31/08/2016

VIVE LE CANADA!

Le Canada versera 112 millions $ pour le développement du Sénégal

harper-canada-macky-sall-senegal.jpg

Le gouvernement fédéral dépensera 112,6 millions $ sur cinq ans pour quatre initiatives de développement au Sénégal, a annoncé la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau, lors de son voyage en Afrique de l’Ouest.
La part du lion, 70 millions $, revient au gouvernement du Sénégal pour son Plan Sénégal Émergent, qui lui permettra notamment de mieux gérer les finances publiques et la gouvernance dans des secteurs comme l’agriculture et la nutrition.
Près de 20 millions $ seront aussi consacrés pour aider l’Institut africain des sciences mathématiques.
«Les projets dans les domaines de l’éducation et de la santé, ainsi que ceux pour appuyer le gouvernement sénégalais dans la réalisation de son plan national de développement sont un investissement direct dans l’avenir du pays. Ils visent tous à soutenir la création d’emplois au bénéfice des femmes et des jeunes du Sénégal», a déclaré la ministre par communiqué.
Agence QMI
Le Canada soutient les efforts de développement au Sénégal
Ottawa vient de décider de l’octroi de 112, 6 millions de dollars pour soutenir les projets qui permettront au Sénégal d’améliorer sa croissance économique, mais aussi d’assurer le bien-être social de sa population à travers la mise à sa disposition d’infrastructures de base améliorées, notamment dans le domaine de la santé et de l’éducation.
C’est ainsi que près de 20 millions de dollars ont été orientés vers l’éducation dans huit régions du pays pour permettre d’assurer une meilleure protection de près de 750 000 enfants âgés de 3 à 18 ans, qui pourront étudier dans un environnement plus sécuritaire, ce qui augmentera leurs chances de réussite.
L'avenir des jeunes sénégalais non scolarisés a été pris en compte dans les financement du gouvernement du Canada au Sénégal
L’avenir des jeunes sénégalais non scolarisés a été pris en compte dans les financement du gouvernement du Canada au Sénégal © Finbarr O’Reilly / Reuters
Ce sont au total près de 1 700 structures scolaires publiques et environ 10 000 jeunes déscolarisés ou non scolarisés de 14 à 18 ans qui pourront également tirer avantage de ce financement.
Une partie de ce financement est destiné au renforcement des capacités de jeunes sénégalais en ce qui concerne la récupération et la réparation de manuels scolaires.
Un volet important avec comme retombées immédiates, des économies substantielles pour le gouvernement sénégalais qui pourra économiser plus d’un million de dollars par an, en ce qui concerne les dépenses reliées aux fournitures.
La réparation et la conservation de stocks de manuels scolaires pourra être bénéfique à près de 400 000 enfants dans 1500 écoles
La réparation et la conservation de stocks de manuels scolaires pourra être bénéfique à près de 400 000 enfants dans 1500 écoles © IS/iStock
Sénégal Émergent pour une croissance forte et inclusive
Le gouvernement fédéral a prévu de donner près de 19, 26 millions de dollars sur cinq au Centre de recherche pour le développement international pour soutenir les travaux de l’Institut africain des sciences mathématiques.
Il s’agit d’un réseau panafricain de centres d’excellence qui offrent des formations de qualité en mathématiques à des étudiants africains aux cycles supérieurs.
Ce centre sera ainsi doté de moyens pour lutter contre les changements climatiques
70 millions de dollars vont aussi être octroyés sur cinq ans pour soutenir le Plan Sénégal Émergent pour une croissance forte et inclusive.
Ce plan intègre plusieurs volets, dont l’amélioration des finances publiques et de la gouvernance dans les secteurs clés que sont la santé, la nutrition, les infrastructures, entre autres.
Différents ministères pourront acquérir de nouveaux outils susceptibles de les aider à mieux gérer les fonds publics et à améliorer la qualité des services publics à la population.
Alice Chantal Tchandem Kamgang/Radio Canada International

Commentaires

cet argent va encore etre un dejeuner de soleil, des miettes pour les senegalis et le reste de de bonnes poches déjà bien remplies.
tant que les pays ne contrôlerons pas ou va exactement l'argent, ce pauvre pays n'arrivera à rien ......depuis des décennies si on additionnait les sommes.....les senegalais devraient etre tous riches.....il devrait y avoir partout de beaux hôpitaux et de belles ecoles, les enfants seneglais devraien etre declarés et scolarisés sans aucun probleme.....??????????????????????????? on est tres loin du compte !!!!

Écrit par : flopaty | 31/08/2016

Répondre à ce commentaire

Effectivement, si cet argent injecté dans l'économie du pays, ne fait pas l'objet d'un audit...
Certains pays et autres ONG font des audits annuels et conditionnent la poursuite de l'aide aux résultats obtenus. Ils font bien, mais pour les autres...
C'est la même histoire du puits qu'on vous apprend à construire, au lieu de donner...

Écrit par : rico | 01/09/2016

ah..le canada, l'angleterre, suéde, s'il avait fallu choisir malgré nous le destin de colonisés; vous seriez les heureux élus... on aurait dépassé ce stade de perfusés

Écrit par : Ndiaye | 31/08/2016

Répondre à ce commentaire

le Canada non, la Suède non plus pas de passé colonial. par contre les Anglais n'ont finalement pas voulu des Sénégalais Ils les avaient déjà bien analysés (certainement les ancêtres de NDIAYE)

Écrit par : amy | 01/09/2016

merci AMY.... vous avez tout compris!!!!!

Écrit par : flopaty | 02/09/2016

Répondre à ce commentaire

pas faux!, il est vrai que certains pays n'ont pas ressenti le besoin d'envahir les plus faibles

Écrit par : Ndiaye | 02/09/2016

Répondre à ce commentaire

Je ne savais pas que nous sénégalais sommes faibles.
Mais puisque vous le dites, c'est certainement vrai.

Écrit par : Lola diolla | 03/09/2016

l'histoire ne montre t elle pas les migrations de populations que cela soit en Afrique ou en Europe? Mais on parle surtout de ceux qui ont laissé leur empreinte, les autres ont été oubliés.

Écrit par : amy | 03/09/2016

Les commentaires sont fermés.