17/07/2016

DIASS OPERATIONNEL FIN 2017

AIBD : LE PREMIER VOL ATTENDU AU DERNIER TRIMESTRE 2017

13754568_600444470126405_347504176747554447_n.jpg

L’aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD) va accueillir ses premiers avions dans le courant du dernier trimestre 2017, a annoncé samedi à Mbour (ouest) son directeur général, Abdoulaye Mbodji.
Les travaux de construction de cet aéroport, dont la première pierre avait été posée le 4 avril 2007, sont toujours en cours.
’Cette fois-ci, j’ose avancer qu’au dernier trimestre (octobre-novembre-décembre) 2017, l’AIBD accueillera son premier avion. Parce que nous sommes avec les Turcs qui, aujourd’hui, jour et nuit, sont en train de bien travailler’’, a notamment déclaré M. Mbodji.Selon lui, ce nouvel aéroport est ‘’le cœur du Sénégal’’, puisque toutes les voies de communication y convergent aujourd’hui. ‘’Je crois que si on s’y prépare très bien, Mbour aura une large place. Et c’est déjà le cas d’ailleurs, puisque le foncier commence à grimper dans cette zone, où tous les gens veulent maintenant venir habiter. Je pense qu’avec l’AIBD, le départ de Mbour est l’avenir de notre pays’’, a prédit Abdoulaye Mbodji.Il faisait un exposé sur les opportunités liées à l’AIBD, à l’occasion d’une conférence publique organisée par l’ONG ‘’Leadership, éthique, gouvernance et stratégie pour l’Afrique’’ (LEGS Africa).
Cette rencontre est organisée dans le cadre de ‘’Perspectives africaines’’, une série de débats mensuels visant à promouvoir le dialogue entre Africains dans le sens de la construction d’une opinion panafricaine.
Le DG de l’AIBD estime que, comme le souhaitent les pouvoirs publics, la bataille du hub ouest-africain dans le domaine aéroportuaire peut être bien gagnée, à travers l’aéroport de Diass, parce qu’étant bien en pôle position.
Cela est dans l’ordre du possible, malgré les performances de celui d’Abidjan (Côte d’Ivoire), qui est à près de 1,5 million de passagers par an, là ou Dakar est à plus de deux millions de passagers par an. D’après lui, seul l’aéroport d’Accra, au Ghana, fait mieux que Dakar dans cette sous-région ouest-africaine.
‘’On nous dit que la Mauritanie vient de terminer son nouvel aéroport, mais ce pays accueille 300 mille passagers par an’’, a-t-il souligné, expliquant que ‘’notre position géographique naturelle est déjà un avantage, pour qu’on puisse gagner cette bataille du hub très facilement. Actuellement, on a une augmentation sur le trafic au niveau de l’aéroport de Dakar’’, s’est réjoui M. Mbodji.
APS

Commentaires

enfin cella fait 10 ans ;et pour la route de MBour pour quand la finition car depuis Dakar a Mbour 2.30 de voiture cella est long de plus le retour pire avec cette circulation vers l'aire port..vive 2017 pour le retour du tourisme de masse ...???.

Écrit par : j | 18/07/2016

Répondre à ce commentaire

Le premier aeroport mondial qui sera vieux le jour de son inauguration...

