05/07/2016

REBOISER LE SENEGAL

Opération 100 000 arbres pour le Sénégal

bv2-7b8ca.jpg

L’hivernage, saison idéale de plantation, approche. Cette période de travail intense pour les associations œuvrant dans le domaine du renforcement de la Grande muraille verte pour faire barrage à l’avancée du désert, se prépare activement.
Dans le cadre d’un programme, financé par l’UE, de sécurité alimentaire et nutritionnelle de deux mille familles de huit communautés rurales en région de Kédougou, l’association Nebeday a créé une pépinière en vue de transplanter les arbres durant l’hivernage, dans le périmètre école agro-forestier de Tamaguedia, commune de Médina Baffé.
Trente-cinq bénéficiaires venant des villages de Tamaguedia, Moulounga, Dindiary et Wamba ont participé à la mise en place de la pépinière. Ont ainsi été plantés des arbres soit connus pour leurs vertus nutritives, comme les 1 800 Moringa oleifera, où pour leurs apports fertilitaires comme les 400 Acacia melliferas (utilisé aussi pour servir de grillage), les 200 Senna siamea (brise-vent et arbre d’ombrage, également fertilitaire), et les 80 Albizia lebbeck . A cette action s’ajoute, dans le cadre de l’opération 100 000 arbres, la plantation, entre le 9 et le 18 juin, lors d’un séjour solidaire de Maison du monde, association française partenaire de Nébeday, de 3 000 palétuviers dans l’aire marine protégée de Joal, ainsi que 1 750 palétuviers dans la réserve naturelle communautaire de Palmarin, 181 arbres plantés dans le village de Soucouta, et 114 sur l’axe routier entre Sandicoly et Médina. Ces actions ont été accomplies grâce aussi à la participation active des femmes du village.
La Grande Muraille verte, qui prévoit le reboisement de 15 km de large traversant le continent d’Est en Ouest, de Djibouti à Dakar a été initiée en 2008 sous l’égide de l’Union africaine. Depuis son lancement au Sénégal il y a huit ans, dans le nord du Sénégal, particulièrement menacé par la désertification, plusieurs associations, comme les Brigades Vertes (qui a planté plus de 10 000 arbres depuis 2007), s’y sont attelé avec la participation et l’adhésion grandissante des populations. Les actions dans les écoles des Brigades vertes, qui y plantent des arbres fruitiers, font un travail de sensibilisation notable.
A ce jour, 40 000 hectares environ ont été reboisés sur les 817 500 hectares du tracé prévu au Sénégal. Autant dire qu’il reste encore beaucoup à faire ! Le gouvernement sénégalais débloque chaque année 1,3 million d’euros pour cette portion de la Grande Muraille verte, auxquels s’ajoutent des financements de l’Union européenne à hauteur de 6 millions d’euros en passe d’être finalisés (source Le Monde). Les objectifs semblent ambitieux, mais si les bonnes volontés gardent courage, ils peuvent être atteints dans les vingt années à venir.
Laure Malécot/ausenegal.com

Commentaires

Une action de longue haleine, absolument indispensable pour la sauvegarde alimentaire et l'avenir de ce pays. Je note que "ces actions ont été accomplies grâce aussi à la participation active des femmes du village". Et les hommes, ils font quoi de concret ?

Écrit par : Candide | 06/07/2016

Répondre à ce commentaire

"La femme est l'avenir de l'homme" Jean Ferrat (chanteur poète toubab fr. 1930-2010). Au Maroc, le roi M6 a donné l'égalité aux femmes pour l'éducation des enfants dans les familles et les associations humanitaires donnent de l'argent qu'aux femmes pour des petites créations économiques pour le développement...De même, dans les pays d'Amérique du Sud et dans les pays asiatiques, les aides ne sont données qu'aux femmes, de peur que les hommes les dépensent aux bistrots, dans le tabac, aux jeux ou aux putes.
A quand, ces mesures bénéfiques au développement du Sénégal en faveur des laborieuses femmes sénégalaises, face aux hommes qui palabrent ou dorment debout de générations en générations ??? Sans oublier les marabouts qui vivent sur les dos des enfants talibés en esclavage, incompatible avec le développement du pays !

Écrit par : issa gibb | 06/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.