20/03/2016

LA POLOGNE ACCORDE UN CREDIT AU SENEGAL...

45 MILLIARDS F CFA MIS A LA DISPOSITION DU SENEGAL

45-milliards-f-cfa-mis-a-la-disposition-du-senegal-453059.jpg

Le gouvernement polonais vient de mettre à la disposition du Sénégal une ligne de crédit de 100 millions de Dollars (45 milliards F Cfa). L'annonce a été faite par Mamaadou Lamine Niang, président de la chambre de commerce et d'industrie du Sénégal. Il s'exprimait hier, vendredi 18 mars lors d'une rencontre entre les opérateurs économiques du Sénégal et une délégation composée d'une vingtaine entrepreneurs polonais en visite à Dakar.
«Le gouvernement polonais a mis à la disposition du gouvernement du Sénégal une ligne de crédit de 100 millions de dollars avec des conditions très souples le taux d'intérêt est de 0,5% pour un délai de payement de 30 ans avec un différé de 5 ans», a-t-il fait savoir.
Selon lui, Le gouvernement polonais a fait cet effort pour appuyer le gouvernement du Sénégal dans sa politique économique. Avant de faire part que ce fonds de crédit va être géré par une banque nationale polonaise qui s'appelle la Bgk. Parallèlement à ce fonds, il indique la Bgk a également mis en place une autre ligne de crédit pour le secteur privé dont les modalités d'accès sont en train d'être discutés.
Adam Sankowski, président de l'association France-Pologne trouve que les relations entre le Sénégal et la Pologne sont très bonnes. Cela est matérialisé selon lui par l'ouverture d'une ambassade du Sénégal en Pologne et l'ouverture dans les jours à venir d'une ambassade de Pologne au Sénégal.
Selon lui, l'ouverture de ces ambassades va rendre plus facile les échanges commerciaux entre les deux pays.
Sudonline

Commentaires

Bonjour,
Ce qui interpelle mon interrogation se trouve sur la photo .....
Que voyons nous de gauche à droite:
En retrait un homme qui semble ne pas ...participer .
Un personnage qui semble faire ....la gueule ,et en position de défense les bras croisés....
un interlocuteur attentif et inquiet!
Un jeune cadre dynamique satisfait ( le seul...)
un cinquième qui regarde son chef également en position de défense !

Le fait que ce fonds de crédit soit géré par une banque nationale POLONAISE est pourtant un gage de continuer des bons rapports n'est il pas ?
Le reporteur photographe aurait du choisir une autre photo!......

Écrit par : oyster | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Bah.... justement si ce prêt-don, parce que vues les conditions, quasi taux zéro et remboursements dans 5 ans, sur 30 ans j'aimerais bien avoir les mêmes de ma banque mais passons, est contrôlé et géré par une banque polonaise, là, aïe aïe va être difficile de se goinfrer et se mettre dans la fouille des honorables mandataires sénégalais la petite commissions habituelle de négociation de , on va dire, 20 ou 25%, sans les indemnités de déplacement, évidemment ! Quant au 75 restants habituellement, entre les frais de gestion au Sénégal, les intermédiaires, etc etc, si tout va bien il devrait être alloué directement à l'objet initial prévu, allez, 5 ou 10% des 45 milliards octroyés ! Mais bon ça va être compliqué si c'est la banque polonaise qui gère et fait les chèques, ces polacks sont des barbares grossiers qui ne maitrisent pas les subtilités de la comptabilité terangaise et la finesse congénitale des cadres sénégalais...

Écrit par : marco latino | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

triste et taux de combien et avec l'argent des autres...mdr...

Écrit par : BARBAIX | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Très bien, mais que demande le gouvernement polonais en échange ? droits de pêche ? exploitation minières ? ......

Écrit par : paulais | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Bonne question, mais nous le savons pas ...
Cependant le "préteur" n'est pas la FRANCE et donc le remboursement n'est pas à exclure .

Écrit par : oyster | 21/03/2016

Que va t-on faire de toutes ces mannes financières! pas tous en même temps, y a d'autres pays aussi (guinnée bissau, conakry gambie, ..)

Écrit par : Ndiaye | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Quand toutes les poches se seront remplies,il ne restera pas grand chose de cet manne!!!!!!

Écrit par : eddy | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Ce qui m'inquiète ce n'est pas le taux si bas ? de remboursement. Mais, les demandes polonaises inconnues en échange, alors que la Pologne ne s'est jamais intéressée au Sénégal auparavant. Puis, la multiplication des partenaires à rembourser comme l'Arabie saoudite, la Chine, la Turquie et maintenant la Pologne, il n'y aura pas de réduction ou d'effacement de la dette avec ces pays. Le Sénégal devra rembourser jusqu'au bout avec le risque des intérêts de retard qui rendront les paiements sans fin. De plus, si cet argent se fait détourné par nos corrompus professionnels et ne crée pas la productivité obligatoire pour assurer le remboursement. Cela peut entrainer des ruptures diplomatiques et des situations plus graves entre états créditeurs/débiteurs. La situation d'endettement du Sénégal a déjà été dénoncé dans un précédent article. attention au retour de bâton.

Écrit par : issa gibb | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.