11/05/2016

SCANDALE BELGO-SENEGALAIS...

700.000 euros d'argent public disparaît en poussière: voici comment la Belgique (Wallonie) a dépensé cette somme au Sénégal!

1032179846_B978626516Z.1_20160511070424_000_G4O6OR3G1.1-0.jpg

Voilà qui va encore faire grincer des dents, à l’heure où on parle d’économies tous azimuts. La Wallonie a dépensé 700.000 euros au Sénégal, pour rénover un bâtiment inutilisé qui tombe à nouveau en ruine.
Près de 700.000 euros consacrés par la Wallonie à un bâtiment au… Sénégal, bâtiment qui tombe en morceaux. Voilà qui interpelle. Notamment des députés wallons. Dernière en date, la MR Magali Dock, qui interpelle le ministre en charge du Patrimoine, Maxime Prévot. « J’ai vu l’état déplorable de ce bâtiment », dit-elle. « Alors qu’il a été rénové avec de l’argent wallon et d’ailleurs inauguré fin 2009 par le ministre-président Demotte. Il y a un problème de suivi de ce dossier. »
Pourtant, le ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est à Saint-Louis en avril dernier pour visiter l’ancienne Assemblée territoriale du fleuve : un bâtiment répertorié à l’inventaire Unesco du patrimoine mondial de l’humanité, rénové en 2006 grâce au concours de la Wallonie (sous la surveillance de l’Institut du patrimoine wallon) et inauguré le 19 décembre 2009.
La Wallonie a consacré près de 5 milliards de fcfa à ce chantier, incluant la formation de jeunes travailleurs locaux aux métiers de la rénovation et du patrimoine. A l’époque, informe-t-on, ce lieu devait faire figure d’exemple au Sénégal, de manière pérenne, en ce qui concerne les techniques de restauration. Malheureusement 7ans plus tard, force est de constater que le bâtiment est à nouveau en grand délabrement. Les investissements consentis n’ont pas servi très longtemps. L’immeuble tombe à nouveau en ruine et la visite de M. Rudy Demotte devait servir dans le cadre de la coopération entre les deux pays à trouver une solution.
Le ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a aussi un détour aux archives du Sénégal (Ex-Ifan à Saint-Louis) afin de «voir leur besoin et surtout envisager une réédition de leur catalogue». Il termina sa visite à Saint-Louis par un arrêt au centre d’accueil des «faux talibés». Philippe Cantraine s'est rendu par ailleurs sur un autre projet de la coopération Wallonie-Sénégal qui est en cours sur l’île de Gorée : la restauration de la Maison de l’Amiral, et a participé également à une Journée des jeunes entrepreneurs avec la Confejes.
Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre de la Quinzaine de la Francophonie. La délégation Wallonie-Bruxelles qui apporte un accompagnement au Sénégal dans plusieurs domaines dont la culture et le patrimoine compte bien renforcer cette dynamique après «la phase difficile» traversée par les deux pays.
Benoît Jacquemart/Sudpresse

Commentaires

Contrairement à ce qui est dit, je trouve que ça sert bien d'exemple !

Écrit par : rico | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les aides belges ou européennes au Sénégal ne servent finalement à rien. Argent mal employé ou détourné = inefficacité et corruption quand tu nous tiens. Enfin, la visite d'un centre de "faux talibés" prouve encore qu'il n'y a aucune volonté pour éradiquer l'esclavage de ces gosses. Encore et encore, l'hypocrisie.

Écrit par : issa gibb | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Et pourtant, il y a quelques mois, je préconisais:
"faudrait raser toutes ces vielles battisses coloniales appelé pompeusement "patrimoines culturels" (de qui ??). Je ne vois en eux que de très très mauvais souvenirs!

Si on avait suivi mes conseils, les wallons auraient économisés 700.000 euros.

