02/12/2015

ST LOUIS SE PLAINT...

Des «maisons d’hôtes» étranglent les hôtels de Saint-Louis

Saint-Louis-Senegal.jpg

En plus de la persistance de l’insalubrité qui brise l’attrayante de la ville et le manque de formation des acteurs (antiquaires), l'ouverture de la brèche, l'avancée de la mer, le manque de promotion de la destination (à l'international), la pratique de l'hébergement clandestin plombent dangereusement l’envol du secteur touristique à Saint-Louis.
Dans la cité de Mame Coumba BANG, se prolifèrent à souhait, des sites d’hébergements personnalisés ou « maisons d’hôtes », malgré la sommation fournie aux clandestins par le Gouverneur Alioune Aidara NIANG, dès son installation.
Une défiance notoire devant l’autorité qui, au-delà du relent d’incivisme qu’il laisse apparaitre, gangrène l’économie de la ville, au profit de petits groupuscules.
En a croire, Ibrahima SARR, le chef de service régional du tourisme de Saint-Louis, « ces établissements ne disposent pas d’autorisations d’exploitation ».
« Le procédé est simple. Ils démarrent par la location, puis, affichent des enseignes sur les bâtiments », renseigne M. SARR. Mieux, « ils ne disposent même pas de certificat de conformité », a-t-il ajouté.
La chute du secteur avec la faible fréquentation des établissements hôteliers en règle fait face à cette concurrence déloyale et des « initiatives clandestines » dangereuses qui s’aggravent dans la ville tricentenaire. Des intérêts individuels menacent des milliers d’emplois.
À cela s’ajoutent la transformation des antiquaires en guides touristiques sans formation préalable et le manque d’unité des acteurs.
Aujourd’hui, l’administration, malgré la flagrance de ces dérives, travaille dans l’accompagnement des acteurs. « Nous les invitons à se formaliser », a, toutefois, indiqué M. SARR.
NDARINFO.COM

Commentaires

ahahahaaah !
Et Saly depuis depuis des années c'est comme cela ,,dans le quartier de Niakh Niakhal ,,,, les officiels se font contrôler mais les autres... rien ...

Écrit par : gaulois 55 | 03/12/2015

Répondre à ce commentaire

Parlons de St LOUIS ?
NOUS SOMMES DESCENDU A L'HOTEL CHEZ MAURICE pour 8 jours
le patron était absent, parti avec des touristes (normal )
nous avons été reçu par le personnel mais tellement mal .. que 2 jours après on repartait
maintenant je traverse St Louis s'en m’arrêter a si !!
a la sorti de la ville direction Dakar il y a toujours un flic ( il faut payer !!!!)
et bien j'en ai marre je reste a Saly

Écrit par : zette73 | 03/12/2015

Répondre à ce commentaire

C'est comme cela depuis 12 ans que je vis ici !

Écrit par : Eva-Bettina Garnier | 04/12/2015

"il faut payer pour le flic "mais cela dépend pour quel infraction, c'est vague..
certains se "senegalisent" en conduite avec le temps... ils prennent les mauvaises habitudes de conduite, et font des choses qu'ils ne feront pas en france. exemple typique : conduite sans casques à moto
C'est quoi l'infraction ?

Écrit par : fmseck | 04/12/2015

Ce n'est clairement pas une situation facile. Toutefois, il existe, en France en tout cas, des communautés de professionnels qui travaillent entres eux et animent les environs où ils sont. Par exemple, organiser des soirées, repas, danses, etc ... bref ils trouvent des autres moyens d'attirer du monde. Ca demande beaucoup plus de travail, mais ça marche. Courage !

Philippa

Écrit par : Vieux Port de Marseille | 04/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les clients des maisons d'hotes ,des campement ,ou des locations ne sont pas les memes que ceux des hotels!!!!!!ces gens là n'iront jamais a l'hotel,il en faut pour tous les gouts

Écrit par : eddy | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.