08/05/2016

REVALORISER LE TOURISME PAR LE PATRIMOINE CULTUREL...

RENFORCER LA DESTINATION TOURISTIQUE A TRAVERS LE PATRIMOINE CULTUREL

patrimoine_sen.jpg

Le coup d’envoi des activités des Journées nationales du patrimoine (Jnp) a été donné hier, vendredi 6 mai au Théâtre National Daniel Sorano, par le ministre de la Fonction publique, Mansour Sy, représentant le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye. Placées sous le thème « Patrimoine culturel et développement touristique : un levier de croissance pour le Plan Sénégal Emergent (Pse) », les Jnp ont pour objectif cette année de voir comment développer le secteur touristique, en passant par la Culture.
Avec ses 7 sites inscrits au patrimoine mondial, ce qui fait d’ailleurs de lui la 6ième place au niveau continental, le Sénégal veut, à travers son patrimoine culturel, renforcer la destination touristique. Et c’est là tout l’intérêt du thème « Patrimoine culturel et développement touristique : un levier de croissance pour le Plan Sénégal Emergent (Pse) », pour cette édition 2016 des journées nationales du patrimoine (Jnp) dont la cérémonie d’ouverture a eu lieu hier, vendredi 6 mai au Théâtre National Daniel Sorano.
Organisées par la Direction du patrimoine culturel (Dpc), les Jnp ont pour objectif de mettre en valeur et de promouvoir la culture, histoire d’en faire un levier de développement. C’est la raison pour laquelle les acteurs culturels estiment que la culture ne doit pas se résumer à la mode, à la musique ou à la danse, mais que celle-ci doit être synonyme de création d’emplois et de richesses.
Le directeur du patrimoine culturel, Abdou Aziz Guissé, dit d’ailleurs que la Culture est « un véritable poumon du développement économique ». Les Journées nationales du patrimoine sont donc une occasion de se rappeler l’importance de l’héritage culturel que l’on doit transmettre de génération en génération. Ce qui justifierait d’ailleurs la présence importante des élèves à l’occasion de la cérémonie d’ouverture, eux qui sont les « cibles » de ces Jnp.
Cet événement culturel consiste donc en une « sensibilisation, un partage sur la sauvegarde et la protection du patrimoine » pour reprendre les mots du ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandama.
Prenant la parole, la directrice régionale de l’Unesco, Thérèse Ndong Diatta, a insisté sur l’importance de préserver le patrimoine national, en rappelant surtout aux jeunes le rôle de transmission des valeurs culturelles. Car pour elle, « le fait de ne pas valoriser la culture signifie une perte d’identité ».
Au menu de ces Journées nationales du patrimoine qui baisseront les rideaux ce dimanche 8 mai, un vernissage d’exposition sur « photographies de femmes et esclavage » a eu lieu dans l’après-midi d’hier, à Gorée. En plus d’un panel sur le thème, et une randonnée pédestre autour des sites du patrimoine de la Ville de Dakar et une présentation du nouveau programme numérique intitulé « Xam sa goox ».
Mariame Djigo/Sudonline

Commentaires

Si tout le monde est d'accord sur la revalorisation et la relance du tourisme grâce au patrimoine culturel, çà devrait fonctionner ! Les bonnes paroles cependant ne peuvent remplacer les actes. Il faudrait donc se mettre ou se remettre au travail, et vite, et avec efficacité...
Sans oublier que les sites naturels font partie également du "développement du tourisme"... de même que la propreté des lieux, l'accueil des touristes, l'arrêt du harcèlement et des arnaques, le respect des gens qui viennent pour découvrir, se dépayser, rencontrer la population sans se faire insulter, et tous ces maux que tout le monde connaît sur le bout des doigts depuis belle lurette, et qui pourtant perdurent... Les touristes étrangers (qui ne sont pas des vaches à lait) déçus après un séjour au Sénégal prendront beaucoup beaucoup de temps avant de revenir éventuellement en visite. La meilleure publicité étant le bouche à oreille, il est grand temps que le pays se mette au diapason... Bonne chance !

Écrit par : Candide | 08/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.