28/02/2016

LES RELIGIEIX MUSELENT LE PRESIDENT

Les religieux font reculer Macky

ms-khalife-touba.jpg

Dans le projet de révision constitutionnelle, Macky Sall avait inscrit un alinéa pour faire en sorte que "la forme républicaine, la laïcité, le caractère indivisible, démocratique et décentralisé de l’Etat, le mode d’élection, la durée et le nombre de mandats consécutifs du Président de la République” ne puissent pas faire l’objet de révision.
Certains cercles religieux s'étaient braqués à propos de l'intangibilité de la laïcité. Selon “Le Populaire”, Macky Sall a décidé de retirer l'intangibilité de la laïcité pour éviter des frictions inutiles.
Seneweb

Commentaires

Certains cercles religieux peuvent donc museler un Président d'une république démocratique et laïque ? L'exception sénégalaise sans doute ?

Écrit par : Candide | 28/02/2016

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord aussi ,mais il ne faut pas que cela ne soit qu'une marque de faiblesse qui ouvrirait la porte à beaucoup plus!

Écrit par : oyster | 29/02/2016

Si c'est le prix de la tranquillité et d'etre dans un pays sans état d'urgence permanent
je vote OUI

Écrit par : galsen | 29/02/2016

Répondre à ce commentaire

En faisant retirer l'intangibilité de la laïcité, les religieux musulmans sénégalais font perdre tous leurs droits premiers à tous les citoyens sénégalais.
En premier lieu, l'écrasement des droits de culte pour les autres religions, les athées et les sans-religion pour imposer au final que leur religion et leurs lois coraniques comme ils l'ont montré ces derniers temps : contre la modernisation des daaras, contre l'enseignement du français, contre les homosexuels, contre l'avortement, pour le port de la burqua, pour l'excision . . . Bienvenue dans la République Islamique du Sénégal ! On y est !
Petits rappels : au Mali, ils ont interdit la musique, la danse, la sortie des femmes qu'accompagnées et voilées, plus d'instruction pour les filles et les femmes, flagellations publiques pour les couples hors-mariage, etc . . En Irak, l'EI a décapité un jeune garçon de 15 ans parce qu'il écoutait de la musique pop sur son baladeur dans l'épicerie de son père. Ils ont décapités 2 autres jeunes de 16-17 ans parce qu'ils n'étaient pas aller prier un vendredi à la mosquée. Ces 3 décapitations de jeunes adolescents ont été commise en place publique, en présence des parents de ces pauvres jeunes décapités. Islam et Terreur ! Voici les méthodes des religieux islamistes quand ils ont le pouvoir. C'est le retour au bon vieux temps des talibans en Afghanistan, maintenant en Afrique et aux portes du Sénégal. Arrêté par qui ? Les mécréants occidentaux pour combien de temps ?
Il n'y a que la laïcité qui protège un pays de la toute puissance des religions. Sans laïcité supérieure aux lois religieuses, le Président Macky Sall offre sur un plateau aux religieux musulmans, la suprématie du pouvoir au Sénégal. Cela démontre, une fois de plus, après l'abandon des talibés, la lâcheté de notre gouvernance et la déception des attentes d'un meilleur futur pour le peuple sénégalais. Les confréries tiennent le peuple dans l'obscurantisme et la misère, ils ne veulent pas de l'émergence et du développement du pays. Ils veulent garder leur économie parallèle, basée sur le marabout-talibé = maître-esclave et hors de l'économie nationale, hors des impôts et hors du développement du pays. Tout pour eux, ces maudits milliardaires, les marabouts-Cadillac.
Et si par malheur, les intégristes du grand Etat Islamique dont ils rêvent, envahissaient le Sénégal, je suis sûr que nos confréries modérées leur feraient allégeance pour garder leurs privilèges éhontés. Car, ils nous prouvent à chaque fois, qu'ils ne respectent pas les lois de notre République démocratique et laïque. Qu'ils affaiblissent le pouvoir exécutif et législatif du pays en le rendant ingouvernable et sans autorité à la longue. Enfin, le peuple sénégalais, ils s'en foutent comme leurs premières robes. Oh, pardon ! le peuple sénégalais, ils s'en foutent comme leurs premiers caftans. Il ne faut pas mettre de l'huile sur le feu, sinon il faut leur demander pardon. Bien muselé le Sénégal, le pauvre petit Sénégal ! C'est pas fini dans ta descente aux enfers.

Écrit par : issa gibb | 29/02/2016

Répondre à ce commentaire

Le risque existe .
Cependant l'affrontement aussi ...
aussi faut il prévoir de lacher un peu ,en maintenant la main ferme ...
Contradictoire ,mais réaliste pour gouverner il faut se faire respecter !

Écrit par : oyster | 01/03/2016

Répondre à ce commentaire

"L'intangibilité de la laïcité" est un aspect important de la révision constitutionnelle ; céder sur ce point est-ce se faire respecter ? comme le titre l'article, c'est "museler le Président" ; disons que le Président accepte un compromis dans un contexte particulier...
La devise nationale "un peuple, un but, une foi" semble déjà elle-même quelque peu ambiguë pour une République laïque et démocratique (c'est exactement la même devise pour la République du Mali).

Écrit par : Candide | 01/03/2016

Répondre à ce commentaire

Je pense que c'est foutu pour le Sénégal,le Président n'est pas capable de tenir tete aux religieux!!!Il vaut mieux faire sa valise et allez voir ailleurs...c'est tellement plus facile de chanter et de laisser faire,les hommes n'ont pas grand-chose a perdre dans tout ça,c'est triste pour le peuple et pour le pays,mais après tout c'est quand meme a eux de réagir et de savoir quelle genre de vie ils veulent avant qu'il ne soit trop tard, c'est plus difficile de faire marche arrière

Écrit par : chees | 02/03/2016

Répondre à ce commentaire

Ça pu du cul leur truc...!!!!

Écrit par : TRAVIAN | 02/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.