04/01/2016

SENEGAL: 64ème DEMOCRATIE

Le Sénégal classé 64e démocratie par une ONG autrichienne

faire-face-reinventer-democratie.jpg

Le Sénégal est la 64e démocratie au monde pour la période 2013-2014 sur un classement de 113 pays recensés par le ’’Global democray ranking’’ publié par l’ONG autrichienne ’’The democracy ranking association’’, a appris l’APS.
Classés respectivement 39e, 49e et 56e, l’Ile Maurice, le Ghana et la Nambie sont les premiers pays africains suivis du Sénégal (64e) dans ce classement publié en décembre 2015 sur le site de l’ONG autrichienne.
Dans un précédent classement établi pour la période 2010-2011, le Sénégal occupait la 79e place.
Pour établir son classement, ’’The democracy ranking association’’ s’appuie sur les critères suivants : les droits politiques, les libertés civiles, l’égalité homme-femme, la liberté de la presse, l’indice de perception de la corruption, le nombre de changement de chef du gouvernement sur les 13 dernières années et l’alternance politique démocratique du chef du gouvernement sur les 13 dernières années.
A la tête de ce classement, l’on retrouve respectivement la Norvège (1er) la Suisse, la Suède, la Finlande, le Danemark, la Hollande, l’Allemagne, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande, la Belgique.
Au bas de l’échelle, il y a le Mali (104e), la Guinée, la Guinée, la Chine, le Nigeria, l’Egypte, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Pakistan, la Syrie et le Yémen (113e).
L’ONG ’’The democracy ranking association’’ vise à sensibiliser sur la qualité de la démocratie dans le monde.
OID/APS

Commentaires

Un pays où 300 000 enfants talibés sont dans un système esclavagiste de mendicité forcée, dont 50 000 enfants talibés dans sa capitale Dakar ne peut être appelé Démocratie. Cette association autrichienne est à côté de la plaque et oublie dans ses statistiques, la honte de notre pays, des milliers d'enfants pauvres, enlevés à l'affection de leurs familles pour se retrouver à mendier dans les rues pour le compte de faux religieux véreux et corrompus, dans des conditions inhumaines de maltraitances indignes d'un pays démocratique qui ne protège pas ses enfants. Les Nations Unies (dont nous sommes membres) ont déclaré le sort des enfants talibés sénégalais comme Crime contre l'Humanité. Pourtant le fléau continue à se développer par une traite mafieuse de ces pauvres gosses dans les zones déshéritées. Ce trafic ne rencontre aucune réaction la part des autorités gouvernementales, aucune interdiction de la part des confréries religieuses si riches et si importantes pour faire de la politique et pomper tout le fric de L'Etat. Aucune réaction de la population qui ne s'indignent pas que les plus faibles, des enfants soient tenus dans l'esclavage par des marabouts pervertis, dans des daaras pourries, maltraités, battus et violentés et parfois violés. La lâcheté d'un peuple et d'un pays est mesurée par la situation de la protection de ses enfants. Avec 300 000 talibés, petits mendiants des rues, nous sommes le premier pays esclavagiste d'enfants en Afrique. Le Sénégal ne peut être appelé Démocratie . Le Sénégal en ne protégeant pas ses enfants s'est aussi détourné des valeurs de l'Islam et du Coran. Ce n'est pas la volonté d'Allah, le Tout-Puissant que ses enfants soient mis en esclavage, mais la volonté de faux religieux mafieux et véreux (des ordures à emprisonner) qui profitent de l'ignorance et de la misère du Peuple Sénégal.
Que 2016 trouve la force, de sauver ces enfants talibés, qu'on ferme ces daaras nauséabondes, qu'on arrête ces faux marabouts, qu'on emprisonne les tortionnaires d'enfants, qu'on lutte contre la traite d'enfants, qu'on sorte les enfants de la rue en débutant par les plus petits de 4-5 ans jusqu'à l'éradication de ce mal qui gangrène le Sénégal. Face à la montée du terrorisme, le sauvetage des enfants talibés est primordial. Sinon, les fous de Dieu seront leur ouvrir les bras et ils s'en serviront comme armée pour nous foutre sur la gueule et ils seront très contents de le faire, vu comme nous les avons laissés être traités. Sénégalais, arrêtes de te regarder le nombril de fausse démocratie, sauve les enfants talibés avant qu'il soit trop tard et que çà te pète à la gueule.

Écrit par : issa gibb | 04/01/2016

Répondre à ce commentaire

Merci d'avoir eu le courage de déclarer ouvertement cette misère du Sénégal EMERGENT comme aime le dire nos dirigeants

Écrit par : jacobus | 04/01/2016

Répondre à ce commentaire

Bravo issa gibb, les talibés sont la HONTE du Sénégal!!!!pas de Sénégal emergent avec un tel boulet,mais qu'attends donc Macky Sall pour réagir c'est quand meme lui qui tient les rennes de ce pays, est-il aveugle ??la religion est entrain de tout bouffer!!!!!

Écrit par : eddy | 04/01/2016

Répondre à ce commentaire

C'est pire qu'une honte les enfants talibés. Je ne comprends pas. J'ai cherché mais je ne vois pas de quoi "ils" ont peur pour mettre fin à cette barbarie.

Écrit par : galsen | 04/01/2016

Répondre à ce commentaire

triste lecture pour nous Belge de voir cella sur place en novembre 2015....

Écrit par : BARBAIX | 05/01/2016

Répondre à ce commentaire

Rien ne bouge ,et cela malgré les articles de journaux,les émissions de télé, rien n'y fait l'état a peur des religieux et comme c'est eux qui gouvernent cela n'est pas pret de changer HELAS!!!!! c'est pire que la honte la condition de ses enfants

Écrit par : chees | 10/01/2016

Répondre à ce commentaire

Un bon moyen coupons toutes les donations au senegal,plus d'argent pour renflouer l'etat, que tous les pays se solidarisent contre l'etat qui ne fait rien pour ses pauvres gosses,mais qui dépense l'argent dans des foutaises,( colloques,meeting , assemblé pour parlotter,et au final ne rien faire de concret

Écrit par : maie | 10/01/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.