08/06/2016

DES KHALIS POUR LE TOURISME

Tourisme : Plus de 190 milliards d’investissements attendus pour les sites de Pointe Sarène et Mbodiène

9635690-15505128.jpg

Inscrits sur les 27 projets phares du Plan Sénégal émergent (Pse), les sites de Pointe Sarène et de Mbodiène, dans le département de Mbour, attendent des investissements étrangers de plus de 190 milliards de francs CFA. L’information a été livrée par le directeur général de la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques (Sapco).
Bocar Ly qui animait dimanche un panel sur la place du tourisme dans le Pse, à Mbour, a indiqué que l’État est en train de mettre les moyens pour développer les sites de Pointe Sarène (110 ha) et Mbodiène (500 ha). « Le président Macky Sall a compris que le tourisme est un secteur important de l’économie du Sénégal et n’a ménagé aucun effort pour aider ce secteur au niveau du département de Mbour. Aujourd’hui, nous bénéficions de son accompagnement sur ce projet prioritaire du Pse », a-t-il dit. S’agissant de l’aménagement de ces sites-là, Bocar Ly a fait savoir que l’État va mettre 25 milliards de francs CFA. « On attend des investissements étrangers de plus de 190 milliards de francs CFA sur ces deux sites. Il y a des offres sur la table et beaucoup d’investisseurs sont prêts à mettre leur argent, mais attendent une vision claire du chronogramme de réalisation des aménagements », a-t-il soutenu. De plus, a noté Bocar Ly, l’aménagement de ces deux sites va générer beaucoup d’emploi. « Sur Pointe Sarène, il est prévu 9.000 emplois directs notamment pour la gestion de la station, mais aussi pour l’exploitation du produit. Sur Mbodiène, il est prévu 25.000 emplois », a assuré Bocar Ly.
Par ailleurs, le Dg de la Sapco a indiqué que l’aéroport international Blaise Diagne (Aibd) constitue un élément déterminant du tourisme dans le département de Mbour. À son avis, l’Aibd va faciliter le transport aérien et permettre, par la même occasion, une réduction des coûts de transport ; ce qui, a-t-il dit, va directement se répercuter sur le secteur touristique. « Ça va agir sur les prix qui vont impacter sur le nombre d’arrivée des touristes chez nous ». De même, a-t-il ajouté, l’autoroute Diamniadio-Aibd-Mbour donnera une nouvelle envergure au pôle économique et touristique qu’est la Petite Côte.
lejecos/Leral.net

Commentaires

Bravo !
Mais si vous terminiez l'aéroport en premier?

Écrit par : oyster | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

190 milliard!! combien finirons pour le tourismes local??? depuis des années le touristes fuient les plages sales, les prix trop cher, le manque de dirigeants qui font leur travail, bref sur 190 milliard,,,combiens ;;;;;??

Écrit par : samy | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

C'est facile de sortir des milliards quand on a pas le 1er billet!!!!!encore de la parlotte et le peuple y croit

Écrit par : eddy | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

« On attend des investissements étrangers de plus de 190 milliards de francs CFA sur ces deux sites. Il y a des offres sur la table et beaucoup d’investisseurs sont prêts à mettre leur argent, mais attendent une vision claire du chronogramme de réalisation des aménagements », a-t-il soutenu. De plus, a noté Bocar Ly, l’aménagement de ces deux sites va générer beaucoup d’emploi. « Sur Pointe Sarène, il est prévu 9.000 emplois directs notamment pour la gestion de la station, mais aussi pour l’exploitation du produit. Sur Mbodiène, il est prévu 25.000 emplois », a assuré Bocar Ly... Tu peux toujours attendre Bobo-car
les investisseurs fantômes qui se battent selon ce que tu baves pour jeter des milliards dans tes poches... Ce mec là doute de rien, il doit être Prix Nobel de la Connerie Humaine, un étalon, une référence en matière de bêtise le Bocar...
Hey, mec... et ta soeur dans tout ça ...?
Ta sœur... elle bat le beurre, quand elle bâtera la merde tu lécheras le bâton, quand il se cassera en deux tu prendras le plus merdeux —

Écrit par : Marco Latino | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

Bocar Ly dit ''l’Aibd va faciliter le transport aérien et permettre, par la même occasion, une réduction des coûts de transport ; ce qui va directement se répercuter sur le secteur touristique" !? Toujours la même chanson, demain çà va être ceci, demain çà va être cela... Tralalalalèèreu...

Écrit par : Candide | 09/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.