21/01/2016

RASE MOTTE POUR SENEGAL AIRLINES

Sénégal Airlines veut licencier 102 agents. La grogne monte en puissance

index.jpg

Sénégal Airlines est dans la tourmente. La direction générale a, dans une note d’information publiée le 29 décembre, reconduit « la mesure de chômage technique » touchant près de la moitié des employés depuis juin 2015. Ceux-ci ne veulent pas se laisser compter et ont décidé de s’en prendre à leur hiérarchie, nous rapporte Jeune Afrique.
Sénégal Airlines traverse une zone de turbulence. Mayoro Racine, son directeur général, a reconduit depuis le 29 décembre 2015 « la mesure de chômage technique » des 102 salariés sur les 226 que comptent l’entreprise. Prise en juin 2015, cette décision est la conséquence de la baisse drastique du trafic enregistrée par la compagnie aérienne sénégalaise du côté de l’Aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar. Elle assure en ce moment seulement 5 % du trafic aérien contre 30 % en 2009 et ne dessert plus que trois destinations à l’heure actuelle contre onze en 2011. Les difficultés financières ont vu le jour et empêché le transporteur aérien de faire face à ses obligations avec quatre mois de salaire impayé pour les employés.
Les 102 salariés concernés par cette mesure de mise au chômage technique vont donc percevoir pendant six mois supplémentaires « une indemnité » correspondant à 25 % de leur salaire net. Refusant d’être immolés sur l’autel des mauvaises performances de leur compagnie, les délégués du personnel son montés au créneau en demandant des comptes à leur hiérarchie. Ils ont adressé un ultimatum à la direction générale le mardi 5 janvier 2016.
Notons que Sénégal Airlines repose essentiellement sur des fonds privés. Mis sur pied en 2009, le groupe effectue son premier vol en janvier 2011 et dessert principalement les capitales des pays de l’Afrique de l’ouest et quelques pays de l’Afrique centrale. L’Etat sénégalais qui y détient une part du capital est également appelé à la rescousse afin d’éviter que cette compagnie qui croule déjà sous le poids des dettes meure moins de dix ans après sa création. Le dossier est sur la table du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.
Rufus/Afrique sur 7

Commentaires

Sauf erreur de ma part ,il n'y a plus d'avion senegal Airlines ce qui explique le reste en attendant le nouveau départ lors de l'inauguration de l'aéroport ?

Écrit par : oyster | 21/01/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.