07/08/2016

DAKAR RESTE EMBOUTEILLE...

Échangeur de l’émergence: les embouteillages persistent

Échangeur-de-lémergence-696x597.jpg

L’échangeur de l’émergence était censé rendre fluide la circulation dans la banlieue. Mais la fluidité du transport dans cette périphérie de Dakar reste encore un casse-tête.
On se demande si l’échangeur de l’émergence émerge ou immerge. Non seulement quand il pleuvote, certaines bretelles sont inondées, mais aussi et surtout il ne résout pas totalement le problème de la mobilité. Dans l’axe Hlm Grand Yoff-Parcelles Assainies, les automobiles roulent librement. Mais dans l’axe qui mène de l’aéroport à Grand Yoff, c’est la torture.
Loin de discréditer cet échangeur, qui tombe à pic, Senenews.com sonne l’alerte pour que le ministère de tutelle répare les défauts dudit ouvrage.
C’est un échangeur en forme de trèfle, mais certains de ses bretelles présentent des crevasses où les eaux pluviales stagnent. S’il pleuvote et que cela cause de légères inondations, qu’en sera-t-il si des pluies diluviennes s’abattent sur Dakar?
Pape Matar Ndiaye/Senenews

Commentaires

triste pour le retour le soir a l'aéroport..vu de la Belgique et Depuis 2013 rien ne bouge idem vers M'Bour....

Écrit par : j | 07/08/2016

Répondre à ce commentaire

Malgré les milliards injectés, aucune évolution dans tous les secteurs. Au contraire, baisse des résultats au BEFM et au BAC, niveau scolaire en crise, déforestations à outrance, érosions côtières, inondations annuelles, pollutions galopantes, chute de la pêche et surpêche étrangère, agonie du tourisme, augmentation des talibés, augmentation de la traite humaine, augmentation de la radicalisation islamiste, aéroport pas fini, autoroutes pas finies... C'est l'émergence vers les bas fonds, la descente vers l'obscurantisme, la vente des ressources naturelles aux puissances étrangères, le mensonge permanent des élus qui utilisent leurs compétences à s'enrichir au lieu de s'occuper des besoins du peuple qui les a élu. Le peuple sénégalais ne voit rien de positif et il verra rien de positif. Tous les requins sont déjà sur le pétrole sauveur de la patrie. Mais les sénégalais n'en profiteront jamais ! Tout est déjà dilapidé, détourné, volé et caché... Ils ne savent faire que çà, c'est leur jeu favori. a celui qui en prend le plus. Et ils rigolent bien, ensemble, sur le dos du peuple sénégalais tenu dans l'ignorance et la misère, sans avenir...
Au moment de payer les dettes, les gros bonnets qui se seront remplis les poches, ne seront plus au pouvoir, mais installés tranquillement dans des paradis fiscaux ou dans leurs propriétés françaises. Laissant les sénégalais, bouffés du sable et des cailloux pollués de boulettes de pétrole !

Écrit par : issa gibb | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Au lieu de jeter les Français a la poubelle,et de les accuser de tous les maux,les Sénégalais feraient bien de se bouger,d'ouvrir les yeux et de faire travailler leurs neurones!!!!ils sont dans la misère,mais ne font rien pour s'en sortir,il faut que ça leur tombe tout cuit dans les bec!!!!tendre la main n'a jamais fait avancer les choses,ils sont contemplatifs,de tous ses richards Sénégalais, qui se foutent en effet bien d'eux et qui eux savent tirer profit de leur position!!!!!je ne les plains plus...ils ne sont meme pas capables de défendre leurs enfants,finalement ,ça les arrangent les marabouts et imams véreux,comme ça on ne peut rien leur reprocher!!!c'est trop facile c'est un pays D'HYPOCRITES...

Écrit par : eddy | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

D'accord avec vous...toujours de la faute des autres... et maintenant on s'enfonce doucement mais surement dans l’obscurantisme religieux.. mais c'est de la faute des blancs....!!

