30/07/2016

37 MILLIARDS POUR LE TOURISME...

Le Sénégal bénéficie d’un appui de 37 milliards FCfa

salu plage 2.jpg

L’Etat du Sénégal a reçu un financement de la Banque mondiale et l’Agence française de développement, estimé à 37 milliards de nos francs pour développer les compétences dans le secteur du tourisme. Ceci, pour améliorer la compétitivité des entreprises et l’employabilité des jeunes. Trois Centres de formation seront créés à Diamniadio, Saint-Louis et Ziguinchor. Pour lutter, entre autres, contre l’érosion côtière, la Sapco a bénéficié de 20 millions de dollars et d’ici à la fin du mois d’octobre, l’appel d’offres sera lancé.
Pour le ministère de la Formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’artisanat qui pilote le projet de formation professionnelle pour l‘emploi au Sénégal et la compétitivité (Fpec), il s’agit de développer des compétences. D’un coût de 37 milliards, le projet va durer quatre années. Le président du Conseil d’administration, Boubacar Sabaly, par ailleurs, directeur de l’hôtel «Bougainvillées» et président du Syndicat d’initiatives du tourisme de la région de Thiès, estime que l’Etat vient de satisfaire une vieille doléance. Pour lui, le Sénégal s’est lancé dans le tourisme de masse, depuis les années 70/80, mais n’avait pas pris de mesures d’accompagnement, pour mettre en adéquation et répondre aux besoins de formation de la main-d’œuvre qualifiée. «Il n’y avait que l’Ecole nationale de formation hôtelière et touristique à l’époque, qui ne pouvait pas produire plus de 120 apprenants diplômés par an. Et avec l’aménagement de Saly, Cap Skiring et d’autres sites qui se sont développés, il s’est avéré que la main-d’œuvre sortant de l’unique école, ne pouvait pas répondre à ce besoin de formation, avec comme conséquence, la multiplication d’écoles de formation, sans un encadrement adéquat dont la finalité a été déplorable», s’est désolé Boubacar Sabaly. Pour le Pca du Fpec, l’Etat a décidé de prendre en charge ce volet, une préoccupation majeure, le tourisme étant considéré comme un secteur économique de croissance et créateur d’emplois.
Pour le directeur technique de la Sapco, Babacar Mbengue, ce projet entre dans le cadre de la prise en compte du développement du secteur. Déjà, le gouvernement a mis un milliard de francs pour améliorer le cadre de vie de Saly.
Alioune DIOP/L'OBS

Commentaires

merci de donner le détail du milliard sur Saly ........

Écrit par : gaulois 55 | 30/07/2016

Répondre à ce commentaire

Si tu parles des 20 millions US à la SAPCO, cela fait au cours du change 11 milliards 800 Francs CFA!!!
Pour exactitude, et avant prélèvements divers...
Et donc, effectivement, où vont-ils ? question intéressante...

Écrit par : rico | 30/07/2016

Tous les personnes cités vont s'empresser de faire des devis et de créer leurs salaires pour laisser que des miettes à la formation des jeunes. On connait la chanson et surtout leurs méthodes. A chaque fois, les subventions disparaissent en fumée ??? dans leurs poches, dans leurs villas et dans leurs 4X4 rutilants.

Écrit par : issa gibb | 30/07/2016

Répondre à ce commentaire

bien dis ,ISSA ,,, encore les riches corompu qui vont se gaver,, et laisser des miette pour engager un balayeur,, qui netoi toujour le meme trottoir,,mdr,le pire c'est que les Français n'ont pas encore compri que ils se font avoir a chaque fois,,,mais bon je supose que il y en a un ou deux aussi a qui ça dois profiter!! en tout cas le touriste lui ne vois jamais le changement!

Écrit par : samy | 31/07/2016

Le déficit de la France ne doit pas etre assez grand pour l'augmenter de l'équivalent de 37 milliards de FCFA ?
Espérons que cela serve à ne pas arroser quelques uns !

Écrit par : oyster | 31/07/2016

Répondre à ce commentaire

Avec 37mds on ne va plus reconnaitre Saly!!!Saly Bambara aurait bien besoin d"éclairage,de poubelles communes et de...quelques gardes pour faire respecter sécurité et propreté!!!!On peut toujours rever.Nous sommes dans la M...e en France ,on nous supprime tout et on donne de l'argent a fond perdu, enfin quelques poches seront bien garnies,comme celle du Maire,qui refuse de signer nos papier de terrain avec sa complice de l'urbanisme, il y a de quoi se foutre en boule!!!!!!

Écrit par : eddy | 31/07/2016

Répondre à ce commentaire

Feu les milliards...

Écrit par : Nadine Fontaine | 31/07/2016

Répondre à ce commentaire

moi j'en ai marre de voir mes impots augmenter et de voir l'agence française de developpement foutre le fric en l'air car à chaque fois l'argent disparait en fumée et rien n'est fait de concret.......

Écrit par : flopaty | 31/07/2016

Répondre à ce commentaire

combien de milliards et de milliards et de milliards ?????????? c'est dingue !!!!!!!!!! Quelle mascarade ... il faut auditer tous les bénéficiaires et si cela n'est pas fait c'est croire que la banque Mondiale et l' Afd mangent aussi sur la bête ???? je suis certain que oui ! Justification de salaires ? copinages ? avantages divers et variés ? Retraites dorées ? ça sent le pourri de tous les côtés ..... et si je me trompe tant mieux !

Écrit par : olivier | 01/08/2016

Répondre à ce commentaire

beaucoup d'argent dépensé pour la route de Saly mais pas d'écoulement d'eau de pluie, des trottoirs sans vraies bordures d'oû parking incessant partout sur les trottoirs et les piétons sur la route dans les flaques d'eau et la gadoue. dans le village, flaques d'eau, détritus et débris de construction partout. Le nouvel éclairage,un trou pour le béton de fixation a été creusé juste au milieu d'une route latérale de sortie routière de l'hotel Lookéa côté route de goudron vers la plage et ces trous ont été arrêté à hauteur de Paradis et ne continuent pas vers la plage soit la moitié de la route Il manque surement quelques millions pour faire toute la route. Vive le Sénégal EMERGENT

Écrit par : jacobuscobus | 01/08/2016

Répondre à ce commentaire

beaucoup d'argent dépensé pour la route de Saly mais pas d'écoulement d'eau de pluie, des trottoirs sans vraies bordures d'oû parking incessant partout sur les trottoirs et les piétons sur la route dans les flaques d'eau et la gadoue. dans le village, flaques d'eau, détritus et débris de construction partout. Le nouvel éclairage,un trou pour le béton de fixation a été creusé juste au milieu d'une route latérale de sortie routière de l'hotel Lookéa côté route de goudron vers la plage et ces trous ont été arrêté à hauteur de Paradis et ne continuent pas vers la plage soit la moitié de la route Il manque surement quelques millions pour faire toute la route. Vive le Sénégal EMERGENT

Écrit par : jacobuscobus | 01/08/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.