16/06/2016

TROP TARD PRESIDENT!

Réhabilitation de la Brèche de Saint-Louis : Macky SALL ordonne l’accélération de la cadence.

art_960.jpeg

Les soupirs douloureux de Guet-Ndar arrivent aux oreilles du Président Macky SALL qui, entamant, mercredi, sa rencontre hebdomadaire avec les membres du gouvernement, s’est longuement penché sur la protection du littoral et de l'intensification de la lutte contre l'érosion côtière.
En plus des actions en cours, Macky exige une stratégie nationale de lutte contre l'érosion côtière, « pour protéger toutes les localités vulnérables du littoral, et apporter l'appui nécessaire aux populations », a appris Ndarinfo.com.
Le président a insisté sur l’urgence d'élaborer une cartographie globale des zones et populations impactées par l'érosion côtière, de procéder à un aménagement préventif optimal du littoral national.
Par ailleurs, il a exigé au ministère compétent d’accélérer l'exécution du projet de réhabilitation de la "Brèche de Saint Louis" ainsi que des projets développés dans les sites touristiques de la Petite côte.
Enfin, il a sommé au Premier Ministre de tenir « dans les meilleurs délais », un Conseil interministériel consacré à la lutte contre l'érosion côtière.
NDARINFO.COM

Commentaires

Bonjour,
Ici l'urgence est visible !...........
Souhaitons que l'action soit immédiate ,car après cela serait beaucoup trop tard ...
SALL est bien aux commandes sur ce coup.

Écrit par : oyster | 16/06/2016

Répondre à ce commentaire

Pour la brèche de Saint Louis, oui trop tard et impossible sinon peut-être un "MIRACLE" on ne sait jamais ..... Inch Allah ....
Aujourd'hui la brèche fait 6 kilomètres de long elle est installé sur une zone de sable particulièrement fragile et ces deux dernières semaines ce sont presque un kilomètres de filaos sur la partie plus au Sud qui ont été arrachés par les vagues, ce quilaisse à penser que ce kilomètre supplémentaire va disparaître .
Inutile de tenter une opération du même style qu'en fin d'année avec de riicule bag-in-box de sable qui n'ont duré que deux marées.
L'urgence aujourd'hui est de préparer le déménagement ds populations du Gandiolais concernées , c'est-à-dire acquisition de terrains à l'intérieur des terres viabilisation et financement pour reconstruire des maisons.
Pour ce qui concerne l'érosion côtière de Get n'dar, qui par parenthèse n'a rien à voir avec la brèche, difficile de trouver un solution économiquement réalisable ( la seule qui semble valable serait comme à Saly de créer des brises lames à 100 ou 200 m au large , parrallèles à la côte, mais là sur plusieurs kilomètres et donc projet pharaonique) . Mais là si rien effectivement ne se fait ce n'est pas seulement Getn'dar qui est en danger car si l'océan perce ce sera aussi le problème de l'île !!

Écrit par : jean-marie dupart | 16/06/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.