12/02/2016

ENFIN DU SOLAIRE AU SENEGAL

Production d’énergie solaire : Le Sénégal intègre Scaling solar

f1dd1544dd9b6f093001ba1c535f4caa_XL.jpg

La Société financière internationale (Ifc en anglais) et l’Etat du Sénégal ont conclu avant-hier, un accord visant la production entre 50-200 mégawatts d’énergie solaire dans le cadre de l’initiative du groupe de la Banque mondiale dénommée Scaling solar.Le Sénégal est le deuxiéme pays africain à intégrer l’initiative.
Le Sénégal rejoint Scaling solar. Il s’agit de l’initiative du groupe de la Banque mondiale visant la production entre 50-200 mégawatts d’énergie solaire. La Société financière internationale (Ifc en anglais) et l’Etat sénégalais ont procédé avant-hier soir, à la signature de l’accord. Ce projet photovoltaïque solaire d’envergure utilitaire témoigne, selon le communiqué, de l’engagement du gouvernement sénégalais à intégrer les ressources renouvelables dans le mix énergétique de ce pays d’Afrique de l’Ouest.
«A travers ce nouvel accord, l’initiative Scaling solar du groupe de la Banque mondiale reprend de l’ampleur en Afrique subsaharienne. En 2015, un accord similaire avec la Zambie avait déjà permis de susciter un intérêt considérable sur le marché», lit-on dans le document.
Ce qui fait dire au directeur d’Ifc pour l’Afrique de l’Ouest et centrale, Mme Vera Songwe que «ce partenariat innovant avec le Sénégal est essentiel à la création d’un nouveau marché pour l’investissement en énergie solaire dans la région». L’ancien directeur des opérations de la Banque mondiale au Sénégal ajoute : «Scaling solar est un exemple patent de la mise à disposition de l’expertise du groupe de la Banque mondiale au profit des gouvernements dans la résolution de leurs problèmes les plus cruciaux.»
Pour ce qui est de l’exécution du projet, indique-t-on, l’Ifc assistera le gouvernement sénégalais dans la procédure de diligence et de passation de marché, et tant l’Ifc que la Banque mondiale et l’Agence multilatérale de garantie des investissements se tiennent prêtes à accompagner la phase d’appel d’offres.
D’après Louise Cord, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, «l’accès à l’électricité est une condition sine qua non au développement économique du Sénégal. L’initiative Scaling solar permettra au gouvernement de disposer d’abondantes ressources énergétiques renouvelables pour une fourniture rapide et efficace, contribuant ainsi à l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal émergent».
Selon les données de la Banque mondiale, note le communiqué, «à peine plus de la moitié de la population du Sénégal dispose de l’accès à l’électricité. La part du Pnb du Sénégal procédant de l’énergie étant estimée à seulement 2,5 % annuellement, le groupe de la Banque mondiale a redoublé d’efforts dans ce secteur».
Abdou MBAYE.Lequotidien

Commentaires

Depuis qu'on en parle, on attend toujours.
Y' a eu des investisseurs dans ce domaine mais rien n'est conclu.
Je vous laisse deviner pourquoi.

Écrit par : Lola diolla | 12/02/2016

Répondre à ce commentaire

Elle est pourtant là, la richesse de l'Afrique, présente presque toute l'année, et inépuisable : l'énergie solaire (comme le disent les Allemands : "le soleil n'envoie pas sa facture en fin de mois" !!!).

Écrit par : Candide | 12/02/2016

Répondre à ce commentaire

à Saly un poteau électrique en bois, mangé par les termites est de travers pret à tomber sur la route depuis bientôt six mois, malgré de nombreuses interventions auprès de diverses autorités, rien ne bouge ils attendent qu'il tombe sur la tête de quelqu'un. Sur la route goudronnée vers la plage entre Safari et Paradis.

Écrit par : jacobus | 12/02/2016

Répondre à ce commentaire

ce poteau de travers, encore un signe du Sénégal émergent. Ce mot est très à la mode au Sénégal

Écrit par : jacobus | 12/02/2016

Répondre à ce commentaire

A notre mesure notre association " les enfants du fouta" milite pour un développement du solaire en zone rural. C est une réel opportunite sur le plan du développement d une autonomie énergétique dans les secteurs reculés du Sénégal. Le compte Facebook pr en savoir plus lesenfantsdufouta Mow

Écrit par : simon | 12/02/2016

Répondre à ce commentaire

L'énergie solaire, c'est l'avenir du Sénégal. Mais, sauront-ils le comprendre. Ils sont tous partis la tête dans le pétrole dont ils ne profiteront pas puisque çà partira dans l'exportation, puis dans les poches de l'Etat.

Écrit par : issa gibb | 13/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.