18/04/2016

AVIATION SENEGALAISE DE HAUT VOL

Quatre compagnies aériennes créées en 45 ans d’aviation civile au Sénégal

avion.jpg

L’Etat du Sénégal a créé de 1971 à nos jours quatre compagnies aériennes nationales chargées de relier Dakar aux capitales régionales mais aussi à quelques pays africains et européens, informe un document sur l’aviation civile dont copie est parvenue à l’APS.
Selon ce document retraçant l’histoire de l’aviation civile nationale, ces compagnies battant pavillons Sénégal sont : Air Sénégal, Air Sénégal International (ASI), Sénégal Airlines et Air Sénégal SA dont la création a été annoncée officiellement le 15 avril 2016, par la ministre du Tourisme et des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck.
"Créée en 1971, soit quelques années après l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale, Air Sénégal s’est acquitté jusqu’en février 2000 de sa mission de rallier les autres grandes métropoles par voie aérienne à partir de Dakar", indique le document.
’’La première compagnie aérienne nationale a été obligée de déclarer faillite le 1er février 2000, après 29 ans d’exercice’’, renseigne la source qui ajoute qu’elle sera remplacée, à la suite de négociations entre l’Etat et ses partenaires dont le Maroc, par une nouvelle compagnie dénommée, Air Sénégal international (ASI)’’.
’’Cette relance se fera grâce à une reprise des opérations par la Compagnie aérienne du royaume du Maroc, en l’occurrence la Royal Air Maroc (RAM), partenaire stratégique du Sénégal au sein de cette compagnie basée à l’Aéroport international de Dakar-Léopold Sedar Senghor’’.
’’La nouvelle compagnie ASI va démarrer officiellement ses activités par un premier vol effectué le 23 février 2001’’, indique la source.
Disposant d’une flotte assez fournie, ASI, va desservir les capitales intérieures comme Ziguinchor ou encore Tambacounda, et quelques capitales d’Afrique et d’Europe.
Elle deviendra ainsi en l’espace de quelques années, l’un des transporteurs aériens majeur en Afrique de l’Ouest avant d’être confrontée, à son tour, à des problèmes de gestion.
Ces difficultés de gestion conduiront, après 8 ans d’exercice, la compagnie aérienne, Air Sénégal international (ASI) à une cessation de ses activités avec le retrait du partenaire stratégique, la Royal Air Maroc (RAM), le 24 avril 2009, relève le texte.
Des négociations sont entreprises d’urgence par les autorités étatiques avec d’autres partenaires stratégiques comme Emirates Airlines pour tenter de sauvegarder le pavillon Sénégal.
Ces nouvelles négociations aboutiront finalement à l’attribution par l’Etat du Sénégal d’une nouvelle convention de concession des droits de trafic, le 22 juillet 2009, à une nouvelle compagnie aérienne, dénommée, Sénégal Airlines.
Propriété de l’Etat et de privés sénégalais, Sénégal Airlines avait entamé ses vols commerciaux le 25 janvier 2011. Avec sa flotte, la nouvelle compagnie va desservir quelques capitales africaines, ses correspondances lui permettent de se rendre soit en Europe, soit en Asie ou dans les villes touristiques des pays méditerranéens.
Après quelques années, elle connaîtra comme les compagnies précédentes des difficultés de gestion qui comme les autres aboutiront à sa faillite, mentionne le document.
Vendredi dernier, le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Maïmouna Ndoye Seck avait annoncé à Dakar la cessation des activités de Sénégal Airlines avec le retrait de la convention de concession des droits de trafic signée le 22 juillet 2009.
En remplacement de la défunte compagnie, elle avait annoncé la création d’une nouvelle compagnie aérienne nationale dénommée Air Sénégal SA. Elle est dotée d’un capital initial de 40 milliards de francs CFA, avait indiqué Mme Seck au cours d’un point de presse.
Le ministre avait annoncé pour 2017 le premier vol de cette nouvelle compagnie.
APS

Commentaires

On a même plus d'avion, c'est triste.

Écrit par : Lola diolla | 23/04/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.