22/02/2016

RAPIDO EN RADE

Dysfonctionnement dans les postes de péage: Les détenteurs de « Rapido » ruent dans les brancards

1f1419b78c4428d3bd5168eb7b1186933310c37d.jpg

Les cartes «rapido» qui ne sont pas souvent détectées par les terminaux au niveau des postes de péages commencent à faire râler. L'avocat Me Khassim Touré, qui emprunte souvent cette voix express, fait partie de ceux qui en ont ras-le-bol de cette situation.
«La carte Rapido bien que créditée ne fonctionne pas parfois devant les portiques à péage. Et face à une barrière qui ne s'ouvre pas, nous tournoyons sans issue et sans assistance. On ne voit aucun agent de la Senac venir nous guider. Il est regrettable de le dire, mais les sans «Rapido» sont paradoxalement plus rapides que les détenteurs de «Rapido».
Il faut que Senac respecte les usagers et les citoyens, c'est déplorable ! », peste l'avocat dans les colonnes du journal «Le Témoin». Si les désagréments persistent, l'avocat promet de mettre en place une association des usagers de l'autoroute à péage pour pousser la Senac à améliorer la qualité de son service.
seneweb news

Commentaires

On peut aisément comprendre la colère des usagers de Rapido : ils payent un service, et le service n'est pas rendu ! Les associations d'usagers, ou les Groupements de consommateurs, ont bien plus d'impact pour défendre les intérêts des uns et les autres, l'union faisant la force. Selon l'adage bien connu, "le client est roi" ! et s'il ne l'est pas, il doit faire en sorte de le devenir !!!

Écrit par : Candide | 22/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.