Écrit par : Ndiaye | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Chaque pays dans le Monde (non en guerre) met tout en oeuvre pour sauver son ou ses patrimoines. L'Afrique a connu le colonialisme, la France la royauté, l'Égypte les pharaons ... bons ou mauvais souvenirs là n'est pas le propos. C'est ce qui a bâti en son temps chaque pays et son histoire, ses racines. Certains politiques de France ont eu l'insolence de dire que l'Afrique n'avait pas d'Histoire ! Ne leur... lui donnez pas raison. Les écoliers, étudiants ont le droit de voir, savoir ce qui existait ...avant. Est ce que visiter des seules maisons en parpaings aura un intérêt culturel dans quelques années ? Il est essentiel de préserver, restaurer chaque bâtisse ancienne ... belles en conception de surcroît ! Un nouveau type de touristes croît, qui ne veut plus se contenter de bronzer au soleil. Lire, écouter les JT et on voit que cette nouvelle tendance se confirme ! Au delà de ces considérations généralistes, gaspiller 700 000 € est une HONTE pour le (les) pays donateurs. Su un jour cette manne financière gratuite s'épuise ou va ailleurs il ne faudra pas s' en étonner !

Écrit par : juufa | 11/05/2016

Répondre à ce commentaire

Si le "passé" ne représente rien pour NDIAYE ,il ne se cache pas de l'écrire .
Comment construire un avenir à un pays en tirant un trait aussi destructeur soit il ?
Au fait des destructions de monuments très anciens : l'histoire récente n'est pas sans exemples!...
On peut se poser des questions ....

Écrit par : oyster | 12/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les conseils éclairés de M. Ndiaye devraient être suivis à la lettre. Par exemple (et en vrac) : détruire les bâtiments de style colonial qui rappellent un passé si douloureux ; détruire aussi la grande mosquée de Dakar, dont les plans ont été réalisés par des architectes Français (et Marocains) ; abandonner le français en tant que langue officielle, c'est la langue des anciens colons ; réinstaurer le visa d'entrée au Sénégal pour tout étranger, touriste ou homme d'affaires occidental, dans l'esprit légitime d'une réciprocité bien comprise ; interdire toutes subventions ou aides financières étrangères (sauf celles des ''vrais amis'' que sont par exemple la Chine, la Turquie) ; interdire les inutiles ONG et autres associations caritatives étrangères intervenant sur le territoire ; interdire tout commerce international en dehors des pays d'Afrique, et donc supprimer toute importation d'objets ''occidentaux'' tels que téléphones portables, ordinateurs, voitures, camions, réfrigérateurs, etc. ; idem pour les produits alimentaires qui n'apportent que de la malbouffe ; idem pour les médicaments et autres produits pharmaceutiques, la médecine traditionnelle est là et suffit à guérir bien des maladies ; stopper immédiatement sur le territoire toutes recherches de ressources naturelles telles que le gaz ou le pétrole ; interdire formellement l'émigration de la population vers des eldorados hypothétiques ; ne pas autoriser les mariages mixtes au pays ; ne pas autoriser l'adoption par des étrangers d'enfants orphelins nés au pays ; et il y a probablement encore une multitude d'exemples... Le Sénégal doit absolument retrouver son authenticité d'origine ! Au diable le miroir aux alouettes des pays occidentaux, le Sénégal n'a pas besoin d'eux ! Vive l'autarcie totale et le développement économique intra-muros !

Écrit par : Candide | 12/05/2016

Répondre à ce commentaire

Vive le Sénégal qui se débrouille tout seul ? çà promet des résultats extraordinaires pour le peuple sénégalais. Une dérive à 1000 % corruptive, une république islamiste ou un retour à la misère du moyen âge. "Un pays qui renie son passé, n'a pas d'avenir".
Ndiaye, tu redéconnes !

Écrit par : issa gibb | 12/05/2016

Répondre à ce commentaire

Certain monsieur doive avoir un age très avancé, pour que ses batiments lui rappelle de mauvais souvenirs, soyons donc indulgent ...

Écrit par : eddy | 13/05/2016

Répondre à ce commentaire

Bonjour j'ai pensé comme vous tous mais je rajouterai que Ndiaye n'est pas vieux, il a simplement été mal enseigné.

Écrit par : Lola diolla | 15/05/2016

Répondre à ce commentaire

Est-il vraiment Sénégalais ? je me demande s'il ne prend pas un malin plaisir à tout critiquer, dénoncer, vilipender... C'est un détracteur patenté ! en tous cas ce n'est pas un visionnaire dans le sens de "capable de voir l'avenir", loin s'en faut...

Écrit par : Candide | 17/05/2016

Ah je voulais ajouter : "On ne discute pas avec un visionnaire" (Ahmadou Kourama)

Écrit par : Candide | 17/05/2016

Les commentaires sont fermés.