08/12/2015

EROSION CÔTIERE

La mer avance de 1 à 1,33 m par an au Sénégal

senegal-erosion-584x438.jpg

L’avancée de la mer constitue une menace sur les emplois du secteur de la pêche, du tourisme et sur les écosystèmes côtiers, de façon globale. Chaque année, la mer avance de 1 à 1,33 m au Sénégal. La révélation a été faite par la Directrice de l’environnement et des établissements classés (Decc), Maryline Diarra. Elle faisait une présentation sur le thème : « Le littoral Sénégalais, quel avenir ? », à l’occasion de la journée du Sénégal à la Cop 21.
La mer gagne du terrain sur le continent au Sénégal. Chaque année, la mer rogne au moyen entre 1 et 1,33 mètre sur nos côtes qui s’étendent sur 700 km et qui sont à 90 % basses. Ces côtes bordées par des roches, des dunes et des vases sont particulièrement fragiles. « Nos côtes sont très impactées par l’avancée de la mer parce qu’elles sont essentiellement basses », a indiqué Maryline Diarra qui a aussi soutenu que le taux moyen de recul du trait de côte varie entre 1 et 1,33 mètre par an au Sénégal.
Les côtes sont pourtant le siège d’intenses activités économiques. Près de 75 % des fruits et légumes consommés au Sénégal proviennent des zones côtières qui concentrent aussi une forte promotion de la population sénégalaise. L’avancée de la mer menace, au moins, 220.000 emplois directs et 600.000 emplois indirects du secteur de la pêche sans compter ceux du tourisme. Certes, le phénomène est lié aux changements climatiques, mais aussi à l’action anthropique. « C’est difficile de lutter contre les causes comme l’extraction illégale du sable marin. C’est un phénomène difficile à enrayer. A cela s’ajoutent les constructions anarchiques sur le littoral », a poursuivi Maryline Diarra. Au Sénégal, les villes de Saint-Louis, Mbour-Saly, Toubab Dialaw, Yène, Rufisque, Bargny, le Gandiolais, les îles du Saloum et de la Casamance sont des zones où l’on observe, le plus, l’érosion côtière.
LE SOLEIL/Ndarinfo

Commentaires

Nous observons avec la photo le travail considérable des SENEGALAIS pour lutter contre les éléments ?

Écrit par : oyster | 08/12/2015

Répondre à ce commentaire

Bof, Ne perdons pas des sous à essayer de freiner l'infreirnable;
Les europeens ont déjà détruits notre planete avec leur course effreinée à la consommation, c'est trop tard

Écrit par : ndanane | 08/12/2015

Répondre à ce commentaire

Il n'y a que les européens qui consomment, les autres crèvent la dalle, alors !

Écrit par : rico | 08/12/2015

les occidentaux je voulais dire, mais on se comprend j'en suis sur
le reste (asie) ont copié le modele

Écrit par : ndanane | 08/12/2015

Qu'avez-vous fait depuis l'Indépendance ? Qu'avez-vous créé, vous personnellement, pour votre pays et vos concitoyens ? Et vous pensez réellement que le Sénégal ne cherche pas "à copier le modèle" ? Il y a sans doute d'autres solutions ? Les connaissez-vous ? Avez-vous des suggestions et propositions à faire ? Nous sommes et restons à l'écoute... Les bonnes idées sont toujours les bienvenues, ici et ailleurs.

Écrit par : Candide | 12/12/2015

On a détruit la planète , l'Afrique...Qu'est ce qu"elle fait en ce moment,vous etes devenus les memes consommateurs que les européens!!!

Écrit par : eddy | 09/12/2015

Répondre à ce commentaire

"Ne perdons pas des sous à essayer de freiner l'infreinable" :
Voila qui résume le fatalisme d'une situation qui ne peut que s'agraver dans un premier temps et qui est incompréhensible pour le toubab qui le chante " RESISTE" prouve que tu existe au lieu de pleurer sur ton sort...
La terre connait depuis son début des périodes de glaciation ,de réchauffement et la voiture de l'européen n'existait pas ,ceci par ailleurs est trop facile encore une fois de rejeter la faute sur le méchant colonialiste image d'épinal bien sur tenace ! ...
J'ai une grande passion pour ce pays et ses habitants ,mais le fait de baisser les bras n'est pas mon fait ......
Amicalement .
OYSTER

Écrit par : oyster | 09/12/2015

Répondre à ce commentaire

Je suis entièrement s de votre avis !
A propos de ndanane : vous jeter que de boulettes de boue en direction des occidentaux
On appelle cela du racisme !

Écrit par : Eva-Bettina | 09/12/2015

Ndadane si tous les sénégalais se moblisaient pour tous les maux du Sénégal
au lieu de toujours parlotter et lancer des pierres.

Écrit par : lola diolla | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

C'est tellement plus facile de rejeter les fautes sur les autres en l'occurence sur les européens!! c'est fatigant ,nous avons vraiment tous les défauts, il n'y a que notre argent qui a une bonne odeur dans ce pays.....

Écrit par : eddy | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

C'est tellement plus facile de montrer les autres du doigt que de se prendre en charge soi-même. La maladie pérenne du Sénégal, c'est le fatalisme, maladie souvent aggravée de l'attentisme.
Conseil d'ami aux Sénégalais : relevez vos manches, travaillez, bougez-vous le c... au lieu de passer votre temps à rabâcher toujours les mêmes antiennes sur l'esclavage, le colonialisme, etc...

Écrit par : Candide | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

Non seulement ils ont détruits la planète, ils veulent pas être les seuls :"c'est pas (que)nous... "
mais si mais si...pas grave juste quelques (inut)Iles du saloum qui vont disparaître, quelques millions de familles à déplacer sur tous les pays côtiers, une petite augmentation du taux de cancers, à part cela nickel d'autnt plus qu'on a vendu sa derniere caisse "polluante" de moins de 5 ans pour payer la toute dernière bagnole "hybride" avec encore plus d'options donc tout..roule..

Écrit par : gertétiaff | 12/12/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.