04/04/2016

FÊTE DE L'INDEPENDANCE: SYNTHESE DU DISCOURS DE MACKY SALL

Macky Sall: « Nous préparons plus de 10 000 jeunes pour un emploi immédiat dans vingt corps de métiers cible”

senegal

Macky Sall accorde une grande importance à l’emploi des jeunes. C’est du moins ce qu’il a réaffirmé dans son message à la nation, à la veille de la commémoration du 56e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale.
la question de la formation et de l’emploi des jeunes restera “au cœur” des préoccupations des pouvoirs publics sénégalais.
“Parce que la jeunesse porte nos espoirs de lendemains meilleurs, l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes restent au cœur de mes préoccupations”, a-t-il dit.
Dans cette perspective, a rappelé Macky Sall, le gouvernement a procédé, en février dernier, au lancement d’un “nouveau Projet de formation professionnelle pour l’emploi et la compétitivité’’ (PFPEC), doté d’un financement de 37,5 milliards de francs CFA, avec le soutien des partenaires du Sénégal et en collaboration avec le secteur privé national.
“Cette initiative novatrice soutiendra à la fois l’amélioration de la formation technique et professionnelle, l’employabilité des apprenants et la compétitivité des entreprises”, a-t-il indiqué.
“Nous préparons ainsi plus de 10 000 jeunes pour un emploi immédiat dans vingt corps de métiers cible”, a souligné Macky Sall.
Selon lui, l’insertion professionnelle des jeunes “sera aussi soutenue par des centres spécialisés dans le machinisme agricole à Diama, la mécanique poids lourds et la maîtrise énergétique à Diamniadio”.
“En plus de la redynamisation de l’Ecole de formation en agriculture de Bignona, deux nouveaux centres de formation professionnelle seront construits à Guédiawaye et à Thiès”, a annoncé le président de la République.
Macky Sall dit se réjouir “particulièrement du succès du programme des Domaines agricoles communautaires et des fermes Naatangué”, financés à hauteur de 33,3 milliards de francs CFA. Il a précisé que ce dernier programme a généré, à ce jour, “près de 29.000 emplois, sur un objectif de 60.000 d’ici 2018”.
“A la faveur des travaux routiers en cours et des programmes de modernisation des transports, plus de 14 000 emplois directs ont été créés. Cette dynamique sera renforcée dans le cadre du programme autoroutier et de rénovation du chemin de fer”, a-t-il assuré.
De même, “la relance de la production des Industries chimiques du Sénégal, grâce à un investissement de plus de 112 milliards de FCFA, a permis de sauver 1570 emplois. Il en est de même de la Nouvelle société textile sénégalaise de Thiès dont la reprise des activités a permis de consolider 435 emplois”, selon Macky Sall.
“D’autres efforts relèvent de l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes avec le financement de 274 projets de jeunes et l’examen en cours de 266 dossiers. Grâce au soutien du FONSIS, a signalé le président de la République, des projets dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’hôtellerie et de l’agriculture ont permis de générer plus de 2000 emplois”
Amadou L. Mbaye/Senenews

Commentaires

a voir sur place nous somme en 2016 ...courage a tous...

Écrit par : BARBAIX | 04/04/2016

Répondre à ce commentaire

a voir sur place nous somme en 2016 ...courage a tous...

Écrit par : BARBAIX | 04/04/2016

Répondre à ce commentaire

Bien sur , ces promesses de créations d'emploi nous rappellent les mêmes promesses d'emploi de la part de Wade lors de ses interventions à la télévision et puis plus rien, pas d'emplois à chaque fois. Si Macky Sall joue le même jeu avec la jeunesse, ce sera en premier lieu, une très forte désillusion générale. Puis la révolte car avec 50% de la population de moins de 20 ans, sans avenir, il y a un risque sérieux de révolte ou de révolution. Les jeunes, au contraire de leur ainés blasés et soumis n'accepteront pas que les élites continuent à se goinfrer sur leurs dos.
C'est pourquoi l'hypocrite référendum, légitimant Macky Sall et le stabilisant au pouvoir jusqu'à 2019, voire 2024 est une bonne chose. C'est sécurisant politiquement pour le laisser achever tous les chantiers qu'il a entrepris. Sans développement du pays, sans reprise du tourisme, pas de travail, donc pas d'emplois. La seule chance du Sénégal de sortir de la misère, de l'obscurantisme religieux et des mentalités du Moyen Âge, c'est la réussite du Plan Sénégal Emergent (PSE) de Macky Sall. Un développement du pays en marche forcée, entrainant des emplois pour les jeunes, de meilleures conditions de vie pour sortir de la misère et de l'ignorance dans lesquelles, les religieux tiennent la population sénégalaise. Pour faire disparaître cette immonde économie parallèle marabout/talibé = maître/esclave qui n'apporte aucun revenu au Trésor Public puisque les religieux ne payent pas d'impôts et se goinfrent sur le dos de leurs talibés et du peuple sénégalais en général. Macky Sall le sait, les religieux le savent aussi. Si Macky Sall ne réussit pas le PSE et à donner du travail aux jeunes, les religieux seront encore les gagnants comme au bon vieux temps du colonialisme qui a fait leurs fortunes et leurs privilèges éhontées. La religion ne doit pas dirigée la République.

Écrit par : issa gibb | 06/04/2016

Répondre à ce commentaire

En effet ,il faut laisser du temps a Macky Sall mais il doit pour faire émerger le Sénégal s'attaquer aux religieux et a leurs privilèges. Ces vieux marabouts vivent sur le dos du peuple et de l'état,tout le monde le sait et les jeunes finiront par se révolter,faire des études c'est bien mais ensuite pouvoir vivre de ses connaissances c'est mieux,et maintenant ils sont ouvert sur le monde!!!!

Écrit par : maie | 06/04/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.