19/08/2016

PROGRES DU BUSINESS

Climat des affaires au Sénégal : Vers des Progrès salués par la banque mondiale

A-Dakar.jpg

Au Sénégal, l’année 2015 a permis d’amorcer des réformes structurelles dans plusieurs domaines. On note le foncier, l’emploi, l’énergie, le tourisme, la fiscalité, le commerce transfrontalier et la dématérialisation des procédures.
La nouvelle loi sur le partenariat public-privé ainsi que les dispositions pour assurer, d’ici à 2018, une compétitivité de l’électricité au Sénégal sont également à mettre dans la liste des réformes prioritaires conduites par le gouvernement pour faire émerger le pays.
« Le seul moyen d’accroître les revenus et les opportunités de création de richesses dans tout le territoire national, c’est de permettre au secteur privé de se déployer », indique Mountaga Sy, le DG de l’APIX. Or, le relèvement de la compétitivité des entreprises et du taux de croissance du Sénégal passe « par une amélioration de la qualité des prestations de notre administration conformément aux exigences de l’économie mondiale. C’est ce qui explique « les nombreuses réformes engagées dans l’optique de l’assainissement de l’environnement des affaires », fait rappeler Mountaga Sy.
A cet effet, le Sénégal entend rester parmi les pays les plus réformateurs en Afrique. Déjà, ses progrès en termes de climat des affaires sont salués par les agences de notation et la banque mondiale. « Le Sénégal est devenu une plateforme d’affaires attractive permettant au privé national et international de mieux saisir les opportunités d’affaires et d’investissement », a déclaré Mr Sy.
Reste maintenant à recevoir les convives pour qu’ils libèrent le flot d’investissements privés et notamment étrangers, puisque le Sénégal est encore très en déca de la moyenne, en Afrique Subsaharienne.
Pour la BAD, il faut améliorer le climat des affaires et invite le gouvernement sénégalais à travailler sur la voie de l’émergence en s’appuyant sur le secteur privé comme moteur de la croissance. Ce qui implique la mise en œuvre de réformes majeures qui vont concrétiser le projet de transformation économique et social qui sous-tend le plan Sénégal émergent.
Lazard Obiang/Africtelegraph.com

Commentaires

Il n'y a pas de progrès pour le miséreux petit peuple

Écrit par : jacobus | 21/08/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.