19/04/2016

LA CHINE VA MANGER DES CACAHUETES

Arachide du Sénégal : Des opérateurs chinois très intéressés sont à Kaolack

arachide05.jpg

Une forte délégation d’opérateurs économiques chinois de la Chambre de commerce de la République de Chine, conduite par Mme Xu Weiqiong a visité, dimanche, différents sites industriels de transformation d’arachide implantés dans le département de Kaolack, a constaté l’APS.
La délégation a visité l’usine de conditionnement et d’exportation d’arachide de Taïba Niassene, une huilerie implantée dans la commune de Kahône et une unité d’exportation d’arachide sino-sénégalaise à Ngathie Naoudé.
« Cette visite nous permet de connaître le processus complet de la transformation de l’arachide au Sénégal mais également de connaître la situation de la filière arachidière de Kaolack », a expliqué, le chef de la délégation chinoise, Xu Weiqiong.
« L’objectif de cette visite qui entre aussi dans le cadre d’une mission de suivi de la coopération entre le Sénégal et la Chine, aide à renforcer la coopération mutuelle entre les entreprises agricoles sénégalaises et chinoises mais aussi de promouvoir le commerce et l’investissement entre les deux pays » explique, le chef du bureau économique de l’Ambassade du Sénégal en Chine, Mamadou Sarr, qui a pris part à la visite.
« Cette visite est une mission de consolidation des exportations sénégalaises en Chine où les produits agricoles dominent par rapport à plusieurs pays », a estimé M. Sarr, qui précise que cette visite d’hommes d’affaires chinois intervient au moment où le Sénégal a accru ses exportations vers la Chine de 273% en une année.
« Ceci a fait aujourd’hui de la Chine la cinquième destination des exportations sénégalaises mais également deuxième fournisseur du Sénégal. Et la présence de la délégation chinoise à Kaolack montre combien les chinois s’intéressent à la provenance des produits qui entre dans leur pays », a-t-il explique, souhaitant que le Sénégal puisse renforcer ses capacités d’offre vers la Chine.
Cette visite de terrain a vu la participation du deuxième vice-président de la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Kaolack, Djibril Diop et du conseiller technique du ministre sénégalais du Commerce Ameth Tidiane Dia.
Nafissatou Sembène/Senenews

Commentaires

Si le CHINOIS aime les cacahuètes ......

Écrit par : oyster | 20/04/2016

Répondre à ce commentaire

Enfin de grands clients avec le sou!

Écrit par : Ndiaye | 20/04/2016

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas que les cacahuètes que les chinois vont bouffer. Ils vont bouffer le Sénégal et les sénégalais à la sauce d'arachide !

Écrit par : issa gibb | 21/04/2016

Répondre à ce commentaire

Comme des termites, ils mangent déjà le bois...

Écrit par : rico | 21/04/2016

Eux au moins ils passent à la caisse aprés avoir bouffé pas comme certains qui pendant 200 ans se sont servis "gratuitement" et en usant de la pire babarie huamaine

Écrit par : Ndiaye | 22/04/2016

Répondre à ce commentaire

Et c'est reparti!!!l'accalmie a été de courte durée.Nous sommes a nouveau en première ligne,la rancoeur finira t-elle un jour !!!!!

Écrit par : chees | 23/04/2016

Répondre à ce commentaire

Beaucoup d'aigris s'accrochent au passé pour un tas de choses d'hier et même d'aujourd'hui : c'est pas nous, c'est ces maudits colons... et tout est dit ! On ne peut certes vivre sans son passé, mais regarder vers l'avenir, c'est avancer. Alors alors... avançons : vive la Chine ! qui a les moyens de payer ses cacahuètes ! vive la Turquie ! et vive l'Arabie Saoudite ! qui vont ensemble enfin terminer les travaux de l'AIBD ! vive l'Union Européenne ! qui verse des fonds pour le développement du pays ! vive tous les pays étrangers ! qui participent à l'essor économique du pays ! vive les ONG et autres associations ! qui oeuvrent pour améliorer la vie des autochtones y compris celle des enfants talibés ! et vive les Sénégalais ! qui travaillent ici réellement et activement au PSE ! et vive les autres Sénégalais aussi ! partis travailler à l'étranger (avec ou sans visa) pour faire vivre la famille restée au pays !
Vivre avec une rancoeur tenace, chevillée au corps, ne peut apporter ni bonheur ni optimisme ! à bon entendeur, salut !

Écrit par : Candide | 23/04/2016

Les commentaires sont fermés.