Écrit par : TRAVIAN | 08/08/2016

le meilleur moyen pour réduire les embouteillages est d'avoir un vrai contrôle technique avec interdiction de rouler aux véhicules pas en ordre. Je suis sûr que plus de 50% n'est pas en état de rouler en toute sécurité . Aux policiers et gendarmes à faire leur travail et contrôler les cartes de contrôle technique, permis de conduire et assurance. C'est affreux de voir toutes ces voitures et camions en mauvais état et surchargés. idem pour les véhicules venant de l'étranger.

Écrit par : jacobus | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

50% moi je dirait 80% de vehicules qui ne sont pas conforme et en état de rouler.
mais aucun controle technique n'existe. juste un tampon sur la carte grise et vogue la galère.... meme pas on controle l'état du véhicule.

Écrit par : alain | 09/08/2016

j'ai oublié d'écrire : cela serait un grand pas vers un Sénégal émergent

Écrit par : jacobus | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

C'est triste a dire,mais il faut faire au Sénégal la meme chose qu'en Turquie tout virer et repartir de zéro!!!!!

Écrit par : chees | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Commencez par un vrai permis sans arrangements ,et après si l'argent arrive vous pourrez voir le contrôle technique sur les principaux organes .....

Écrit par : oyster | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Le permis et le contrôle technique au Sénégal ? C'est 2 gros billets à donner. Un gros billet à l'examinateur pour obtenir ton permis. Un autre gros billet au garagiste pour laisser repartir un tour de plus, la voiture poubelle, véritable corbillard meurtrier de la route. Corruption et Mendicité hypocrite sont les deux mamelles du Sénégal.
La corruption la plus visible, Ils s'accommodent en général de 2 billets de 2000 francs CFA dans leurs poches, au lieu de verbaliser, alors que des voitures tombeaux ou des camions dangereusement surchargés passent à côté d'eux. Des andouilles vont nous dire que sans corrupteurs, il n'y a pas de corruption. Mais, c'est ne pas connaître le mal gangréné au pays. Si tu ne sors pas le billet, tu restes en plan dans ta voiture pendant des heures car la police garde des papiers. C'est la première chose qu'ils font, te monopoliser les papiers. Après tu ne peux plus partir, rouler sans tes papiers, tu es en tort et tu es à leur merci.
Même système, un gros billet pour obtenir un document administratif ou une prolongation de séjour pour les résidents toubabs. Même système, pour inscrire tes enfants à l'école, avec un gros billet, il reste tout d'un coup de la place à l'école. Alors qu'il n'y en avait plus du tout, des places dans la même école, avant la sortie du gros billet.
Chevillée à tous les niveaux de la société, du contrôle technique au plus hautes sphères affairistes de l'Etat et des lobbies religieux, la corruption est en tête du prix d'excellence au Sénégal.
Puis, il a la mendicité, où le Sénégal est aussi en tête, les rois du Hosslou, de la mendicité forcée esclavagiste des enfants talibés aux demandes incessantes d'aides sans remboursement et sans intérêts à tous les pays dans le monde. Par exemple, une enveloppe de 80 millions d'€uros obtenue à la COP23 de Paris, alors que le Sénégal n'a aucune politique écologique. Autre exemple , des fonds internationaux, chaque année, pour lutter contre l'érosion côtière et les 9 digues pour Saly. Toutes ces aides, subventions, fonds internationaux disparaissent immanquablement comme neige au soleil ??? Aucune réalisation n'aboutit à son terme, c'est l'émergence de l'immobilisme par les fonds détournés. Le jour où toute cette hypocrisie sera sanctionnée et les bailleurs tourneront le dos au Sénégal, même le Soleil deviendra noir, mendiant et corrompu comme le pétrole !

Écrit par : issa gibb | 08/08/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.