03/05/2016

ANNULATION DU FESTIVAL DE JAZZ DE ST LOUIS

La menace terroriste annule le festival de Jazz de Saint-Louis

senegal

La 24ème édition du festival international de Jazz de Saint-Louis n’aura pas lieu cette année. La menace terroriste a été avancée par le préfet de Saint-Louis. On reproche aux organisateurs de ne pas vouloir s’investir dans le volet sécuritaire.
La décision est prise par l’autorité préfectorale en ces termes: «Sont interdites toutes les manifestations liées au festival de Jazz de Saint-Louis devant se tenir sur la voie publique et dans les lieux publics pour la période du 11 au 15 mai 2016 ».
Les motifs évoqués sont le contexte sécuritaire ambiant, la vulnérabilité de la commune de Saint-Louis et le refus des organisateurs de s’engager dans l’effort de sécurité, par conséquent la 24ème édition du festival international de Jazz de Saint-Louis n’aura pas lieu, livre la Rfm.
Pressafrik.com/Ndarinfo
Interdiction formelle du Festival de jazz de Saint-Louis.
Dans la note, l’on indique que «sont interdites toutes les manifestations du festival de jazz de Saint-Louis devant se tenir sur la voie publique et dans les lieux publics pour la période du 11 au 15 mai 2016».
Les motifs invoqués dans le courrier, sont «le contexte sécuritaire ambiant, la vulnérabilité de la commune de Saint-Louis et le refus des organisateurs de s’engager dans l’effort de sécurité. Par conséquent, la 24e édition du festival international de jazz de Saint-Louis n’aura pas lieu ».
Du côté des organisateurs, l’on estime que plusieurs réunions se sont tenues avec les autorités qui leur ont demandé de faire plus d’efforts dans la prise en charge de la question sécuritaire.
Ils ajoutent que les 15 millions de francs réclamés ne sont pas disponibles. Parce que le budget total du festival qui fait 200 millions de FCFA n’a même pas vu le ¼ mobilisé en ce moment.
FERLOO.COM

Commentaires

Suggestion: remplacer le Festival de Jazz par un Festival de chants religieux. Ca mettra de l'ambiance en supprimant le risque.

Écrit par : Eagle IV | 03/05/2016

Répondre à ce commentaire

La vraie raison est que les organisateurs n'ont pas réussi à mobiliser l'argent nécessaire à la réalisation du festival. En plus, l'utilisation du mot terrorisme est interdite au Sénégal pour des raisons touristiques

Écrit par : Esope | 03/05/2016

Répondre à ce commentaire

Où est l'émergence de la sécurité?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Écrit par : jacobuscobus | 04/05/2016

Répondre à ce commentaire

Le risque d'attentats est perceptible ,et sans parler du risque financier bien plus concret!

Écrit par : oyster | 04/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.