18/01/2016

RECORDS DE CHALEUR

Des records de chaleur jamais enregistré au Sénégal depuis 1947

coucher_soleil_niakh_niakhal-770x470.jpg

Le Sénégal a ressenti cette semaine des températures journalières qui ont atteint des valeurs record jamais enregistrées en cette même période depuis 1947, rapporte vendredi l’Agence nationale de l’aviation et de la météorologie (ANACIM) du Sénégal.
Dans un communiqué, l’ANACIM indique que la semaine du 11 au 15 janvier 2016 a été particulièrement marquée par une très forte sensation de chaleur sur le territoire sénégalais.
« Les températures journalières ont atteint des valeurs record rarement enregistrées en cette même période depuis 1947 », renseignent les services de météo.
En termes de températures extrêmes, la première moitié de ce mois de janvier 2016 est très « probablement une période jamais égalée de 1947 à nos jours », indique le communiqué l’ANACIM.
A titre d’exemple, l’ANACIM indique qu’à Dakar « les moyennes climatologiques de la 1ère et 2ème décade de janvier qui sont respectivement 26 et 24.8 degrés ont été largement dépassés ».
« Dakar a enregistré une température maximale de 36.5°C au cours de la journée du 14 janvier 2016. Saint-Louis a relevé une température de 40°C au cours de la même journée alors que sa moyenne climatologique décadaire de janvier tourne autour de 30°C », mentionne le texte.
Cette tendance à la hausse de température a été notée sur la quasi-totalité du territoire ces derniers jours.
A l’origine de ces conditions anormalement chaudes sur le Sénégal, une hausse des températures au niveau de l’Europe, des bassins océaniques du Pacifique et de l’Atlantique qui influencent directement nos régions, explique l’ANACIM.
En perspectives, la sensation de chaleur intense sur le pays s’amoindrira progressivement à partir de la semaine prochaine, prévient l’ANACIM.
DakarEcho

Commentaires

boire de l'eau et air-c

Écrit par : BARBAIX | 18/01/2016

Répondre à ce commentaire

tout cela est un cycle naturelle à l'échelle de milliers d'année
lhomme ny est pour rien

Écrit par : . | 18/01/2016

Répondre à ce commentaire

bien d'accord .....
Oyster.

Écrit par : oyster | 19/01/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne sais pas si l'homme n'y est vraiment pour rien... en tout cas, personne ne peut nier l'élévation du niveau de la mer, ni les catastrophes qui se multiplient à un rythme accéléré (cyclones, éboulements, augmentation des précipitations par-ci, manque d'eau et sécheresse par-là, risques d'inondation, fonte des glaces...).
http://www.changement-climatique.fr/controverse-changement-climatique.php
"La responsabilité de l’activité humaine dans le changement climatique étant le courant de pensée dominant, on peut concevoir qu’il ne soit pas aisé pour un jeune scientifique de le remettre en question.
Le problème des lobbies vient aussi brouiller les cartes, les 2 camps s’accusant mutuellement d’impartialité. Les ''réchauffistes'' seraient à la solde des environnementalistes, tandis que les grands groupes pétroliers tireraient les ficelles du côté des sceptiques.
Le débat ne fait que commencer, la presse en fait timidement état, et nul doute que cela aille crescendo dans les prochaines années. Pour les raisons citées, il est très difficile pour un citoyen lambda de se faire une opinion. La matière est tellement complexe, qui a le temps d’étudier tous ces sujets, de tous les points de vue?
Cependant, dans le doute, doit-on courir le risque d’aller au devant de graves problèmes, sous prétexte que l’on n’a pas de preuves ? Comme toujours, le principe de précaution devrait prévaloir. Tout le monde ou presque est d’accord pour dire que nous devons prendre soin de notre planète, qu’il y a actuellement un problème.
Il nous semble que la vérité doit éclater, mais quelle qu’elle soit, cela ne doit pas nous dédouaner des responsabilités qui sont les nôtres en matière d’environnement. Il serait regrettable que cette polémique, saine et indispensable dans toute démocratie, nuise à l'idéal écologique. L'ECOLOGIE, avant d'être une idéologie, est UNE QUESTION DE BON SENS."

Écrit par : Candide | 19/01/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.