16/07/2016

LA LEPRE REVIENT AU SENEGAL

la lèpre est de retour au Sénégal

9854691-15938413.jpg

La lèpre est de retour au Sénégal, notamment dans la ville sainte de Touba. Selon les informations données par Le Populaire, rien que pour l’année 2015, 51 nouveaux cas ont été enregistrés. D’après Abdourahmane Sène, point focal lèpre à Touba, « compte tenu de la situation épidémiologique, c'est presque l'équivalent du nombre de cas dépistés à Dakar ». Dans le même registre, Mariama Diouf, membre d'une Ong, souligne que la recrudescence de la lèpre est due au fait que la maladie a été oubliée.
« Il y a beaucoup de cas à Touba, il y a de nouveaux cas. On avait oublié la lèpre, mais elle est revenue. Les prestataires de santé l'avaient oubliée, les travailleurs sociaux aussi l'avaient oubliée et c'est ce qui fait la recrudescence de cette maladie. Parce que, généralement, la maladie est peu contagieuse, il faut vraiment une promiscuité pour qu’il y ait contamination », a indiqué Mme Diouf au journal. Ainsi, selon les autorités sanitaires de la localité, pour éviter que la maladie ne se propage, 60 relais viennent d'être formés pour sensibiliser davantage les populations sur cette maladie.
Ndarinfo

Commentaires

Avec un mauvais esprit orienté, on pourrait penser que c'est là une punition divine ?

Écrit par : X | 17/07/2016

Répondre à ce commentaire

D'accord avec vous, Dieu a abandonné le Sénégal, en particulier à Touba avec tous ces religieux et marabouts qui se sont éloignés des valeurs de la religion musulmane, de la vraie lecture du Coran. Du partage et la solidarité prônés par l'Islam . "La Mendicité est interdite par l'Islam". Dieu nous punit de toutes les dérives sataniques.
La lèpre est une maladie contagieuse, mais des hommes sans foi, ni loi, peuvent entretenir le marché de la mendicité des lépreux comme ils pratiquent la mendicité forcée des talibés. Ils sont capables de tout pour l'argent facile au détriment de toutes les règles humaines, sanitaires et religieuses.
Ne tombons pas, encore dans leurs calculs mercantiles. Il faut une léproserie, sous contrôle par l'Etat avec aides internationales pour ne plus donner d'aides financières qui ne finissent jamais pour les malades lépreux. Nous avons compris, avec le système talibé qui n'a jamais pu être éradiqué malgré les milliards injectés pour arrêter ce système esclavagiste d'enfants.
Tout comme le retrait des enfants mendiants de la rue, des mendiants adultes et enfants handicapés de la rue, Sortons les lépreux de la rue pour les protéger d'une traite négrière inhumaine et ignoble et les soigner dans des centres dignes du malheur qui les frappent...Les Forces de l'Esprit peuvent se transformer en punition divine !

Écrit par : issa gibb | 17/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.