21/03/2016

LE DEPARTEMENT DE MBOUR A VOTE "OUI"

le Oui l’emporte avec 69071 contre 28241 pour le Non

arton151601.jpg

Sur les 97.312 suffrages valablement exprimés dans le département de Mbour (ouest), le "Oui" l’emporte avec 69071 voix contre 28241 pour le "Non", a appris l’APS.
Dans la commune de Mbour, 19 235 électeurs ont voté en faveur du "Oui" et 9824 en faveur du "Non".
A Saly-Portudal, le "Oui" a été plébiscité par 2633 électeurs contre 1242 pour le "Non". A Ndiaganiao, 3367 voix sont favorables au "Oui" contre 1158 pour le "Non".
A Joal-Fadiouth, il y a eu 4512 votants pour le "Oui" et 2224 pour le "Non".
A Sessène, le "Oui" est adopté par 2720 contre 516 pour le "Non".
Dans le fief d’Ousmane Tanor Dieng, Nguéniène, le "Oui" passe devant avec 3937 votants contre 914 en faveur du "Non".
A Diass, le "Oui" a obtenu 4564 voix alors que le "Non" a eu 1641 voix.
A Ngaparou, le "Oui" comptabilise 1690 votants tandis que le "Non" est accepté par 676 électeurs. A Nguékokh, il y a eu 3321 votants pour le "Oui" et 2083 pour le "Non".
A Malicounda, 6951 votants sont favorables au "Oui" contre 1723 pour le "Non". A Thiadiaye, 2018 ont voté "Oui" contre 1081 pour le "Non". A Sindia, le "Oui" est crédité 4624 voix contre 2113 en faveur du "Non".
A Poponguine-Ndayane 2052 personnes ont voté "Oui" contre 480 pour le "Non". Dans la commune de Sandiara, les électeurs favorables au "Oui" sont au nombre de 1354 contre 415 pour le "Non".
A Somone ils sont 1040 à avoir voté pour le "Oui" contre 792 pour le "Non".
A Fissel-Mbadaane le "Oui" a eu 3175 alors que le "Non" est à 1102 voix.
AD/PON/APS

Commentaires

Le département de Mbour et la petite côte ont voté pour le "OUI" au référendum, ce qui n'est pas à faire croire à un soutien indéfectible à la politique de Macky Sall, mais plutôt leur volonté de défendre la démocratie et la laïcité si attaquées , cet temps-ci.
Par contre, les huées subies par le Président Macky Sall en terre mouride, lors de ses passages à Diourbel, Darou Mousty, Darou Marnane, Taïf et à Touba, en liaison avec les votes massifs pour le "NON" dans ce même état mouride, doivent interpeller la gouvernance nationale. Les mourides se positionnent encore une fois de plus, contre le Président et la démocratie. C'est leur façon de le remercier pour avoir officialisé leur statut d'état dans l'Etat en 2013. Les mourides, dans leurs arrogances, ne respectent pas les règles démocratiques et ils ne respectent pas les lois républicaines, comme respecter le Président. Qu'on arrête toutes aides gouvernementales. Qu'on arrête les centaines de cadeaux pour le Magal. Qu'ils soient dénoncer comme secte aux dérives religieuses douteuses. Qu'on leur fasse payer des impôts comme tous les autres sénégalais. Qu'on étudit leurs comptes de milliardaires et leurs détournements. Qu'on leur envoie l'armée pour faire respecter la République !

Écrit par : issa gibb | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

on peut pas mieux dire, bravo Mr Issa Gibb

Écrit par : jacobus | 21/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les Mourides de plus en plus riches,grace au gouvernement!!! La république, la démocratie ils s'en moquent,ils veulent imposer leurs lois,et petit a petit ils réussissent,forts de leur richesse,ouvrez les yeux Mr Macky Sall,il est encore temps,mais surtout réagissez,et abolissez tous ses privilèges,ce sont des citoyens comme les autres!!!!!

Écrit par : eddy | 22/03/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour,
Il s'agit sans doute du prix à payer pour garantir la paix et la stabilité de ce pays ?

Écrit par : oyster | 22/03/2016

Cà garantit peut-être la paix et la stabilité de ce pays, mais çà peut aussi créer des conflits d'intérêt... A quel titre des villes et mouvements religieux devraient bénéficier d'un statut particulier ignorant les Lois nationales ? Pourquoi "autoriser" un état dans l'Etat ? Les Sénégalais ne seraient donc pas égaux en droits dans une République laïque ?

Écrit par : Candide | 22/03/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.