28/11/2015

BON POINT POUR LE RESEAU ROUTIER

Entretien des routes : le Sénégal parmi les pays en tête avec une moyenne de 75% en 2014 (ministre)

autoroute_wade_vue_aerienne.jpg

Le Sénégal est l’un des pays africains les mieux lotis dans le domaine de l’entretien des routes, avec, en 2014, une moyenne de 75% de son réseau routier qui est entretenu, a révélé samedi le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane.
Il en a fait la révélation dans le document de présentation du rapport sur le budget de son département pour la gestion 2016, un document dans lequel il a fait part ‘’des efforts’’ consentis dans le domaine de l’entretien des routes.
‘’Le Sénégal est passé des derniers rangs en 2000 à près de 75% du réseau routier national entretenu en 2014, la moyenne en Afrique étant de 72%’’, a fait observer M. Kane.
Pour lui, ‘’ces efforts ont valu au Sénégal d’être cité comme exemple par le MCA (Millenium challenge account) pour la qualité de ses routes, au point que le pays espère être candidat à un deuxième compact en vue de bénéficier d’un don de 360 milliards de francs CFA’’.
Cité dans le document soumis à l’examen des députés, le ministre des Infrastructures, des Transports aériens et du Désenclavement a assuré que le Fonds d’entretien routier autonome (FERA) ne va pas être relégué au second plan dans le cadre du budget 2016. L’objectif consistant à trouver ‘’les axes d’amélioration (…) qui permettront d’atteindre l’objectif de 90% de routes en bon état en 2017’’.
Le projet de budget 2016 du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement est arrêté à la somme de 193.954.072 700 milliards francs CFA contre 168.117.213.020 milliards FCFA, soit une hausse de 25.836.859.680 milliards de francs CFA, a constaté l’APS.
Cette hausse est surtout visible dans le chapitre ‘’Transfert en capital’’ dont les dépenses s’élèvent pour la gestion 2016 à plus de 126, 379 milliards de francs CFA contre 85,855 milliards FCFA, soit une augmentation de plus de 40,5 milliards en valeur absolue et 47,20% en valeur relative.
MTN/ASG/APS

Commentaires

celui qui a écrit cet article a dù se tromper de nom de pays, les trous, le sable, ligne blanche au sol effacée se retrouvent partout dans le pays, signalisation routière absente à 99%, chacun a son code de la route à lui, casses vitesse ou dos d'âne sont plutôt des casses voitures. Beaucoup de discours sur le Sénégal émergent

Écrit par : jacobus | 29/11/2015

Répondre à ce commentaire

Article mensonger et complètement à coté de la plaque !

Écrit par : babacar revient | 29/11/2015

Répondre à ce commentaire

Pas de chance pour les usagers de la route Toubacouta -Sokone.
Cela fait plus de 5 ans que je rends visite aux nombreux Sous Préfets de Toubacouta, et à de nombreuses personnes responsables politiques ou administratives, afin que l'on répare les trous qui se forment
sur cette route depuis des années, sans que la moindre réparation ou tentative de réparation n'ait trouvé place.
La conséquence dans quelques mois ou années sera que cette route qui était en parfait état jusqu'à il y a 5 ans sera totalement dégradée suite à des négligences graves.
C'est ridicule et même scandaleux : des menus travaux de 2 jours sur toute la longueur du parcours auraient évité de devoir reconstruire la route complètement.
Triste gestion!

Écrit par : Alain Goetghebuer | 29/11/2015

Répondre à ce commentaire

Où ça,faut pas demander comment sont les routes ailleurs en Afrique...MDR

Écrit par : Morgan52 | 29/11/2015

Répondre à ce commentaire

un rêve pour 2020....

Écrit par : BARBAIX | 29/11/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.