23/06/2016

VISITER JOAL-FADIOUTH AUTREMENT

Les guides du syndicat d’initiative de Joal créent un nouveau circuit

Fadiouth cimetiere 7..jpg

La carte des circuits proposée aux touristes a été élargie par les guides du syndicat d’initiative de Joal. En plus de l’île de Fadiouth qui a été longtemps commercialisée, les visiteurs pourront également explorer le circuit faune et flore.
Avec le balnéaire qui a perdu son attrait du fait de l’érosion côtière qui frappe de plein fouet la Petite côte, les professionnels du tourisme de Joal-Fadiouth ont décidé d’investir pleinement dans le tourisme de découverte et culturel pour relancer le secteur. Dans le but d’élargir l’éventail de gamme de produits touristiques, ils ont créé un nouveau circuit. Ainsi, il sera proposé aux touristes une visite en coque motorisée sur la splendide lagune de Fadiouth au milieu de la mangrove exubérante jusqu’au village animiste de « Mbissel » (village de Mansa Waly Dione) pour y visiter les sites dédiés aux cultes ancestraux accueillis. Une mini croisière ornithologique et culturelle avec de beaux paysages variés de tanns, mangroves et tumulus de coquillages offrant un panorama merveilleux fait également partie de l’offre. Au retour du village de « Mbissel », une promenade écologique de 45 minutes en plein sanctuaire ornithologique est proposée avant le pique-nique à l’embouchure sud en pleine mangrove sur le plan d’eau protégé par la presqu’île de Finio, afin d’admirer la superbe flore de l’île mystique de « Tine Dine ».
Tous ces circuits ont été proposés aux agences de voyages et mis sur supports de communication. Les guides du syndicat d’initiative de Joal ont ainsi bénéficié d’un accompagnement du Service régional du Tourisme à travers l’agence « Siwal Concept » pour la mise en ligne de ces produits touristiques existants dans leur localité.
lejecos

Commentaires

Bravo pour ce nouveau circuit touristique c'est vrai qu'on ne s'avait pas trop quoi faire après une visite de JOAL ;;;;

Écrit par : REVOL | 23/06/2016

Répondre à ce commentaire

J'ai malheusement abandonné la visite de Fadiouth, et de sa superbe messe , ou j'envoyais tres souvent mes amis de passage; .... car les guides de joal-Fadiouth sont trop collants et envahissants. Je n'accepte pas non plus , de payer 5000fcfa pour pouvoir assister a la messe . J'espére que les nouveaux circuits de visite; font aussi voir les multiples décharges autour de l'ile , et aussi apres le pont sur la piste pour Sambadia .....l'entree de joal ; et..........................

Écrit par : breton | 23/06/2016

Répondre à ce commentaire

Oui, depuis quelques années, l'accès et la visite de Fadiouth sans guide sont devenus difficiles. Dès le pont, les guides (ou pseudo-guides) sont agressifs et harcèlent les touristes, jusqu'à devenir parfois menaçants.

Nous avons donc abandonné la visite des lieux. dommage pour tous !

Écrit par : déhelle.debelvald | 24/06/2016

C'est vrai que les pseudo guides de Joal sont la principale raison de la désafection des visiteurs. S'il faut payer, alors mettre un guichet à l'entrée de la passerelle sinon, basta !

Écrit par : bill | 23/06/2016

Répondre à ce commentaire

Bonne initiative. Bravo.
Cependant avec beaucoup de professionnalisme les touristes viendront inchallalah.

Écrit par : Lola diolla | 23/06/2016

Répondre à ce commentaire

Tout à fait d'accord, le site vaut le détour. Le cimetière pavé de coquillages blancs et les tombes blanches à l'ombre des arbres aux fleurs rouges, est magnifique à visiter pour son calme.
Mais, dans le village avec ses rues en coquillages, çà se corse. Les harceleurs sont là, pour arriver à l'apothéose du harcèlement et de l'arnaque sur la petite île des supermarchés en carton, face aux greniers sur pilotis. Bloqués sur cette minuscule île, vous êtes obligés d'acheter des pacotilles pour qu'on vous laisse en paix, c'est un vrai traquenard. Puis, on paie pour assister à une messe ? Sur le parking des bus, à nouveau, agressions par une foule de bana-banas, Si bien que la visite devient insupportable. Arrivés à l'hôtel, on l'a déconseille aux autres touristes. De retour au pays, on la déconseille aux futurs visiteurs, préférant vanter les couleurs de l'arrivée des pêcheurs à Mbour, où on nous fout la paix. Joal-Faidiouth, la visite est insupportable ! Ils n'ont rien compris, trop c...

