07/07/2016

DES BRISE-LAMES A ST LOUIS

Lutte contre l’avancée de la mer : 4 milliards de FCfa pour des brise-lames à Guet-Ndar

30678803.jpg

Le Maire Mansour Faye annonce un projet de 4 Milliards de francs Cfa pour stoper l’avancée de la mer au niveau de la Langue de Barbarie (Saint Louis).
Le maire de la ville de Saint-Louis, Mansour Faye, est touché par les conséquences désastreuses engendrées par le dernier raz-de-marée survenu, lundi dernier, à Guet-Ndar à cause de l’avancée de la mère. Plus de cinq concessions et autres maisons ont été détruites par la houle. Pour protéger les maisons de Guet-Ndar, le maire a prévu d’injecter 4 milliards de FCfa pour construire le brise-lames.
Des abris de fortune qui étaient dressés sur la plage par les pêcheurs ont été emportés par les eaux à cause du dernier raz-de-marée.
Conscient de ce phénomène récurrent qui empêche les populations de Guet-Ndar, de Gokhou-Mbathie, de Santhiaba, de l’Hydrobase, entre autres localités de la Langue de Barbarie, de dormir, Mansour Faye a réitéré l’engagement des autorités municipales et de l’Etat d’accélérer les travaux de d’installation de brise-lames sur 4 km. Le coût global de ce projet se chiffre 4 milliards de FCfa d’après Mansour Faye. Il a d’ailleurs réaffirmé la volonté du conseil municipal de reloger, dans les plus brefs délais, les trois familles sinistrées de Guet-Ndar qui passent actuellement la nuit à la belle étoile.
L’autorité municipale a rappelé que lors du dernier conseil interministériel sur les inondations, le Premier ministre a pris toutes les dispositions afin de lutter contre l’érosion côtière et maritime dans la Langue de Barbarie.
Les représentants des familles sinistrées, Baye Sène et Ndèye Mariguy, ont rendu un vibrant hommage au maire de Saint-Louis.
L’édile de la ville vient ainsi soulager les populations de la Langue de Barbarie en leur annonçant cette bonne nouvelle. Ils ont aussi remercié le maire qui, l’année dernière, a relogé 13 familles sinistrées de Gokhou-Mbathie dans les logements sociaux.
Ce dernier raz-de-marée continue de traumatiser les populations de Guet-Ndar. Même les enclos de bétail, certaines pirogues et autres embarcations frêles et vétustes n’ont pas été épargnés par la furie des vagues. Des pans entiers de clôture de certaines maisons se sont effondrés à cause de ce phénomène.
Mbagnick Kharachi DIAGNE/Lesoleil

Commentaires

Ne rien faire n'était pas la solution sauf pour augmenter le devis..........

Écrit par : oyster | 08/07/2016

Répondre à ce commentaire

Tout est toujours fait trop tard ici... et forcément la facture s'alourdit... Fatalisme ? Inconscience ? Je-m'en-foutisme ? Irresponsabilité ? Incompétence ? Indolence ? Nonchalance ? ou quoi ? Manque de moyens... sûrement ?
En l'occurrence, c'est vraiment "après moi le déluge" !
Heureusement, des "sauveurs" viennent toujours à point nommé (?) : qui finance ce PROJET de 4 milliards de Fcfa ?

Écrit par : Candide | 08/07/2016

Répondre à ce commentaire

https://www.youtube.com/watch?v=A4CuCUs9SkY émission senegal/st louis

Écrit par : jtm | 13/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.