07/05/2016

ELODIE MAZUIR A SALY

Elodie Mazuir est à Saly

IMG_0128.jpg

Dommage que nous ayons raté l'évènement, du moins dans son info préalable; Elodie Mazuir était présente ce samedi au centre commercial Saly Center, chez "Mots et Merveilles" pour une séance de dédicace de son premier roman "Le Pianiste et les Matriochkas".
Que ceux qui ont raté ce moment riche d'échange et de découverte d'un auteur attachant se rassurent, le roman est en vente dans cette librairie au Sénégal mais bien évidemment aussi en France (http://www.les-indes.fr/) et sur le web (https://www.google.com/fusiontables/DataSource?docid=10Ov...)
C'est le premier roman de cette très intéressante et agréable Tropézienne d'adoption, journaliste mais aussi libraire, avec Marie Coll Pasquini, de la désormais célèbre librairie de Saint Tropez.
On a tant comparé Saly à la genèse de la célèbre station de la Côte d'Azur avant l'engouement des artistes de la Nouvelle Vague puis des Yéyés et enfin de la Jet set européenne et américaine qu'il était évident qu'Elodie Mazuir se retrouve quelques jours au Sénégal pour découvrir un pays, qui, pourquoi pas, pourrait être la toile de fond d'un roman à venir...
La trame du roman:
Artus, célèbre pianiste parisien, donne des récitals à travers le monde. Marie la funambule vole de ville en ville en compagnie de sa tribu du cirque. Alessandro, chirurgien esthétique très en vogue, est poussé par une ambition maladive. Ludmilla, artiste fragile, quitte sa Russie natale pour le sud de la France. Escobar, pêcheur solitaire, se contente de vivre dans une crique.
Tous les cinq se rencontrent et s’étreignent, s’aiment et s’abîment, valsent et tanguent, vacillent et se relèvent, sous le regard d’un lion mélomane ou de statues qui leur apprendront à compter au fil des quatre saisons.
Ils nous emportent ainsi à un rythme effréné dans le chassé-croisé de leurs rêves et de leurs désillusions, tout au long de cette mélodie du bonheur… doux-amer.
A 40 ans, Elodie Mazuir, a déjà vécu plusieurs vies: à Grenoble, aux quatre coins du monde avant Saint-Tropez. Elle a été tour à tour hôtesse de l'air, décoratrice, agent immobilier ("pas mon truc du tout!") journaliste et enfin écrivain, avec un roman à son image: sensible et poétique. Comme elle.
Le titre, un brin compliqué, évoque les poupées russes, en clair il est la métaphore de vies qui s'emboîtent parfois dans la confusion et l'aveuglement pour enfin se défaire et s'éclairer. Comme la sienne.
En attendant une probable adaptation cinéma de ce premier livre à l'écriture très visuelle et aux univers très colorés, Elodie s'est (déjà) remise à l'écriture de son prochain opus: "Les Enfants Papous".
Encore une promesse d'exotisme...
Le Facebook de la librairie: https://web.facebook.com/www.librairiedesainttropez/?pnre...
Le blog: http://www.sophiesonge.com/archives/2014/11/12/30921300.h...
Le Facebook l'Elodie: https://web.facebook.com/profile.php?id=100005347186908

Vidéo interview: http://www.globaltv-sainttropez.tv/Elodie-Mazuir-J-ai-ecr...

Les commentaires sont fermés.