14/01/2016

1 MILLIARD DE BARILS PREVUS

Cairn Energy prévoit un milliard de barils de pétrole au Sénégal

plateforme-petroliere.jpg

Cairn Energy a dévoilé son programme d'exploration au Sénégal pour les trois années à venir. Selon ses estimations, les réserves de pétrole contenues dans ses blocs au large du Sénégal pourraient dépasser un milliard de barils.
Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, a présenté ce jeudi, devant l’assemblée générale réunie à Edinbourg, le programme d’exploration triennal de la junior pétrolière au Sénégal. Selon le document publié sur son site internet, Cairn Energy prévoit de creuser à partir du quatrième trimestre 2015 jusqu’à six nouveaux puits (trois fermes et trois optionnels) au large des côtes sénégalaises.
« Un objectif stratégique clé est de maximiser la valeur [des actifs] au Sénégal à la suite des découvertes importantes faites à l’automne dernier. Nous croyons que nous avons découvert un bassin de classe mondiale avec un potentiel [« mean risked resource potential »] estimé à plus d’un milliard de barils de brut », a indiqué Simon Thomson, directeur général de Cairn Energy, dans un communiqué.
Programme
La phase initiale du programme de forage en 2015 sera centrée près du puits SNE-1, sur lequel Cairn a découvert du pétrole l’an dernier. Elle comprendra « deux puits d’évaluation et un puits d’exploration du plateau continental et une campagne d’acquisition de données sismiques couvrant 2 000 kilomètres carrés sur les blocs de Sangomar et de Rufisque », indique un communiqué de la junior pétrolière. En fonction des résultats de ces opérations, « la phase suivante prévue pour 2016 comprendra deux autres puits d’évaluation relatifs à SNE et un puits relatif à FAN/bassin ».
En 2014, Cairn a investi 376 millions de dollars dans ses activités d’exploration. Le groupe britannique a accusé une perte de 381 millions de dollars, en recul de 31,4 % par rapport à celle enregistrée en 2013. Fin 2014, Cairn, qui est également actif au Maroc, en Mauritanie, en Norvège et en Irlande, disposait d’un solde de trésorerie assez confortable de 869 millions de dollars.
Jeuneafrique

Commentaires

Une chance pour ce pays ...
Espérons que l'argent soit bien pour ses habitants ....

Écrit par : oyster | 14/01/2016

Répondre à ce commentaire

On peut toujours rever!!!!

Écrit par : eddy | 15/01/2016

on est pas au congo ou au gabon
un peu de respect pour le senegal

Écrit par : ndiaye | 15/01/2016

je respecte le Sénégal ,par contre vous passez votre temps a tout dénigrer,,aucun sujet ne vous agrée, rien n'est bien,revoyez votre copie!!!

Écrit par : maie | 15/01/2016

Répondre à ce commentaire

Vous avez raison Maie... la critique négative est toujours plus facile que la critique positive... dans cet esprit, et quelle que soit son origine, l'autre fait toujours plus mal. ou en tout cas pas assez bien au vu de certains critères... et, toujours, le passé vient brouiller ou embrouiller tout çà, avec la rancune, la rancoeur... c'est assez désolant n'est-ce-pas ? essayer de se mettre "dans la peau" de l'autre semble tout à fait impossible à envisager ! Vox clamantis in deserto...

Écrit par : Candide | 15/01/2016

le petrole "offshore" coute aux alentours de 100USD à extraire.
Voici les cours de vente actuels du "light" sur 2 ans et c'est parti pour un moment :
on est passés de 100 à - de 30

http://www.boursorama.com/bourse/cours/graphiques/historique.phtml?mo=0&form=OUI&code=CLINTN&symbole=CLINTN&choix_bourse_graf=country%3A33&tc=line&duree=24&pe=0&is=0&mm1=50&mm2=&mm3=&comp=0&indiceComp=1rPCAC&codeComp=&i1=4&i2=no&i3=no&grap=1

Concluez ce que vous voulez

Écrit par : rico | 15/01/2016

Répondre à ce commentaire

Conclusion : en gros les majors et compagnies pétrolieres qui sont entrain d'effectuer de lourds investissements sont des ignares qui jettent leur argent pas la fenetre en essayant d'explorer un pétrole qui ne sera pas rentable.

Écrit par : . | 16/01/2016

Répondre à ce commentaire

C'est un peu plus compliqué que cela.
Les investissements sont déductibles du revenu fiscal, ils ne "coûtent" donc rien.
Des exercices bénéficiaires précédents permettent d'avoir du cash pour investir en exploration, par exemple, et surtout pour occuper la place stratégique. Un retournement de marché est donc attendu dans un court moyen terme. Les cours sont tellement fluctuants, de 140 à 29 !!!
Meme s'il n'a pas lieu, ce retour de la cherté, ces entreprises sauront ne rien perdre.
Le marché s’accorde à dire que le prix n'est pas prêt de remonter...

Écrit par : rico | 17/01/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.