27/02/2016

NOUVEAU PRESERVATIF ORAL

Lancement au Sénégal d’une gamme de contraceptifs oraux

7654151-11831414.jpg

La société Bayer et l’agence américaine pour le développement international (Usaid) ont lancé, au Sénégal, Microgynon Fe, »un produit de planification familiale de qualité et à moindre coût ». »Ce partenariat vient au moment o๠le Sénégal s’apprête à lancer son deuxième plan d’action de la planification avec comme objectif d’atteindre à l’horizon 2020 un taux de prévalence contraceptive de 45%. C’est pourquoi j’invite tous à venir travailler à ce processus, le secteur privé verra son action renforcée. Ce produit est de qualité et à prix abordable », a dit Dr Bocar Mamadou Daff, directeur de la santé de la reproduction et de la survie de l’enfant.
Il procédait, jeudi à Dakar, au lancement des dits contraceptifs dans le cadre du projet « Initiative de sécurité contraceptive » de Bayer-Usaid.
Le Sénégal devient ainsi le 10-ème pays africain à introduire ces contraceptifs par voie orale peu onéreux, selon Sandra Clark, première conseillère à l’ambassade des à‰tats-Unis au Sénégal, qui a du coup salué l’engagement du Sénégal à améliorer l’accès aux services de planning familial.
« Un meilleur espacement des grossesses au Sénégal a eu pour effet une meilleure santé des mères et des enfants, et des parents armés pour proposer un avenir plus brillant à leurs enfants. Les investissements réalisés en matière de planning familial contribuent à diminuer les taux de mortalité maternelle, à améliorer la santé néonatale et la santé infantile, et à permettre des progrès durables en matière de santé de développement », a affirmé Sandra Clark.
Selon elle, le secteur privé a un rà´le important à jouer pour contribuer à l’ensemble des aspects du développement durable, en l’occurrence veiller à ce que les femmes sénégalaises aient accès à des options de qualité, à un coôt raisonnable, en matière de planning familial.
Cette idée a été confortée par le Directeur des programmes de Global Healthcare, Michael Heerde, qui souligne qu’il y a un gap entre la demande et l’offre de contraceptifs dans les pays en développement, o๠200 millions de femmes voudraient utiliser des contraceptifs sôrs et de qualité mais en n’ont pas accès.
« Les contraceptifs de qualité manquent dans les pays en développement. C’est pourquoi, il faut augmenter l’offre. D’o๠ce partenariat, première du genre, entre un laboratoire et l’Usaid. Ce Programme est présent dans 9 pays avec 2500 points de vente, 3800 professionnels de la santé ont été formés », a dit Michael Heerde.
« Les contraceptifs oraux combinés sont efficaces à 99% lorsqu’on les utilise régulièrement et correctement. Ils offrent également aux femmes une méthode réversible facile à interrompre et permettent un retour rapide à la fertilité. Microgynon Fe qui est utilisé actuellement par des millions de femmes dans le monde, est bien connu par les professionnels de la santé », a souligné Dr Abdoulaye Diop, secrétaire général de Asgo.
APA

Commentaires

Je vous souhaite tout le progrès du monde; vous êtes un peuple adorable ! Une fois chez vous on ne trouve que la paix, la fraternité la gentillesse et la chaleur humaine!

Écrit par : Saida | 27/02/2016

Répondre à ce commentaire

Toute initiative en faveur des femmes et en faveur de la condition féminine est la bienvenue pour les femmes sénégalaises et africaines. Dans leurs bien-êtres , leurs libertés, leurs volontés de grossesses, et leurs santés, les femmes doivent être aidées et protégées. La pilule du lendemain devrait aussi être distribuée au Sénégal pour combattre les grossesses non-désirées des fillettes mineures violées par des adultes, si fréquemment citées. Pourvu que les omniprésents religieux arriérés ne lancent pas une fatwa contre ces pilules !

Écrit par : issa gibb | 27/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les religieux n'accepterons jamais !!!!!ils maintiennent les femmes en esclavage ,la pilule c'est la liberté d'aimer,le Sénégal n'en est pas là,et ce n'est pas pour demain !!!! c'est tellement plus facile de maintenir les femmes sous le joug des hommes...

Écrit par : eddy | 01/03/2016

Répondre à ce commentaire

En résumé : Enfants talibés esclaves, femmes en esclavage, fillettes violées aux niveaux familiaux, scolaires ou livrées à la prostitution touristique dans un contexte de corruption généralisée et d'une religion dominante et rétrograde. Quelle grande République démocratique et laïque, le Sénégal ! Vraiment quel merveilleux pays ?

Écrit par : issa gibb | 01/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.