25/05/2016

LE SENEGAL EMPOISONNE SA TERRE

13% de la superficie du Sénégal sont dégradés

depotoir1-le-23-03.jpg

Selon une étude sur le niveau de dégradation des Terres (1982-2012), publiée hier mardi 24 mai et reprise par Le Populaire de ce mercredi, 13 % de la superficie du Sénégal sont affectés.
Un autre rapport de la Banque mondiale précise que cette dégradation touche les terres pastorales (20 %), les terres forestières (10 %) et les terres agricoles (3/4). Les causes sont liées, selon le rapport, à l’érosion hydrique (50 %), l’érosion entropique (7 %), la salinisation, les modes de culture inadaptées, notamment.
Seneweb

Commentaires

Tout s'entretient : les terres arables (en évitant les engrais chimiques), les plantations et en particulier les arbres (qui attirent la pluie et dont les racines retiennent la terre en cas de forte précipitation), les "prairies" (qui permettent aux herbivores de se nourrir d'herbe au lieu de cartons), les mangroves (qui protègent la terre de la salinisation), les bords de mer et plages, propices aux activités du tourisme ( et qui seraient peut-être moins dégradés si on n'y prélevait pas des quantités de sable phénoménales pour la construction), etc. etc. L'essentiel est d'en prendre conscience, et de s'activer pour que ces richesses soient protégées pendant qu'il en est encore temps. Effectivement la situation est préoccupante. Et pour lutter contre le réchauffement climatique, les arbres sont de précieux alliés, d'autant que l'ombre d'un arbre est cent fois plus efficace que le plus cher des parasols... Les "vieux" le savent bien !
(bis repetita)

Écrit par : Candide | 26/05/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.