12/04/2016

ADIEU SENEGAL AIRLINES

Mort de Sénégal Airlines et règlement de la situation de Transrail

9292464-14847379.jpg

On la connaissait agonisante, la compagnie aérienne Sénégal Airlines vient d’être dissoute. C’est en tout ce que nous livre le ministre de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba au cours d’une conférence de presse qu’il tenait en compagnie de son homologue français, Michel Sapin.
« Nous sommes dans le processus de création d’une nouvelle compagnie aérienne », a déclaré Amadou Ba qui annonce officiellement la dissolution de Sénégal Airlines.
Outre cette question du transport aérien, Amadou Ba est revenu également sur la situation de Transrail. Et c’était pour dire les préalables d’un lendemain meilleur qui n’excluent pas les chinois, les français ou toute autre compétence, sont en cours….
Dissolution Sénégal Airlines : Les raisons, selon le ministère des Transports Aériens
L'État du Sénégal a mis un terme à la convention de concession des droits de trafic signée le 22 juillet 2009 avec la Compagnie aérienne, annonce un communiqué du ministère du tourisme et des transports aériens.
Quid des raisons de cette dissolution ? Le communiqué indique que malgré le soutien permanent de l'État du Sénégal, la compagnie aérienne Sénégal Airlines n'a jamais pu atteindre les objectifs de développement qui lui étaient assignés dans sa Convention de Concession.
Pour rappel, cette Convention lui garantissait l’usage exclusif des droits de trafic aérien détenus par le Sénégal.
Aujourd'hui, ajoute la note Sénégal Airlines présente un déficit financier important (estimé à plus de 65 milliards de francs CFA), constitué de pertes cumulées au cours de ses quatre années de fonctionnement. A la clôture de la première année d'exploitation au 31 décembre 2011, la Compagnie avait déjà perdu plus de la moitié de son capital social, l’exposant à une dissolution au regard des dispositions de l'OHADA relatives aux pertes cumulées.
En outre, l'Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM) n'a pas renouvelé le Permis d'Exploitation Aérienne (PEA) de la Compagnie arrivé à expiration le 02 avril 2016, cette dernière ne disposant plus d'avion.
Ce faisant, fait savoir la note les dispositions ont été prises pour qu’il n’y ait pas de rupture du service préjudiciable aux passagers initialement pris en charge par Sénégal Airlines. Il s’agit notamment de permettre aux autres compagnies opérant sur ses destinations de se substituer provisoirement à Sénégal Airlines.
En effet, l’Etat a pris les dispositions pour mettre en place un pavillon national fort qui s’inscrira dans les objectifs prioritaires du projet de relance du hub aérien régional du Plan Sénégal Emergent, et permettra de capitaliser sur la compétence et l’expertise des ressources Sénégalaises en matière de transports aériens.
Dakaractu

Commentaires

Il fallait s'y attendre.une des forces de la defunte etait que dans ses closes il etait mentionne.air afrique etait la compagnie nationale de chaque etat membre
Cela fermait la porte a la creation de micro_compagnies comme senegal airline pour ne citer que celle la.seule une compagnie sous regionale commune peut tenir devant cette competition.

Écrit par : Dia souleymane | 12/04/2016

Répondre à ce commentaire

Air Sénégal cul par dessus tête et à la ramasse, tout l'éventail des compétences sénégalo-sénégalaises en action pendant quatre ans et plus, pour un magnifique désastre à milliards. Comment avec une exclusivité entière, un monopole absolu, et un financement à discrétion de l'état sénégalais, la fine fleur branquinollesque du pays n'a pas été capable de se sortir les doigts du cul pour faire fonctionner correctement cette entreprise...

Écrit par : marco latino | 12/04/2016

Je ne vois pas une inauguration de l'aéroport sans avion....
Reste qu'il suffit de demander de l'argent à Mr SAPIN puisque ce dernier était présent pendant la déclaration de son homologue !

Écrit par : oyster | 13/04/2016

Répondre à ce commentaire

Non, on ne demande plus d'argent à Mr SAPIN, on demande de l'argent à Mr ERDOGAN, aux CHINOIS ou aux COREENS DU SUD. Le père noël français ex-colonisateur, moi y'en a marre.

Écrit par : issa gibb | 13/04/2016

Répondre à ce commentaire

Non, on ne demande plus d'argent à Mr SAPIN, on demande de l'argent à Mr ERDOGAN, aux CHINOIS ou aux COREENS DU SUD. Le père noël français ex-colonisateur, moi y'en a marre avec les doigts où vous voulez.

Écrit par : issa gibb | 13/04/2016

Répondre à ce commentaire

T'énerves pas comme ça mon frère c pas bon pour la tension, tu sais comme moi que l'Afrique nous appartient depuis 400 ans, directement ou indirectement, laisses les fantasmer ça coute rien, qu'ils continuent à se branler avec les bayefals et autres, on s'occupe du reste !

Écrit par : marco latino | 13/04/2016

Pas d'aéroport, plus de compagnie nationale... Tout va dans le même sens...
La charrette, symbole du Sénégal en marche, y en a encore pour un moment !

Écrit par : rico | 13/04/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.