des sanctions pécuniaires très sévères à qui aurait vendu ces sachets plastiques au pays de Faure Gnassingbé.
Or, il ne peut pas y avoir de vendeur sans fabricants. Ce qui laisse entendre que les industriels ne respectent pas les lois. Le problème majeur de l’Afrique est le non respect et la non application des lois.
Dans sa politiques de «transition vers une économie verte au Sénégal», le ministre de l’Environnement et du Développement durable Abdoulaye Baldé invite le secteur privé à réagir. Il propose par ailleurs la fabrication des sachets en papier ou en plastique biodégradables.
Les sachets plastiques sont les principaux vecteurs de dégradation de l’environnement sans compter qu’ils peuvent nuire à la santé de la population sénégalaise. Ils ont une incroyable longévité allant de dix mille (10.000) ans dans la nature.
Fatou Sakho/Senenews

Commentaires

plus de sacs plastique!!! cela ne sera pas plus respecté que les autres lois ici c'est l'anarchie qui domine,chacun fait ce qu'il veut aux dépends des autres

Écrit par : eddy | 20/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.