Écrit par : rico | 19/07/2016

Répondre à ce commentaire

Décidé et débuté en 2003, l'annonce de l'ouverture de l'aéroport AIDB a été faite pour 2014, puis 2015, puis Juillet 2016, maintenant fin 2017... A quand la prochaine annonce de l'ouverture ?
La Tunisie a mis 3 ans pour construire son aéroport international à Tunis. La Mauritanie a mis 5 ans. Le Sénégal, 14 ans d'attente et pas encore ouvert ??? La singularité sénégalaise, sans aucun doute ?
Quand au retour des touristes en masse, il faudra que le Sénégal ouvre son aéroport, qu'il soit opérationnel et déclaré conforme. Que le Sénégal lutte contre la radicalisation arabo-musulmane salafiste qui le menace, qu'il sorte les enfants talibés mendiants de la rue, nettoie ses rues et ses plages et enferment les harceleurs, les bana-banas et les antiquaires. Les touristes ont été maltraités et ils ont fui le Sénégal, ils sont rancuniers et les réseaux sociaux font le reste. Il n'y a plus aucune promotion pour le Sénégal sur Internet. Les photos des plages sont de 2005, c'est de la tromperie comme l'hypocrite Teranga aux portefeuilles sur pattes.
La volonté étatique de faire partir les touristes européens a été flagrante pour mener une politique de tourisme local qui ne marche pas. Les 2 millions de touristes américains de Youssou et les 3 millions de touristes chinois de Macky ne sont pas venus. Seulement les mafias chinoises qui vident nos réserves de poissons et détruisent la forêt de la Casamance. Du visa de Youssou au turn-over des ministres du tourisme tous plus incompétents les uns que les autres. Des non-professionnels du secteur qui l'ont mené à l'agonie, privant d'emplois des milliers de familles sénégalaises. Le Sénégal n'a cessé de se tirer des balles sur les pieds en matière de tourisme. La copie est à revoir entièrement et le retour des touristes sera très, très dur.
En attendant : "L'espoir fait vivre, mais çà ne nourrit pas, çà ne remplit pas l'assiette" . Profitez-en pour retirer les enfants de la rue, c'est une bonne cause humanitaire, pleine d'honneur et de dignité pour le Sénégal.

Écrit par : issa gibb | 19/07/2016

Répondre à ce commentaire

Regardons un instant chez nous avec l'aéroport de Notre Dame des Landes : depuis le début des "expropriations" il y a 50 ans ,et ce jour ou le référendum soutient le projet nous avons le record !......

Écrit par : oyster | 19/07/2016

Répondre à ce commentaire

La comparaison est grotesque:
d'un côté il s'agit d'atermoiements du pouvoir politique devant des actes illégaux d'une minorité de marginaux fumeurs de joints baptisés "zadistes"
de l'autre il s'agit du fiasco de la maîtrise d'ouvrage.

Écrit par : galips | 19/07/2016

Vous ne comprenez pas ma réponse!...
il ne s'agit pas de discuter la raison ou les causes ,mais dans les faits de prendre pour acte le début d'achats des terres et le oui du réfendum qui améne la construction effective et sans parler de l'inauguration d'ici trois ans ....
Ne vous en déplaise ..........

Écrit par : oyster | 19/07/2016

Répondre à ce commentaire

Il parait qu'il y a un pays qui n'a pas respecter ses engagements, apparemment on attend que lui pour en finir

Écrit par : Ndiaye | 19/07/2016

Répondre à ce commentaire

Contrat peu clair qui amène un dépassement ,alors que le pays qui ne "respecterait" pas ses engagements déclare " i want my money" pour terminer!

Écrit par : oyster | 20/07/2016

Répondre à ce commentaire

L'article aimablement fourni par Ndiaye indique |je cite] : ... ''puisque c’est LE POOL DES BAILLEURS qui doit débloquer cet argent''...
Un pool c'est un GROUPEMENT D'ENTREPRISES, non ? Pourquoi pointer encore une fois exclusivement la France ?
Pourquoi est-ce toujours la faute de quelqu'un d'autre ? Et si le Sénégal assumait ses propres errements ?

Il est vrai que c'est plus simple de simplifier...
Par exemple, dans un autre domaine, on ne parle QUE des Tirailleurs sénégalais, alors que ''Les tirailleurs sénégalais ne sont pas nécessairement Sénégalais... recrutés dans toute l'Afrique noire aussi bien en Afrique de l'Est qu'en Afrique centrale et occidentale...."

Écrit par : Candide | 20/07/2016

Répondre à ce commentaire

Le pays qui n'a ps tenu ses engagements la France bien sur,j'espère qu'elle continuera ,on en a marre des dons de la France avec notre argent pour un pays qui n'aboutit pas dans ses projets et qui se met l'argent dans les poches!!!en plus pour aider des guignols comme ce ndiaye ça n'en vaut pas la peine,qu'il commence par relire l'histoire de son pays pour savoir de quoi il parle

Écrit par : maie | 20/07/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.