30/11/2015

BOURRE A MBOUR

CAN U23 : quand l’alcool se vend comme du pain à Mbour

Mbour-alcool.jpg

L’alcool est devenu un liquide vendu et utilisé partout et n’importe comment. A Mbour, hier dimanche quelques heures après la fin de la rencontre entre le Mali et le Nigéria (2-3), comptant pour la première journée du groupe B de la Coupe d’Afrique des nations de football des moins de 23 ans, l’heure de la découverte a sonné.
Il était minuit passée quand nous étions dans une boutique d’une station de service pour se trouver à manger. Quelques minutes après notre arrivée, un homme d’une quarantaine d’années, vêtu d’un boubou traditionnel ‘’Baaye Lakhate’’ est entré dans la sélect. La première chose qu’il a eu à faire, c’est de demander au gérant s’il vendait de l’alcool. Il a une réponse positive puisqu’il y en avait à gogo, entassé dans une étagère.
Le nom de Serigne Touba prononcé au moment de passer à l’acte
L’achat effectué, cet homme a commencé à boire sa boisson préférée avant même de sortir de la boutique. C’était sans gêne malgré les quelques individus qui se trouvaient à l’intérieur. Mais, ce qu’est étonnant dans cette affaire, c’est qu’il prononçait le nom du fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba avant de passer à l’acte à la veille du grand Magal de Touba. Effectivement, car, en ce moment, il s’apprêtait à prendre la direction de la ville sainte quand on sait qu’un véhicule de transport en commun l’attendait dehors. Les vigiles qui veillent sur la sécurité de cette sélect, n’étaient que de simples spectateurs, muets même si seul les regards parlaient.
Des jeunes se l’arrachent
Pourtant, il n’était pas le seul. Leur voiture garée au niveau de la station de service, deux autres personnes, mais cette fois des jeunes d’une vingtaine d’années ont également répondu à leur aîné en accédant à cette boutique puis ressortir avec chacun une bouteille d’alcool à la main. Ils se l’arrachaient puis le buvaient sans gêne ni complexe à l’entrée du lieu de vente où il y avait en même temps quelques personnes qui vaquaient à leurs occupations. Toujours, le nom de Cheikh Ahmadou Bamba revenait souvent après chaque goûte. Eux aussi, ils s’apprêtaient à aller à Touba en se soûlant.
Nous avons tenté d’interpeller le gérant de la sélect, mais c’était sans réaction. Quant aux alcooliques, difficile de les approcher.
Mbour est-il vraiment devenu le carrefour de la vente de la boisson alcoolisée au Sénégal ?
En tout cas, sur ce que nous avons constaté, ce dimanche soir, on peut se permettre de le dire.
Mamadou Salif GUEYE/GFM

Commentaires

D'un autre côté s'ils s’apprêtaient à monter dans un transport en commun, on peut les comprendre car compte tenu du nombre d'accidents et de morts en direction de Touba, il faut une bonne dose de courage !!!

Écrit par : Francis | 01/12/2015

Répondre à ce commentaire

Peuvent pas foutre la paix aux gens...!!

Écrit par : TRAVIAN | 05/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.