19/02/2016

BLOCUS TRANSGAMBIEN

les transporteurs bloquent l’entrée au Sénégal de tout véhicule gambien

710x434xgreve-des-transporteurs-710x434.jpg.pagespeed.ic.ntmr4SBA79.jpg

Les transporteurs de la gare routière de la commune de Karang frontalière à la République de Gambie ont décidé de bloquer jusqu’à nouvel ordre l’entrée au Sénégal de tout véhicule gambien pour protester contre la mesure unilatérale des autorités de ce pays d’augmenter la taxe douanière prélevée sur les camions sénégalais, a appris mercredi l’APS.
’’Ce blocus imposé non loin de la frontière entre les deux pays au niveau du poste de Karang est entré en vigueur depuis le lundi passé à 8 heures et se poursuivra jusqu’ à nouvel ordre, a indiqué, Pape Seydou Dianko, président de la gare routière de Karang, dans un entretien accordé à l’antenne régionale de la radio publique RTS 5 de Kaolack.
Selon des informations relayées par des responsables de regroupements de chauffeurs dans des médias sénégalais, la Gambie aurait unilatéralement décidé depuis mercredi dernier de porter de 4.000 francs CFA la taxe douanière versée par tonne de marchandises par les camions en transit sur son territoire à 400.000 francs CFA quel que soit le tonnage.
Une mesure qui, selon M. Dianko, « est déjà effective du côté des gambiens parce que au niveau du poste frontalier de Karang, il y a beaucoup de camions de marchandises sénégalais qui y sont présentement bloqués à cause de leur refus de payer cette taxe hors de portée ».
« En riposte à cette mesure, nous (transporteurs) avons décidé depuis lundi passé de bloquer le passage en territoire sénégalais des camions gambiens et même bien au-delà de leur mesure nous bloquons l’entrée de tout véhicule gambien », a déclaré M. Dianko, par ailleurs maire de la commune de Toubacouta (Fatick).
D’ailleurs, a-t-il signalé, « du côté du poste frontalier de Keur Ayib et Sénoba les transporteurs ont pris également la mesure de ne laisser entrer en territoire sénégalais aucun véhicule gambien ».
Très remonté contre ce qu’il a qualifié de « faits coutumiers » de la part des autorités gambiennes, Pape Seydou Dianko a appelé les autorités sénégalaises à accompagner les transporteurs dans cette lutte en réduisant davantage le prix du carburant pour permettre aux camions sénégalais de contourner la Gambie pour rallier le sud du pays, la Casamance.
Initiateur du mouvement d’humeur des transporteurs du poste de Karang, le maire de Toubacouta a invité l’Etat du Sénégal « à ne pas céder » à ce qu’il a assimilé à « un chantage » par l’ouverture de négociations avec la république de Gambie sur cette question.
Joint au téléphone par l’APS, le gouverneur de Fatick, Souleymane Cissé a confirmé le blocage au poste frontalier de Karang depuis lundi dernier par les transporteurs.
Aliou FAMA/senego

Commentaires

Lla GAMBIE devrait souffrir du retour de .....l'élastique !

Écrit par : oyster | 19/02/2016

Répondre à ce commentaire

de tout coeur avec les chauffeurs, ne vous laissez pas faire, c'est la Gambie qui est enclavée et non pas le contraire.

Écrit par : lppfr | 19/02/2016

Répondre à ce commentaire

Ou alors il faut taxer les transporteurs gambiens venant au Sénégal de la même façon... à défaut, bloquer lesdits véhicules semble pour le moment le seul remède... (oeil pour oeil, dent pour dent), mais espérons quand même que les négociations aboutissent rapidement. Ce n'est pas bon ce climat entre les 2 pays.

Écrit par : Candide | 20/02/2016

Répondre à ce commentaire

Il ne s'agit pas du premier blocus par la GAMBIE qui se radicalise un peu plus sur la loi islamique par ailleurs..
En fait la GAMBIE ne peut vivre bien longtemps sans l'ouverture du seul pays qui l'entoure :le SENEGAL
alors cela devrait se terminer rapidement !

Écrit par : oyster | 20/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.