08/06/2016

NOUVEAUX GROS EFFORTS CHINOIS POUR L'AUTOROUTE DE MBOUR

Zhixiang Song, directeur des travaux Aibd-Mbour-Thiès - « Nous avons consenti beaucoup d'efforts pour faire avancer le projet »

dsc_0114.jpg

Le directeur des travaux de l'autoroute Aibd-Mbour-Thiès de la compagnie China international water electric corporation (Cwe), Zhixiang Song, a indiqué que son entreprise ne ménagera aucun effort pour livrer, dans les délais impartis, cette infrastructure dont ils ont en charge la réalisation. C'est en 2012 que l'État a contracté avec Cwe pour la réalisation de l'autoroute Aibd-Mbour-Thiès sur une durée de 54 mois.
Ce n'est qu'un an plus tard que ce projet sera entamé. « Notre projet est en bonne voie. Nous avons consenti beaucoup d'efforts pour qu'il avance. Avec le soutien de tous, le projet va bientôt finir », a-t-il déclaré. Au début, rappelle-t-il, nous avions eu quelques difficultés concernant la libération des emprises notamment sur le tronçon Aibd-Somone. Ce problème est aujourd'hui derrière nous », se félicite-t-il. Le 18 avril dernier, précise M. Song, le Premier ministre du Sénégal, M. Boun Abdallah Dionne assignait à l'entreprise de nouveaux défis. « Pour satisfaire la demande de l'autorité, nous allons consentir beaucoup d'efforts. C'est pourquoi nous avons demandé à notre maison-mère de préfinancer le projet pour gagner du temps », explique-t-il. « Notre objectif, relève M. Song, c'est de faire avancer le projet tout en assurant de la qualité du travail »

Lesoleil

Commentaires

enfin ils est temps depuis 2013 toujours la route pour les touriste Belge pour M'bour de Dakard cella fait trois heures de voiture ou taxi plus 5h30 avion de Bruxelles trop long pour le Sénégal et Humanitaire des écoles ...voir cette année ou terminée si pas vers italia...

Écrit par : BARBAIX | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

Parce qu il faut une route spéciale pour les belges ? Non mais ??? On croit rêver ?
Evidemment on est impatient de voir le nouvel aéroport en fonction... Et si ensuite l'autoroute est là... Ben ce sera génial effectivement

Écrit par : Jean Louis | 08/06/2016

On ne comprend rien a ce que tu veux dire.

Écrit par : psa | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

Vraiment on regrette de ne pas vous avoir connu plus tôt, travaille vite et bien, pas de greve, ni de syndicat, et s'ils financent sans taux d'usure en plus que demande le peuple ?
Faut envisager de leur confier le projet de T.E.R, si déjà attribué, résilier le contrat et dédommager.

Écrit par : Ndiaye | 08/06/2016

Répondre à ce commentaire

faudrait peut être demander l'avis des ouvriers sur le chantier avant de leur donner le paradis

Écrit par : bill | 08/06/2016

S'il faut passer la ou est passé la chine pour arriver là ou se retrouve la chine actuellement, les ouvriers devront prendre leur mal en patience
on ne peut etre pauvre au chomage et orgueilleux. LEs pays grands donneurs de leçon et promoteur de l'énergie verte sont déjà répus faut pas les suivre dans leur délire idéaliste
faut choisir

Écrit par : Ndiaye | 09/06/2016

Il faut se renseigner avant d'écrire n'importe quoi... et si on veut savoir VRAIMENT de quoi on parle, il est important de s'informer, de se documenter ; il suffit de consulter les innombrables rapports publiés sur LES CONDITIONS INHUMAINES DU TRAVAIL EN CHINE, conditions très probablement "exportées" avec la main-d'oeuvre chinoise pour satisfaire aux juteux contrats signés notamment avec l'Afrique.
EFFECTIVEMENT, FAUT CHOISIR...
"On ne peut être pauvre, au chômage, et orgueilleux" : c'est pourtant bien là le comportement de certains autochtones ici... il me semble... ou me tromperais-je ?...
"S'il faut passer là où est passée la Chine pour arriver là où se retrouve la Chine actuellement, les ouvriers devront prendre leur mal en patience" (belle mentalité !) : dans cette optique, LA CHINE étant UN EXEMPLE À SUIVRE, il faut aussi appliquer la POLITIQUE DE L'ENFANT UNIQUE* (avec toutes les dérives qui en résultent) en usage de 1979 à 2015 ; il faut donc arrêter de faire des gosses, comme çà il y aura beaucoup + d'emplois et donc + de travail pour les courageux Sénégalais, et aussi beaucoup moins d'enfants talibés mendiant dans les rues... Youpi ! la face du Sénégal va s'en trouver changée radicalement !

* Pour l'édification d'un quidam passablement ignorant, quelques réflexions sur la politique de l'enfant unique en Chine :
Officiellement, si un couple conçoit un 2ème enfant qui n’est pas autorisé, il doit s’acquitter d’une amende de l’ordre de 5’000 yuans (environ 675€ soit + de 440.000 Fcfa). Outre les amendes et la pression sociale exercée par l’administration sur la famille, les enfants issus de naissances illégales se voient privés de Hukou (document indispensable pour de nombreuses démarches administratives) et donc de nombreux droits relatifs à la scolarité, à la santé…
L'avortement volontaire se généralise en Chine. Les jeunes femmes chinoises préfèrent avorter que d'avoir à supporter la charge d'un enfant non désiré. Dans les hôpitaux locaux, les femmes se font avorter à la chaîne. La procédure est rapide (environ une heure), facile et peu contraignante. L’avortement est devenu en Chine un acte d’une banalité déconcertante. De nombreuses femmes subissent plusieurs avortements volontaires au cours de leur jeunesse.
Des scandales de stérilisation forcée ont également éclatés il y a quelques années de cela. Certains hôpitaux de provinces stérilisaient les femmes qui venaient d'accoucher, par ligature des trompes, à leur insu.
La limitation des naissances entraîne également une recrudescence du trafic d’enfants. En Chine, chaque année, plusieurs dizaines de milliers d’enfants disparaissent. Certains trafiquants se spécialisent dans le vol de bébés garçons qui sont ensuite revendus à des familles aisées ne pouvant obtenir par elles-mêmes leur descendance.

Écrit par : Candide | 10/06/2016

Travail vite et bien fait cela est important ,mais au fait pouvez vous donner la proportion de la main d'œuvre du pays et celui du bailleur de fond puisque le chomage est aussi une plaie dans ce pays ?

Écrit par : oyster | 09/06/2016

Répondre à ce commentaire

C'est une excellente question ! mais je doute que vous obteniez une quelconque réponse...

Écrit par : Candide | 10/06/2016

Pauvres, au chômage et orgueilleux.
Ce n'est pas demain la veille que les ouvriers prendront leur mal en patience.
Haliss joni joni dépensé joni joni.

Écrit par : Lola diolla | 10/06/2016

Répondre à ce commentaire

Merci Candide pour ceux qui ne savent ni se documenter ni s'informer.

Écrit par : Lola diolla | 11/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.