Écrit par : issa gibb | 23/06/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne vous comprends les uns et les autres, moi je n'ai jamais payer pour assister à la messe, au parking, il y a peut être des antiquaires, mais ils ne sont pas plus qu'à Saly où après 10ans de Sénégal, l'on me houspille encore pour acheter, alors qu'ils savent très bien que je n'achèterai rien...VIVE FADIOUTH!!!

Écrit par : lecloux Philippe | 24/06/2016

Répondre à ce commentaire

Pourvu que, au préalable, certains auront fait fi de leur agressivité et, surtout, que les lieux autont été dégagés de toutes les saletés qui trainent un peu partout.
Vive le Sénégal propre!

Écrit par : Alain Goetghebuer | 24/06/2016

Répondre à ce commentaire

C'est vrai que c'est très pénible ss antiquaires, ses soi-disant guide qu'on ne paie jamais assez qu'ils nous foutent la paix et nous laissent admirer le paysage!!!moi je ne mets plus les pieds a Joal,ni au port de M'Bour, là les antiquaires sont agressifs ,et je ne recommande de toutes façons plus le Sénégal aux amis,qui veulent se reposer une quinzaine de jours.....

Écrit par : eddy | 24/06/2016

Répondre à ce commentaire

moi j'y suis allée c'est super beau mais comme j'étais presque chez l'habitant ben on n'a laissé tranquille ,mais j'ai adorer ca l'ile est calme on est très je ne sais pas comment dire dépayser trop beau

Écrit par : Gilles | 24/06/2016

Répondre à ce commentaire

Résidente depuis 6 ans en brousse au Sénégal , je suis assez choquée des propos de quelques un d'entre vous . Il est parfaitement normal de rémunérer les guides qui vous font découvrir leur patrimoine . C'est leur travail et ils sont très bien formés par le ministère du Tourisme pour le faire , ce ne sont dons pas des "pseudo guide" comme certain le laisse entendre.La visite de Fadiouth et ses nouveaux circuits ( formidables d’ailleurs ) sont régis par le syndicat d’initiative en toute transparence ( un des rare endroit du Sénégal avec Saint Louis ) En 6 ans je n'ai jamais été agressée ni harcelée par la population ou les marchands , lorsqu'il sont demandeur et que vous les éconduisez gentiment et avec humour , il n'y a jamais aucun problème .Mème avec les "antiquaires" et les quelques voyous désœuvrés et imbibé d'alcool ou de "fumette" on y arrive ! . On peut assister aux messes sans débourser quoique ce soit , et si tel était le cas , vous pouvez vous plaindre au syndicat d'initiative à votre retour .Le parking du pont est gratuit , mais vous pouvez faire surveiller votre voiture par un gardien si vous le souhaitez uniquement et ça vous coutera 300 frs maximum . Fadiouth reste un site incontournable et chargé d'histoire du Sénégal , unique au monde ou les Chrétiens et les Musulmans sont enterrés dans le même cimetière ( quelle belle leçon en ces temps conflictuels ! ) A visiter plutôt en fin de journée ou l'éclairage est magnifique . Et oui , il y à de la misère , de l'insalubrité , des détritus et de la crasse partout au Sénégal ... mais si vous êtes un peu observateur , vous verrez qu'ils ont toujours le sourire , la joie de vivre et une grandeur d'âme que bon nombre d'entre nous auraient à enviez . Alors un peu de respect et d'humanisme , sinon il faut voyager ailleurs ou restez chez vous.

Écrit par : Mamylo | 03/10/2016

Répondre à ce commentaire

Voici enfin une exception qui confirme la règle.
Il est " normal " de payer un " gardien" sur le parking du bout du pont. Bien entendu vous ne l'avez pas sollicité, pas plus que les soi-disant "guides" qui vous harcèlent jusqu'à faire fuir les visiteurs. j'en ai vu qui sont remontés dans la voiture sans même avoir pu poser le pied sur le pont.
Mais bon Mamylo s'en tire avec un sourire, Pas sur que cela suffise à nos Fadiouthiens . Ils préfèrent les billets de banque
Concernant l'insalubrité et la crasse on peut comprendre que les habitants jettent leurs détritus au plus près, surtout chez le voisin mais
on a du mal à comprendre que les autorités administratives(Mairie) puissent laisser les charretiers décharger leurs poubelles juste après le pont pour Samba Dia ou même en ville entre le château d'eau et la lagune.
Mais c'est l'Afrique et là on a tout dit

Écrit par : amy | 04/10/2016

Les commentaires sont fermés.