05/12/2015

TRAIN TRAIN CHINOIS...

Réhabilitation de la liaison ferroviaire Dakar- Bamako : une compagnie chinoise offre ses services

7306887-11238576.jpg

La compagnie nationale des chemins de fer chinois est disposée à offrir son savoir-faire et son expertise au Sénégal, dans le cadre de la réhabilitation de la liaison Dakar-Bamako, a indiqué, samedi à Johannesburg, son vice-président, Weï Wanz.
Les parties sénégalaises et chinoises sont sur le point de finaliser un accord portant sur le projet de réhabilitation de la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako, a laissé entendre M. Wanz.
Il s’adressait à des journalistes sénégalais, au sortir d’une audience avec le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, en marge du Forum de coopération Afrique-Chine.
Ce projet de réhabilitation pourrait connaître un début d’exécution en 2016, selon le responsable chinois.
Ousmane Ibrahima Dia/APS

Commentaires

Très bonne nouvelle. Je m'y attendais.

Écrit par : lola diolla | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

Bonne nouvelle pour la chine qui petit à petit devrait arriver à faire payer aux senégalais le droit de vivre sur leurs terres ,objectivement très utile pour le développement des pays ..
Reste que celui qui possède l'argent est décideur....et que sans argent .....

A partir d'un certain niveau la dette plombe le pouvoir de décider ..........................

Écrit par : oyster | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

En effet car les chinois,eux, contrairement aux toubabs,n'effaceront pas les dettes.

Écrit par : galips | 06/12/2015

enfin des (vrais) partenaires!!!

Écrit par : lamine | 06/12/2015

Répondre à ce commentaire

L'accord sino-sénégalais entre dans le cadre de la "réhabilitation de la liaison Dakar-Bamako". Si la ligne de chemin de fer Dakar-Bamako (créée fin 19ème/début 20è siècle par l'administration coloniale française) avait été entretenue depuis l'indépendance, le pays n'aurait sans doute pas besoin des chinois aujourd'hui pour la réhabiliter.
Pour mémoire également, la ligne Dakar-Saint-Louis (alors capitale de la colonie), inaugurée en 1885, a été abandonnée. Il s’agissait de la première voie ferrée en Afrique occidentale française, projet auquel Lat Dior tenta de s’opposer.
http://www.au-senegal.com/le-chemin-de-fer,345.html
Aucun homme ne peut vivre en ignorant son passé. Aucun pays non plus.

Écrit par : Candide | 07/12/2015

Il faut bien aussi se dire que l'empattement de la voie d'origine limitait la vitesse à celui d'un "solex" au galop , ce qui limite les conséquences des déraillements ...
Reste que l'état de la machine est consternant ,mais ceci nécessite en fait une refonte complète de la voierie et des trains (loco et wagons)
Le dommage est la suppression de la ligne DAKAR /ST LOUIS par faute d'entretien et ceci il y a bien longtemps ....
Il y a beaucoup à faire dans ce pays qui devrait connaitre un essor certain avec l'aide des chinois !

Écrit par : oyster | 07/12/2015

Répondre à ce commentaire

Tu parles, toutes les entreprises qui se sont essayées à rénover le réseau férré du Sénégal se sont plantées,derniere en date Transrail

Écrit par : stephane | 08/12/2015

Répondre à ce commentaire

Pour faire clair ; sans entretien rien ne résiste et le problème est la !..........
et pas uniquement pour le train.

Écrit par : oyster | 08/12/2015

Répondre à ce commentaire

Apparemment les pièces de rechange venaient de France et elle avait arrêter d'en produire. Mais rien n'empêchait l état sénégalais d'entretenir cette liaison avec Bamako.
Quand on voit l'état des véhicules sur les routes( bricoles,bricoles)...

Écrit par : lola diolla | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.